Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Les Etats-Unis se comportent comme les rois du monde



Le Wall Street Journal anticipe une décision de la justice américaine annonçant une amende de 10 milliards de dollars infligée à BNP-Paribas pour avoir violé l’embargo américain sur l’Iran et Cuba.

Les Etats-Unis se comportent comme les rois du monde. Dans le même temps, nous négocions avec eux un accord de libre échange transatlantique qui devrait soumettre à leurs juridictions les litiges concernant les firmes et les Etats. On croit rêver !

L’alliance avec les Etats-Unis ou même plus largement des accords de rapprochement avec certaines de leurs grandes firmes, dans des secteurs vitaux comme l’énergie, n’ont de sens que sur la base du respect de l’indépendance de la France.


Mots-clés : cuba, états-unis, iran, ttip
Rédigé par Jean Pierre Chevenement le Vendredi 30 Mai 2014 à 17:54 | Lu 5359 fois



1.Posté par Jp JP le 30/05/2014 19:03
Bon principe de JPChevènement. Toutefois :… s’il n’y a pas de contrôle !.. ni de procédure préalable démocratique d’approbation !... ni de sanction en cas de manquement grave des négociateurs à leur mission !....alors ce n’est même pas la peine d’en parler !!!

2.Posté par Jérôme DECUP le 30/05/2014 21:24
Les américains ne sont pas mes amis mais il ne sont pas non plus mes ennemis. J'ai souffert quand les hommes ont souffert: 11 septembre, ouragan Katrina (2005). Cette arrogance (le marteau tout droit sorti de la caisse à outil de Joseph le charpentier pour potentiellement enfoncer les problèmes internationaux qui sont symbolisés par des clous) et cette suffisance, que leurs représentants peuvent afficher souvent, ne doivent pas me faire oublier que nous ne sommes pas si différents.
Par contre, qu'est-ce qui distingue BNP PARIBAS de la Goldman Sachs et de JP Morgan et de tant d'autres?
Un autre point de vue: http://www.monde-diplomatique.fr/2014/06/HALIMI/50480.
Je souhaite qu' Alstom reste une société Française. Mais je n'ai pas besoin d'apprendre à haïr le peuple Américain pour cela. D'autant plus que la mondialisation semble avoir les mêmes effets de révulsions chez eux comme chez nous. L'opposition au traité transatlantique semble exister des deux cotés de l'océan et les manipulateurs ne sont pas à chercher dans le commun.
Quand est-ce que toute cette agressivité cessera?

3.Posté par Carl GOMES le 30/05/2014 23:11
La guerre économique, Mr DECUP, ça vous dit quelque chose?

4.Posté par Michel Michel le 30/05/2014 23:50
Si la France était indépendante, elle serait allé combattre Bachar El Assad, non ?

5.Posté par Jp JP le 31/05/2014 07:11
Ceci donne à réfléchir :

« Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent. » – Jean-Paul Sartre (extrait du livre Le Diable et le Bon Dieu)

http://www.wikistrike.com/article-c-est-dit-la-syrie-se-trouve-sur-la-plus-colossale-plaque-de-reserve-de-gaz-du-monde-d-ou-la-guer-119781538.html

6.Posté par Jean-christophe MURINGER le 31/05/2014 09:34
Des gouvernements de rencontre ont pu capituler, cédant à la panique, oubliant l'honneur, livrant le pays à la servitude.
Cependant rien n'est perdu.
(...)
Notre patrie est en péril de mort. Luttons tous pour la sauver.

7.Posté par Marcel Meyer le 31/05/2014 10:03
Facebook
Sans doute, sans doute, comme l'ont toujours fait les grandes puissances. Mais il est de pires tyrans que les États-Unis : attendez-vous à vraiment souffrir lorsque la Chine sera en mesure d'imposer sa férule si elle l'est un jour. Donc, plutôt que se lamenter sur la puissance américaine et ses débordements — mais BNPP ignorait-elle vraiment les règles imposées par les USA sur les transactions en dollars ? — il serait plus efficace de construire une Europe suffisamment ancrée dans son passé, son territoire, ses populations et sa civilisation pour pouvoir affronter l'avenir.

8.Posté par Carl GOMES le 31/05/2014 10:24
L'utopie d'Europe a fait son chemin, mais là elle ne fonctionne plus, les gens commencent à douter, à comprendre. En voyant leur niveau de vie baisser, leurs impôts augmenter, un vrai cercle vicieux, les conséquences des actions de l'entrée dans l'UE sont là, il faut les accepter! Même l'Allemagne a cette année une croissance faible, proche de 1 %
Ce n'est qu'un "machin" destiné à rapprocher des intérêts communs Europe / Outre Atlantique, ces intérêts étant ceux des puissances de l'argent, ce qu'avait bien vu Mr Hollande.
L'UE détruit les puissances européennes une à une , la Grèce , l'Italie, maintenant le tour de la France arrive....
Il faut en sortir !!
Les Etats Unis se comportent comme les rois du monde...oui! Mais actuellement, ils le sont !....
Notre président Hollande ne fait pas le poids ; ce n'est ni un Clémenceau, ni un De Gaulle !!!!

9.Posté par Jp JP le 31/05/2014 12:29
Comportement de BNP-PARIBAS vis-à-vis de la loi américaine :
http://www.boursorama.com/forum-bnp-paribas-a-lire--les-griefs-us-envers-bnp-430461572-1
Ceci…explique peut-être cela !!!

10.Posté par Olivier D'AREXY le 31/05/2014 14:43
Les Etats-Unis maitres du monde?.
Tant leur politique extérieure ( l'embargo sur Cuba est absurde depuis la fin de l'URSS) que leur politique énergétique est dépourvue de fondements humains et acceptables par tous.Ils ont encore d'importantes réserves d'énergies fossiles que l'Europe n'a pas. Ce n'est donc pas le TAFTA (ou TTIC?), traité transatlantique de libre-échange que l'Europe devrait signer avec eux, mais l'instauration d'une TTC, taxe transatlantique de carbone sur les échanges, pour éviter un désastre écologique sans précédent.

11.Posté par Carl GOMES le 01/06/2014 11:42
Merci à Mr Chevènement en tous cas de parler de la France, qui avait été classée par 99% de nos politiques comme un concept dépassé !!!!

12.Posté par Jerome Durif le 03/06/2014 13:44
Facebook
Il faudrait peut-être que M JP Chevenement se décide enfin à mettre ses actes en accord avec ses pensées et à rejoindre les souverainistes qui veulent rétablir la souveraineté du peuple français, comme le dit notre constitution de la Vème république: DLR tendait la main au MRC lors des Européennes 2014 et la main est restée ... dans le vide !

13.Posté par Jp JP le 03/06/2014 17:08
La main tendue de DLR… risque de faire tomber JPChevènement de la branche sur laquelle il peut compter afin de renouveler prochainement son mandat de sénateur .... Do you understand ? !

14.Posté par Claude HUART le 04/06/2014 12:32
L'attaque contre BNPParibas oblige Hollande à négocier avec Obama pour obtenir un allègement des pénalités que l'américain pourrait lui octroyer en échange de son adhésion au TTIP. Il s'agirait ainsi d'une prise d'otage, un acte de terrorisme économique dans le cadre de la guerre économique. Hollande apparaitrait comme le sauveur de la BNP tout en dissimulant sa soumission absolue à la toute-puissance du capitalisme ultra-libéral.

15.Posté par Jp JP le 04/06/2014 13:36
Vu le profil de notre représentant l’avis de Mr Claude semble solide :
http://www.lepoint.fr/politique/de-flanby-a-pepere-tous-les-surnoms-d-hollande-10-04-2013-1653042_20.php

16.Posté par Olivier D'AREXY le 04/06/2014 15:31
Solution: la BCE achète 10 millards de dollars et la BNPP émet un emprunt pour 10 millards de dollars afin de régler aux EEU l'amende. La BCE prête à la BNP 7 milliards d'euros .et le tour est joué. Il suffit de convertir la perte en emprunt . L'accroissement de la dette est porté par la BCE et les intérêts de la dette payés par la BNPParibas. c'est de la création monnétaire déguisée.mais une solution "normale" dans la guerre des monnaies que les EEUU mènent depuis 1971.

17.Posté par Jp JP le 04/06/2014 19:49
@ ODA 15:31 Bonne idée à accrocher au sapin de Noël de la BCE car ça fait un moment que FH tourne désespérément autour du sapin… et ne trouve rien à grignoter (à part ses ongles… sous l’œil justement réprobateur de la 1ère Dame d’Europe).

18.Posté par Blogueur CARMAGNOL31 le 18/06/2014 23:10
Monsieur le ministre,

Je suis si souvent d'accord avec vous que vous me permettrez pour une fois de ne pas l'être, ou à tout le moins partiellement.

Certes, les amendes précédemment appliquées pour de semblables infraction à la loi américaine étaient de l'ordre de moins de 2 milliards de dollars.
Il semble que BNP Paribas ait été averti dès 2006 par le sous-secrétaire au Trésor américain, venu en France rencontrer les dirigeants de la banque. Dans le même temps, trois cabinets d'avocats distincts ont à l'époque alerté la banque des dangers correspondants. C'est donc cette période de 2006 à 2009 qui pose grandement problème.
Mais l'excuse de l'absence d'embargo en Europe n'en est pas une : un dealer interpelé pour possession de drogue ne proteste pas a posteriori contre les lois réprimant le trafic de stupéfiants ! Dura lex sed lex !
Et la main lourde de la justice américaine n'est une découverte pour personne.

Un autre argument a été mis en exergue : le risque sur l'euro et les autres banques européennes et sur les activités bancaires en général. On peut faire bien des reproches aux Américains mais pas celui de vouloir tuer le "business". Les procureurs -qui sont élus- devraient en répondre devant leurs électeurs...

Enfin, on a cru comprendre que la justice américaine demandait la "tête" de plusieurs dirigeants de la BNP. Rien de plus normal : si des responsables de la banque, avertis à la fois par la justice et par trois cabinets d'avocats en 2006 ont persisté pendant trois ans de 2006 à 2009 à faire des transactions illégales aux yeux de la justice américaine, il est normal qu'ils soient sanctionnés, durement, et démissionnés !

Dans cette triste affaire qui pourrait coûter très cher à la BNP et d'abord à ses salariés par l'inconstance de ses dirigeants, il est une leçon à tirer pour notre pays et pour l'Europe.
Les événements nous montrent à tous le danger de s'en remettre à une justice basée aux Etats-Unis. Or voilà bien un des points des plus contestés du traité de commerce transatlantique (TAFTA), actuellement en cours de discussion. Ce Traité de commerce transatlantique est censé rapporter 80 milliards d'euros de chiffre d'affaires supplémentaires pour... l'Europe. En contrepartie, des multinationales américaines pourront attaquer en justice l'Etat français si elles jugent que la législation mise en place pénalise leur activité commerciale. Un vrai scandale démocratique pour tous ceux qui pensent que la loi votée par les représentants du peuple français doit supplanter toute autre disposition, y compris commerciale.
80 milliards d'euros pour toute l'Europe à mettre en balance avec les pénalités que ne manqueront pas de payer la France si des entreprises américaines l'attaquent en justice...

Monsieur le ministre, nous sommes d'accord sur la conclusion, il ne faut pas ratifier le TAFTA !

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:47 Deux bonnes décisions

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement




Derniers tweets
.@BrunoLeRoux, connaît bien les problèmes de sécurité. C’est un homme d’expérience qui saura « tenir la boutique » https://t.co/x1zLhueHLv
Mardi 6 Décembre - 11:51
La désignation de @BCazeneuve comme Premier ministre répond pleinement à l’intérêt supérieur de l’Etat https://t.co/x1zLhueHLv
Mardi 6 Décembre - 11:49
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15

Abonnez-vous à la newsletter