Agenda et médias

"On fait barrage au FN mais on n’a jamais fait barrage au nationalisme corse"


Entretien au quotidien L'Opinion, propos recueillis par Charles Sapin, lundi 28 décembre 2015.


"On fait barrage au FN mais on n’a jamais fait barrage au nationalisme corse"
L'Opinion: Comment analysez-vous les événements qui se sont déroulés en Corse depuis le 24 décembre ?
Jean-Pierre Chevènement:
Bien entendu, je condamne les agressions de policiers et de pompiers. Mais les manifestations organisées par un certain nombre d’extrémistes, et surtout le saccage d’un lieu de culte, sont tout aussi condamnables. De telles manifestations semblent irréelles. Il faut bien comprendre que ces comportements apportent de l’eau au moulin de Daech et de ceux qui veulent mettre la France à feu et à sang. C’est un engrenage de violences, de bêtises et de surenchère de provocations. Ce que veut Daech, c’est la guerre civile en France, « le clash des civilisations », comme disait Bill Clinton. Il est évident que la bêtise qui s’est exprimée ce week-end à Ajaccio y contribue.

La réponse de l’État a-t-elle été à la hauteur ?
Manuel Valls s’est exprimé assez clairement. Il faut faire appel au courage des Français et comprendre ce qui est en jeu. Nous sommes face à des provocateurs qui exacerbent les tensions existant au sein de la société française, dont l’origine est le chômage de masse ainsi qu’une intégration mal réussie de certaines populations immigrées, une jeunesse hors sol, à qui il faut apprendre ce que signifie être Français. Évidemment, l’État doit enrayer ces comportements infâmes, mais pas seulement. Un réflexe civique, venu des profondeurs du peuple, doit également y contribuer. Le problème qui est devant nous, c’est l’intégration de ces jeunes à la nationalité française. C’est une affaire de longue haleine.

Y a-t-il une spécificité corse à ce problème ?
En Corse, les gens ne votent pas Front national, ils votent nationaliste, c’est-à-dire pour des gens particulièrement obtus. Il n’y a pas de corrélation entre l’élection de M. Talamoni et de M. Simeoni et les événements des derniers jours. Mais ces dérapages ont quelque chose à voir avec l’immense complaisance dont les nationalistes ont bénéficié de la part de tous les gouvernements de gauche et de droite depuis près de quarante ans. On en voit malheureusement aujourd’hui le résultat. Il y a toujours eu un comportement très violemment hostile aux immigrés de la part des nationalistes corses, cela ne date pas d’aujourd’hui. On fait barrage au Front national mais on n’a jamais fait barrage au nationalisme corse. Pour moi, nous sommes en face de deux courants qui n’acceptent pas la République. Mais en même temps je ne veux pas excuser le comportement d’un certain nombre de délinquants, c’est inadmissible. Je ne rends pas de justice de Salomon. Ils sont tous coupables, tous responsables. Et l’État a été trop complaisant avec les uns et avec les autres. Je suis partisan de la fermeté à l’égard de tous.

Le FN et le nationalisme corse sont « deux courants qui n’acceptent pas la République », dites-vous. Deux courants xénophobes ?
Je ne prononcerai pas le mot moi-même mais vous pouvez le reprendre à votre compte…

Source : L'Opinion


Mots-clés : corse
Rédigé par Chevenement.fr le Lundi 28 Décembre 2015 à 15:44 | Lu 2085 fois



1.Posté par Joël BOSSARD le 28/12/2015 16:39
GIBET
Il est relativement facile d'analyser le programme nationaliste du FN et d'en détecter les insuffisances dangereuses. Mais combien de français sont-ils en mesure de comprendre les subtilités du nationalisme Corse ? D'ailleurs pour être honnête il faudrait prendre le temps d'analyser aussi tous les nationalismes du pourtour hexagonal qui alimentent la plupart des ambitions politiques régionalistes. Mais qui en parle pour éclairer les français?
Alors certes il y a une large part de responsabilité des gouvernants ...mais il y a une part non moins importante des français qui se laissent bercer par les ronronnements politiques locaux dont ils ne perçoivent même plus les consonances racistes et parfois même fascistes.

2.Posté par Didier Gourguechon le 28/12/2015 17:27
Rien de neuf sous le soleil. Raymond Barre avait déjà fait le diagnostic en 1996 " S'ils veulent l'indépendance, qu'ils la prennent " Le problème est qu'il la veulent, mais avec le fric que la France leur donne depuis des décennies. C'est tout le problème. On nous a répété pendant des années que seule une minorité de petits excités, pas toujours honnêtes d'ailleurs, voulait l'indépendance. Mais aujourd'hui pour défendre la légitimité des indépendantistes au pouvoir, des gens comme Jean Charles Guerrini versent des larmes de crocodiles en se mettant la main sur le coeur au noms des corses morts pour la France comme si la France était pour eux un pays étranger qui justifie des compensations. Heureusement que les corses ont eu la France pour leur donner les écoles, les hôpitaux et les services publics (sans parler de la fameuse continuité territoriale qui nous coûte des fortunes chaque année et des subsides européens accordés pour des troupeaux qui n'existent pas). Je reconnais qu'il faudrait encore y faire un effort pour la police et la justice afin qu'en Corse on se sente enfin vraiment en France.

3.Posté par Joël BOSSARD le 28/12/2015 18:32
GIBET
Rien de neuf? si , depuis 1996 20ans ont passé...et la théorie est devenue réalité !! Je ne suis pas de ceux qui évacuent le problème des nationalismes en les renvoyant à leur indépendance. Cette erreur à été faite dans un département français d'Afrique du Nord et les stigmates existent encore chez ceux qui ont vécu ce drame, voire même pour les générations suivantes. Alors il faut se poser la question sur le pourquoi aujourd'hui nos valeurs républicaines ne trouvent plus d'écho majoritaires. Sont-ce vraiment nos valeurs qui sont en cause ou les hommes politiques qui perdent tout crédit à en parler? La vraie raison de l’émergence du racisme et du nationalisme c'est le peu de légitimité des hommes qui portent un discours politique sans crédibilité....et n'ayant aucun projet sinon celui de "réduire les charges". La France a t-elle besoin d'un Président comptable, d'un premier ministre comptable etc...Que sont devenus les utopistes politiques d'autrefois, dont les derniers, chez nous, ont généré l'idée européenne.?A quoi peuvent bien rêver des comptables gouvernants? Comment des jeunes peuvent-ils rêver avec un projet politique de serrage de ceinture? Alors les hobereaux locaux du nationalisme, du pays basque , à la Bretagne, de la Bretagne à l'Alsace, et de l'Alsace à la Provence n'ont pas encore perdu tout espoir de créer des "territoires ethniques" entre frontaliers!!! La Corse est loin d'être le seul sujet d'inquiétude.

4.Posté par Chantal MIDENET le 28/12/2015 21:07
Il y a bien longtemps que l'Europe ne me fait plus rêver, et plus j'y pense plus je me dis qu'elle ne m'a jamais fait rêver.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Table_ronde_des_industriels_europ%C3%A9ens
Je hais ce "Caprice des Dieux" comme certains l'appellent.
Nous ne sommes que du "Capital humain" avec notre n°
http://www.tropheeducapitalhumain.com/
Quant à la France de François Hollande, l'image qu'il en donne correspond parfaitement à une bonne partie du PS : François Le Pen !!
http://ilmanifesto.info/francois-le-pen/
Le digne fils de son père qui était au Front National........

Faites disparaitre le FN, il en restera toujours quelque chose !

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter