Carnet de Jean-Pierre Chevènement

On a oublié la République



13 novembre – Théâtre Dejazet, où je développe « Trois priorités et vingt chantiers pour faire rebondir la France ». Nous sommes tout près de la Place de la République, mais comment le savoir : on ne voit pas la statue de la République ! N’importe ! Jean-Baptiste Thierrée, l’inventeur du « Cirque invisible », qui avait déjà mis en scène le rassemblement de Vincennes, le 9 septembre 2001, a eu l’idée de faire agrandir une belle photo de la statue que lui a procurée Jean-François Rollet, à la dimension d’un carré de trois mètres cinquante de côté. Le résultat est superbe. Je parle seul à côté du drapeau tricolore, pour montrer la nécessité d’offrir à la France un projet cohérent.

La presse est venue massivement au rendez-vous. Je m’attendais à ce que les sujets qui font problème avec le Parti socialiste (Constitution européenne, conditions d’une relance économique européenne avec l’Allemagne, poursuite du programme du réacteur de troisième génération EPR, suspension éventuelle, après référendum, de certaines clauses des traités européens sur la concurrence et les services publics, questions institutionnelles, signature ou non de la Charte du Conseil de l’Europe sur les langues régionales et minoritaires) soient au centre des questions. Point du tout. On m’interroge sur le sens de cette phrase : « Je tiens à redire que si Le Pen obtenait ses parrainages, ce qui ne serait pas souhaitable, et s’il paraissait en mesure d’empêcher la présence d’un candidat de gauche au deuxième tour, je préconiserais la réunion, dans cette hypothèse, de tous les candidats de gauche. Je prendrai mes responsabilités et j’attends que chacun prenne les siennes ».

On a oublié la République. Celle-ci est débat ou elle n’est pas.


Mots-clés : médias, presse
Rédigé par Chevenement2007 le Mercredi 15 Novembre 2006 à 08:00 | Lu 6330 fois



1.Posté par ebolavir le 15/11/2006 03:50
"si Le Pen obtenait ses parrainages, ce qui ne serait pas souhaitable...". Mais oui, c'est une question importante. Il s'agit de savoir si JP Chevènement fait lui aussi partie de la classe politique qui se coopte, ou si c'est un démocrate. Un septième des citoyens veulent voter Le Pen. Ils ont peut-être tort de choisir ça, mais ce n'est pas une raison de faire taire leurs voix. Réserver le vote à ceux qui votent bien, la candidature à ceux qui pensent bien, c'était la pratique de la Restauration et du Second Empire, que la Troisième République avait heureusement vite abandonnés.

2.Posté par ggjocker le 15/11/2006 08:00
Mais c'est bien normal ; la question est éminemment politique, et non pas tactique ou stratégique. Un candidat de gauche au deuxième tour ? Oui, mais pour être élu et mettre en œuvre une politique de gauche. Faute de cette exigence, Le Pen jouera son rôle habituel de repoussoir, pour faire élire un candidat néo-libéral. Il est hors de question que je vote au premier tour (et au deuxième ?..) de l'élection présidentielle pour un candidat qui aura appelé à voter OUI au referendum de 2005.

3.Posté par Sabrina le 15/11/2006 11:33
Les journalistes semblent tous souhaiter le retrait de Chevènement, alors qu'il a un vrai programme solide... C'est désespérant... Ou plutôt non, car l'espoir existe : Chevènement tient le choc, il ira au bout, j'en suis sûr. Il paraît qu'il a parlé debout pendant deux heures sans note sur la scène du théâtre, exploit intellectuel et physique. Vas y Jean-Pierre, t'es le meilleur !

4.Posté par Thierry le 15/11/2006 12:39
j'ai écouté ce matin Jean-Pierre CHEVENEMENT et je l'ai trouvé un peu sur la réserve. Il y a beaucoup de "si" dans sa candidature et trop de "si" ne provoquera pas d'adhésion à sa candidature.
Il faut y aller vraiment ! sans se préocuper des sondages, des positions des uns ou des autres, sans se soucier du score éventuel de LE PEN. Je ne voterai pas pour un candidat restrictif. Je voterai pour un CHVENEMENT combatif, fier de ses idées, prêt à mener le combat jusqu'au soir du 1er tour ! Allez JPC !!

5.Posté par Elie Arié le 15/11/2006 15:58
Chevènement aura au moins un électeur, de Villepin:
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3234,36-834674@51-829785,0.html

6.Posté par Tanguy jean michel le 16/11/2006 11:23
Non ils n’ont pas oublié la République. Ils l’ignorent, soit pas ignorante crasse soit par intérêt, formaté qu’ils sont par leur seule souci : le sensationnel, le « scoop », la polémique à ras des pâquerettes, voir l’anecdotique. Il faut vendre, non pas informer. C’est navrant, j’étais à votre conférence de presse en tant qu’auditeur, venant de la lointaine Bretagne. J’allais assister à une vraie conférence de presse avec le gotha des journaux et des journalistes. Rien aucune question intelligente sur votre programme, sur les différences entre vous et les autres candidats. Rien , à part vous bien sûr, brillant, clair, de plus en plus à l’aise sur ce plateau de théâtre, c’est pas facile ce que vous avez fait, chapeau.

7.Posté par allarian le 16/11/2006 13:51
Bravo monsieur Tanguy, je n'étais pas présent ce lundi et je le regrette, votre analyse je la partage en tous points.
Soyons de plus en plus nombreux et internet sera comme l'a démontré la campagne référendaire un formidable levier.
Continuez la France et L'Europe au sens large (Russie, Turquie et oui même un arménien de coeur le dit) ont besoin de Jean-Pierre Chevènement.


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Mercredi 9 Novembre 2016 - 10:59 Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter