Agenda et médias

"Les sondages ne sont pas mon problème. Mon souci est de toucher l'intelligence des Français et des candidats"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité de Zemmour & Naulleau sur Paris Première, vendredi 27 janvier 2012.


  • A propos de la défaite de Lionel Jospin en 2002: Un candidat est toujours responsable de son programme, surtout quand il n'en a pas ou peu.
  • En politique, il ne faut jamais régler des comptes. Il y a beaucoup de violence et il faut savoir encaisser. Il faut rester calme et toujours se référer à des valeurs supérieures, à une certaine idée de l'intérêt public. C'est comme ça que j'ai été candidat en 2002 : pour défende des idées.
  • Je peux défendre encore aujourd’hui les thèmes qui étaient ceux de ma campagne. Pour le reste...
  • Les sondages ne sont pas mon problème. Mon souci est de toucher l'intelligence des Français et des candidats.
  • Je ne suis pas du tout hostile à Jean-Luc Mélenchon. Néanmoins, je ne pense pas qu'il situe sa candidature dans la même perspective que la mienne.
  • Le génocide arménien n'est pas contestable mais, pour moi, c'est l'intérêt de la République qui compte. Toute loi qui pénalise dans un domaine qui est celui de la liberté d'expression me déplaît. Cette loi est une manœuvre électoraliste.
  • Les lois mémorielles ne sont pas une bonne idée. Dans la République, on se bat avec des arguments. Quand ils sont bons, ils finissent par triompher.

  • A propos de ses démissions : J'aurais pu démissionner beaucoup plus souvent. Je me suis borné à démissionner dans 3 circonstances importantes : le tournant libéral, la guerre du Golfe, la Corse.
  • François Hollande, rendons lui au moins ce mérite, a dit qu'il réviserait le traité européen prévu par N.Sarkozy et A.Merkel et qu'il y ajouterait des moteurs de croissance.
  • J'écoute ce que dit François Hollande. Je sais qu'entre les mots il y a des vides dans lesquels peuvent se glisser bien des ambiguïtés.
  • En politique on ne peut pas échapper à la dimension du pari. J'ai pensé influencer François Mitterrand, je l'ai d'ailleurs fait pendant 10 ans. J'ai voulu influencer Lionel Jospin et Segolène Royal. Je pourrais vouloir influencer François Hollande, mais je ne sais pas si je le peux. Si je le peux, ce serait mon devoir.
  • A propos du maintien de sa candidature : C'est un tableau d'ensemble qu'il faut regarder. Pour l'instant, je n'ai pas arrêté mon jugement. J'observe. Je suis le candidat pédagogue, le conseiller pédagogique à la fois de la gauche et de la France.


Rédigé par Chevenement.fr le Samedi 28 Janvier 2012 à 16:11 | Lu 5064 fois



1.Posté par Claude TROUVÉ le 28/01/2012 19:34
Monsieur le Président,

Je vous lie toujours avec plaisir et je regrette sincèrement que vous ne soyez pas plus écouté car je ne crois pas que le programme de Hollande soit de nature à redresser la France. Il ferait bien de mieux vous écouter.


2.Posté par Thierry MERLAUD le 29/01/2012 15:04
Il y a des moments qu'il ne faut pas manquer. Et, c'est bien, cet entretien que Paris Première, nous a offert, ce vendredi 27 janvier 2012, avec cette rencontre Jean-Pierre, Chevènement - Régis, Debray.
Quel dommage d'écourter la parole et le développement de ces hommes de qualité.
L'emprise des deux journalistes-vedettes a cassé l'ambiance et le suc même de ces deux personnalités. On aurait tellement voulu les écouter dans leur liberté ! Et bien non, notre Ribouldingue de Naulleau, toujours avec son esprit "niveau à bulles" cherchant le défaut sur l'historique du vieux tribun et le Filochard de Zemmour, nous resservant sa pâté intelectuelle des vieilles recettes ... C'est dommage quand même de rater de telles occasions, d'avoir l'exceptionnel et de le maltraiter.

3.Posté par Michel JOBLOT le 30/01/2012 19:28
Scoop !!! Les RADICAUX de Gauche avaient proposé de retirer la candidature de Taubira en 2002, celui-ci avait refusé....


J'ai pris un grand plaisir à regarder Zemmour et Naulleau avec Jean-Pierre Chevènement, car non seulement j'ai une affinité intellectuelle avec Eric Zemmour et Jean-Pierre Chevènement, mais aussi de l'affection pour ces deux personnes.

Bien qu'Eric Zemmour ne soit plus dans cette émission, il m'arrive de zapper quelque fois sur l'émission de Ruquier.

Je ne regrette pas l'avoir fait samedi dernier car c'était Jean-Luc Mélenchon.

J'ai eu le plaisir d'entendre celui-ci, dire qu'en 2002, il avait dit de grosses bêtises...

mais surtout, il a dit une chose qui, dix ans après, disculpe totalement Jean-Pierre Chevènement des fausses accusations portées contre lui par Lionel Jospin.

En effet, Jean-Luc Mélenchon a révélé publiquement que seule l'arrogance, la vanité et la très mauvaise campagne de Jospin l'avait fait perdre et que... - attention Scoop!!!! - les Radicaux de Gauche avait proposé à Jospin de retirer la candidature de Taubira (qui n'était même pas membre du PRG!) pour ne pas prendre de risques inutiles !!!...

Mais celui-ci, tellement sûr de lui, avait décliné cette proposition...

Dommage que Jospin soit d’origine protestante, il ne connaissait probablement pas les paroles du "Magnificat :" Il disperse les superbes, Renverse les puissants de leurs trônes »"

Orgueil et vanité sont deux péchés qui ont perdu beaucoup d'hommes...

Longue vie à Jean-Pierre Chevènement et Eric Zemmour!

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter