Agenda et médias

"Nous vivons en permanence sous la dictature de l'émotion"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité jeudi 17 octobre de Bruce Toussaint sur I-télé.


Verbatim express

Sur l'affaire Leonarda
  • Quand on est ministre de l'Intérieur, on ne donne pas son feu vert à chaque expulsion. Cela se traite au niveau des préfets ou de la police, en l'occurrence il s'agit d'exécuter une décision de justice, donc la police est placée sous l'autorité des juges.
  • Tout cas particulier est émouvant. Mais en l'occurrence, ces personnes étaient en situation irrégulière sur le territoire national. Ils viennent du Kosovo, qui n'est quand même pas l'Afghanistan.
  • Pour autant que je puisse en juger, les choses ont été faites correctement. Mais attendons peut-être la fin de l'enquête administrative !
  • La gauche se tire une balle dans le pied en attaquant Manuel Valls et en attaquant finalement une politique dont aucun gouvernement ne peut faire l'économie. Tout pays a le droit de dire qui peut et ne peut pas s'installer sur son sol, sinon c'est le sans-frontiérisme, le sans-papiérisme.
  • Nous vivons en permanence sous la dictature de l'émotion, sachons raison-garder.
  • C'est favoriser le FN que de ne pas faire appliquer correctement la loi.

Sur Lampedusa
  • La toile de fond est démographique : l'Europe, c'était 20% de la population mondiale en 1900, 7% aujourd'hui ; ce sera encore moins demain car tous les pays européens – à l'exception de la France – sont dans une chute démographique prononcée. De plus aujourd'hui il y a 1 milliard d'Africains, mais avant 2050 ils seront 2 milliards. Tout ceci ne peut pas ne pas avoir un certain nombre de conséquences.
  • Pourquoi est-ce que l'Europe décline ? Pourquoi est-ce que ses nations ont été démonisées depuis 1914, alors qu'elles ne sont pas responsables du conflit – je le montre dans mon livre - ? Parce qu'il a bien fallu justifier leur transformation en protectorats impuissantés qui n'ont plus les moyens d'agir.
  • Que pourrait-on faire ? Les pays du nord de l'Europe pourraient envoyer des patrouilleurs, des avions, des drones, en Méditerranée.
  • Aujourd'hui nous faisons le bilan de Nicolas Sarkozy. Il y a une décision de l'ancien président qui explique en partie ce dont nous parlons ici. L'intervention détournée du but fixé par le Conseil de Sécurité en Libye a transformé le pays en sanctuaire de milices islamistes et en passoire pour les flux migratoires. Je pense que cette intervention aurait dû se faire autrement : l'objectif était de protéger les populations civiles et non de changer de régime.
  • Nicolas Sarkozy inspiré par Bernard-Henri Levy, à moins que ce ne soit le second qui ait été instrumenté par le premier, a pris une initiative spectaculaire mais peu pensée et dont les résultats sont vraiment catastrophiques. Nous notons cela dans un rapport du Sénat consacré à la situation au Sahel que j'ai fait avec Gérard Larcher.

    L'Europe au XXIe siècle
  • Nous avons connu un passage de l'hégémonie de l'Europe à l'Amérique avec les deux guerres mondiales. La théorie de l'hegemon est centrale pour comprendre les deux mondialisations, que je compare, avec leurs ressemblances et leurs différences : la mondialisation britannique avant 14, qui débouche sur la 1ère GM ; et puis la mondialisation américaine après la 2ème GM.
  • La montée du FN s'explique par la politique menée depuis une trentaine d'années, qui creuse le gouffre du chômage, qui fait perdre leurs repaires à nos concitoyens, et je pense que c'est une autre Europe qu'il faut construire, une Europe construite à partir des nations, et qui se donnerait des objectifs humains : le retour de la croissance !
  • Montebourg n'est pas le seul ministre à essayer de tracer une voie républicaine – Valls le fait aussi – mais Montebourg en défendant la réindustrialisation va dans la direction que j'indique. Il n'y a pas d'avenir pour la France si nous continuons dans la pente descendante de la désindustrialisation où nous sommes depuis 30 ans.
  • Je dénonce une monnaie trop forte. On a cru prendre aux Allemands leur monnaie mais on ne transforme pas les Français en Allemands pour autant.

    -----
    Découvrez le nouveau livre de Jean-Pierre Chevènement 1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire? (éditions Fayard)


Rédigé par Chevenement.fr le Jeudi 17 Octobre 2013 à 09:36 | Lu 2368 fois



1.Posté par Elie ARIÉ le 17/10/2013 19:45
Faisons le point:

Une famille de gens nés en Italie à l’exception du père, donc de nationalité italienne et ayant, à ce titre, le droit de résider en France, multiplie les démarches pour obtenir le droit de résider en France en se faisant passer pour des Kosovars, ce qu’ils ne sont pas, et échoue.

Dans ces démarches, elle est soutenue par un réseau d’aide aux sans-papiers, dont un des membres organise, avec l’aide d’une enseignante, la descente d’une des filles d’un car scolaire, de façon à ce que la police n’ait pas à intervenir dans le car lui-même; puis, ce même réseau et les enseignants organisent de grandes manifs contre l’irruption de la police dans le car, qu’ils ont empêchée.

Les filles et la mère, que le père battait comme plâtre au point qu’elles ont déposé plainte contre lui, vont le rejoindre au Kosovo, dont elles ne parlent pas la langue, afin de bénéficier de quelques gnons supplémentaires, au lieu de profiter de leur nationalité italienne pour s’en séparer.

Les choses sont maintenant plus claires.
Un beau combat pour la gauche, comme elle les aime.

2.Posté par Ali SALI le 17/10/2013 22:30
Réflexion sur le drame de Lampedusa

De nouveaux drames en méditerranée, au large de Lampedusa, qui s’ajoutent à la longue liste des milliers de morts d’émigrés clandestins qui tentent de rejoindre l’Europe à l’aide des moyens de transport qui ne présentent aucune sécurité pour la vie humaine.
Pourquoi autant de morts ???? Tous les médias du monde en parlent, les politiciens aussi, mais personne ne prend de décisions afin de mettre fin à cette hécatombe.
Pourquoi ces personnes risquent-elles leurs vies en prenant ces moyens de transport au lieu de prendre l’avion ????
Ces personnes ne peuvent voyager librement entre leur pays d’origine et les pays qui représentent pour eux la survie et cela en raison des lois de ces pays qui imposent la possession d’un visa aux étrangers, et qui n’est délivré qu’à des conditions très strictes. Il s’agit surtout des visas Schengen, pour les USA, CANADA, Australie, et autres pays développés.
Pourtant l’histoire nous apprend que les gaulois n’ont pas délivré de visas aux vandales, aux Visigoths et aux francs, ainsi qu’à tous les autres peuples qui y migrèrent durant les deux derniers millénaires, les incas, aztèques, mayas, cheyennes, apaches et autres habitants des Amériques n’avaient pas délivrés de visas aux conquistadors espagnols, anglais, français et portugais, les africains, asiates et autres ilotes de l’Océanie n’avaient pas donné de visas aux français, anglais et autres colonisateurs.
L’imposition de visas d’entrée transforme les pays qui les imposent en forteresses dont l’entrée est strictement protégée, et à long terme ces forteresses seront entourées de murailles, de clôtures électrifiées, les cotes seront protégées de barrages flottants, de mines, etc. Mais ces pays laissent leurs marchandises, dont la vente est vitale pour leur économie, sortir librement vers ces pays dont une petite partie de la population aspire à leur rendre visite!!!
L’Union Européenne parle de l’agence Frontex est chargée de « la gestion de la coopération aux frontières extérieures ». Certes, elle est censée analyser les routes migratoires et en tirer les conclusions opérationnelles, on parle aussi du système Eurosur, qui devrait permettre de mieux pister, identifier et secourir les navires chargés de migrants en danger. Fondé sur l’échange d’informations entre agences nationales chargées de surveiller les frontières maritimes, le système disposera de tous les instruments technologiques dernier cri : drones, satellites, caméras de haute résolution. On parle même de « la surveillance des côtes d’où partent ces voyages du désespoir et de la mort », de la à encercler les pays de départ des migrants clandestins et les emprisonner dans une sorte de ghetto il n’y a qu’un pas.
Pourquoi la libre circulation des marchandises et pas celle des personnes ??
La seule façon d’éviter ces drames des temps modernes c’est de laisser librement passer les gens, la libre circulation des gens, comme la libre circulation des marchandises !!!
Les personnes qui arrivent librement dans un pays, repartent chez eux facilement si les conditions de vie ne sont pas bonnes, quand elles sont sures de pouvoir revenir à nouveau librement dans ce pays ou vers une autre destination. Mais dans le cas d’émigration, légale ou non, quand les conditions de vie sont difficiles, certaines personnes cherchent des solutions illégales (vols, drogue, violence, etc.) ou rejoignent les SDF au lieu de rentrer dans leur patrie car ils savent que ce serait extrêmement difficile et couteux de retenter cette aventure.
Les énormes sommes d’argent que donnent ces personnes aux passeurs serviront à payer des moyens de transport légaux à moindre prix et en toute sécurité, tout en contribuant aux progrés de ces moyens, au lieu de tomber entre les mains de trafiquants.
Pour mettre fin aux drames des boat-people, toutes les flottes de protection, l’agence Frontex, le système Eurosur, ainsi que toutes les surveillances n’arrêteront jamais ces personnes désespérées, car ils trouveront toujours une solution pour arriver à leur fin. La seule solution est de laisser les personnes circuler librement et en toute sécurité.

3.Posté par Emmanuel GILQUIN le 18/10/2013 02:42
arkhangel
Roger Salengro, maire de Lille, avait accepté d’être le ministre de l'intérieur du front populaire. Attaqué par l’extrême droite, soutenu par les socialistes comme la corde soutient le pendu, c'est dans une effroyable solitude que le seul homme politique capable, par son énergie, de sauver la France de la menace hitlérienne, s'est suicidé le 18 novembre 1936.
Il a fallu qu'un autre lillois, Charles de Gaulle, reprenne le combat après la défaite de 1940.

4.Posté par Loic MBOUGUEN le 23/10/2013 14:45
Bonjour à tous, chers amis Chevenementistes,

Français d'origine africaine, j'ai écrit un livre qui vient tout juste de sortir, donnant le point de vue d'un citoyen républicain sur les affaires de la cité. Je crois qu'il peut vous intéresser.

Il s'appelle "Moi, citoyen de la République", aux éditions IS EDITION, et des extraits sont consultables sur Internet.

http://is-edition.com/actualites/158-sortie-de-moi-citoyen-de-la-republique-un-livre-tres-engage-de-loic-mbouguen

Le livre sur Amazon:

http://www.amazon.fr/Moi-citoyen-R%C3%A9publique-Loic-Mbouguen/dp/2368450319

Bien à vous!




Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter