Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Pauvre Monsieur Sarkozy !



M. Trichet a été désigné comme « l’homme de l’année » par le Financial Times. Dis-moi qui t’a fait roi, je te dirai qui tu es.

Mieux, M. Trichet a une seconde raison de se réjouir : il vient de recevoir, dans Le Monde date du 3 janvier, le soutien du secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, M. Jean-Pierre Jouyet. Dans un long plaidoyer intitulé « Pour une diplomatie de l’euro », M. Jouyet souligne que « l’appréciation de l’euro n’a pas que des effets négatifs » et qu’« il ne faut pas surestimer la capacité des Banques Centrales à infléchir efficacement et durablement les tendances structurelles sur les marchés des changes ».

« L’Europe, ajoute M. Jouyet, a fait le choix de la stabilité des prix et du refus des facilités des stratégies de monnaie faible ».

Apparemment ce n’est pas l’avis de M. Bernanke, directeur du Federal Reserve Board américain, qui a fait sienne la théorie de l’insouciance bienveillante (« benign neglect ») quant au cours du dollar. Et ce ne semblait pas être non plus l’avis de M. Sarkozy, contempteur de « l’euro cher », pendant sa campagne électorale.

Pauvre M. Sarkozy, écartelé entre son volontarisme affiché et l’orthodoxie de l’Establishment qui campe désormais au sein même de son gouvernement !


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Mercredi 2 Janvier 2008 à 18:18 | Lu 7008 fois



1.Posté par sabourdy le 02/01/2008 21:31
Jouyet était semble-t- socialiste comme madame Royal(e) et Jospin, etc...
Alors M.Chevénement ces gesn ne campaient-ils pas au sein des groupes, gouvernements et majorités auxquelles vous aparteniez?
En passant et comme tout ça est loin


2.Posté par Claire Strime le 03/01/2008 10:50
J'ai lu l'article de JPJ et j'y ai trouvé les mêmes arguments de pub que ceux utilisés au moment de la campagne pour le oui à Maastricht...
Jouyet n'a donc pas changé sur le fond et c'est bien cette phobie de l'inflation et de la monnaie "faible" qui sert de prêt à penser aux courants exprimant les intérêts de la fraction la plus rentière du capital financier.
Il n'y pas que M.Sarkozy qui soit "Pauvre"....

3.Posté par Elie Arié le 04/01/2008 01:16
"Pauvre M. Sarkozy, écartelé entre son volontarisme affiché et l'orthodoxie de l'Establishment qui campe désormais au sein même de son gouvernement"

Voilà à quoi ça mène, l'"ouverture"...
Il aurait mieux fait de prendre des Ministres vraiment gaullistes...

4.Posté par Juvénal le 04/01/2008 17:29
Faut-il apprendre à Sabourdy, manifestement peu au fait de l'histoire récente, que Jean-Pierre Chevènement a quitté le PS en 1993 et a trois fois démissionné en raison de ses désaccords de principe avec les gouvernements auxquels il appartenait ? Il s'est efforcé d'être un ministre utile (étymologiquement c'est un pléonasme, mais politiquement non) à la France aussi longtemps que ses principes le lui permettaient.

5.Posté par Instit le 05/01/2008 13:51
Pour connaître les initiatives, les manifestations, les réunions en faveur d'un référendum u[dans chaque département]u, voici une nouvelle rubrique du site du Comité National pour un Référendum. Elle vient juste d'être mise en ligne à cette adresse :

http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/forums/

6.Posté par pascal jean-marie le 05/01/2008 19:37
mr Sabourdy, nous ne sommes pas au PS que nous sachions.Apprenez d'abord à réfléchir avant d'écrire l'Histoire des Partis Politiques .Mr Chevènement a toujours sù comme De Gaulle où était l'interêt de la France.Bravo et merci à JP Ch.

7.Posté par Alex le 05/01/2008 20:31
D'ailleurs, en parlant d'euro et d'Europe, l'exigence de référendum sur la Constitution européenne bis est loin d'être une douce utopie.

Les choses sont parfois mal connues, et pourtant très simples : avant que la Constitution européenne bis ne puisse être ratifiée par le Parlement, il est nécessaire - dixit le Conseil constitutionnel - de modifier la Constitution française. Pour cela, le Parlement sera réuni en Congrès à Versailles le 4 février prochain.

C'est là que les choses deviennent intéressantes. Si, à cette occasion en effet, 40% des parlementaires votent CONTRE cette révision, alors Nicolas Sarkozy sera CONTRAINT de convoquer un référendum s'il souhaite la ratification du Traité de Lisbonne (= la Constitution européenne bis).

Du fait du résultat des dernières législatives, l'UMP et le nouveau Centre ne représentent pas ensemble 60% des parlementaires. Ils ne peuvent donc pas imposer seuls la révision de la Constitution française, et donc la ratification qui suivrait de la Constitution européenne bis.

Faire campagne pour réclamer un référendum est donc parfaitement UTILE. Et c'est bien pour cela que les médias n'en parlent pas, pour éviter de faire monter la sauce.

Alors, comment faire ? Il faut absolument profiter des prochaines municipales pour faire pression au maximum sur vos parlementaires, souvent élus locaux. Pour cela, le site du Comité National pour un Référendum (CNR) a créé un outil superbe. Il vous permet en un clin d'oeil d'envoyer à vos parlementaires, députés et sénateurs, du moins ceux qui ne se sont pas encore engagés à voter NON le 4 février prochain, une lettre expliquant votre démarche. Le lien est ICI : http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=17&Itemid=33.

En parallèle, continuez de consolider la CHAINE DU REFERENDUM pour mobiliser l'opinion publique. Il suffit de diffuser par courriel à votre carnet d'adresses ce court diaporama explicatif : http://test.antemia.eu/html/16/File/referendum.pdf

L'enjeu aujourd'hui n'est pas de dire OUI ou NON au Traité de Lisbonne, il est de dire OUI ou NON à la démocratie.
En ce sens, si nos parlementaires étaient tous démocrates, 100% d'entre eux devraient voter contre la révision de la Constitution française le 4 février prochain. Qu'ils aient voté OUI ou NON en 2005, peu importe. Malheureusement, nous savons que ce ne sera pas le cas. Il n'est cependant pas exclu que 40% d'entre eux soient suffisamment démocrates et respectueux de la souveraineté populaire pour voter dans le bon sens le jour J (d'ailleurs, déjà aujourd'hui plusieurs parlementaires qui avaient voté OUI en 2005 ont signé la pétition exigeant un référendum, par respect pour la démocratie). C'est pourquoi il faut absolument faire pression et faire campagne.

Le site du CNR (http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/index.php) vous donne beaucoup d'outils pour le faire (tracts, affiches à télécharger, etc.).

Courage !

8.Posté par alain pachot le 07/01/2008 11:28
Je pense qu'il serait important que jean-pierre fasse un communiqué sur l'enjeu des élections américaines et motive notre préférence pour Barak Obama.

9.Posté par Claire Strime le 07/01/2008 14:18
Fabius appelle à voter NON à la révision constitutionnelle le 4 février. Ce qui devrait relancer les débats à ce sujet au PS.

10.Posté par la fourmi rouge le 08/01/2008 02:08
Je crains chèr(e) Claire Strime que vous ne vous emballiez un peu trop vite.

Je vous conseille fortement d'entendre intégralement Laurent Fabius sur cette question épineuse dans l'émission de Serge Moatti, "Ripostes" de ce 6 janvier.

Toujours couleuvre il contourne LA question en ne parlant que de sa position sur le forme ( fondamentale, je vous l'accorde ) : NON à un vote par voie parlementaire.

Nada sur le reste.
Moatti a eu la courtoisie et la délicatesse de ne pas insister trop avant, afin qu'il ne soit pas au pied du mur. C'esty pas mignon ?


Fabius précise en outre qu'il s'agit AUSSI de la position du PS
(de principe...).

*

Depuis 8 mois maintenant avec Emmanuelli qui le dit plus franchement, il laisse entendre qu'il ne se dérangera pas au Congrès.
Hollande qui joue fin là en réunissant du monde sur cette ligne, déclare avec Le Roux qu'ils pratiqueront "la politique de la chaise vide".



Pour une fois l'unité paraît se réaliser au PS...

11.Posté par Claire Strime le 08/01/2008 11:06
Non, le débat sur le TCE en 2005 a laissé des failles béantes dont le PS ne se remettra pas de sitôt...

12.Posté par la fourmi rouge le 08/01/2008 12:43
oh je suis bien d'accord là, avec vous Claire Strime :
ma conclusion n'était que de l'humour grinçant, à prendre au 2 ième voire 10 ième degré !!

13.Posté par Instit le 08/01/2008 17:20
Le président du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale vient de confirmer que son groupe était pour un référendum ... mais il a ajouté aussitôt que les parlementaires socialistes n'iront pas à Versailles le 4 février et ne participeront pas au vote du Congrès ! Trahison !

Puisque le PS a fait campagne en 2007 pour un référendum, puisque le PS vient de rappeler aujourd'hui mardi qu'il est pour un référendum, il n'a qu'à aller à Versailles et voter NON, ce qui serait le seul moyen de provoquer un référendum.

Ensuite, les membres du PS voteraient OUI ou NON au traité de Lisbonne, selon leur intime conviction, au moment du référendum.

Si le PS ne va pas à Versailles, il prend la responsabilité historique d'empêcher l'organisation d'un référendum sur le traité de Lisbonne.

14.Posté par la fourmi rouge le 12/01/2008 10:50

Dès septembre, aux premiers BN et CN, Hollande l'avait annoncé "que le PS laisserait passer le Traîté"....tout le monde étant de cet avis alors sauf Mélenchon et Dolez et Lienemman.
N'est-ce pas ?

Que certains, la bouche en cul-de-poule, viennent faire leur vierge effarouchée, comme s'ils avaient été violés, ou trompés...alors que c'est trop tard...n'en tromperont guère.
Les politiciens usés et rancis, au placard !

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Mercredi 9 Novembre 2016 - 10:59 Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter