Chevenement.fr | le blog de Jean-Pierre Chevènement
Actualités

"Le traité européen qui va être signé est un cadeau formidable fait par M. Sarkozy à Mme Merkel"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité de Questions d'actualité sur France 3, jeudi 1er mars 2012. Il répondait aux questions de Patrice Machuret.


  • Le MES est une partie intégrante du TSCG qui institue pour les peuples européens un purgatoire à perpétuité. C'est un traité de mortification. Avec ce traité qui prévoit la suppression des déficits et la résorption de la dette à 60% d'ici 20 ans, on s'adonne à des exercices d’auto-flagellation qui vont encore accroître le niveau du chômage.
  • Le traité n'est pas à la hauteur car on ne veut pas voir que le vice congénital de l'euro, c'est l'hétérogénéité des 17 économies qui constituent la zone euro. Par conséquent il faudrait donner à la BCE les moyens, plutôt que d’inonder les banques, de prêter aux États.
  • Une politique industrielle ne peut pas se réduire à une forme de copinage entre le pouvoir politique et des grands groupes industriels qui renvoient l'ascenseur vis à vis de tous les services rendus hors campagne électorale.
  • Le traité européen qui va être signé est un cadeau formidable fait par M. Sarkozy à Mme Merkel


Rédigé par Chevenement.fr le Jeudi 1 Mars 2012 à 20:28 | Lu 6212 fois




1.Posté par Cyrille BONGIRAUD le 02/03/2012 08:25
Que propose Hollande pour stopper tout ça ?
Mélenchon n'est'il pas le seul à dénnoncer tout cela avec clareté ?

2.Posté par Jules DUNORD le 02/03/2012 15:49
Le formidable cadeau fait par Sarkozy a reçu malheureusement l’assentiment du PS qui s’est abstenu une nouvelle fois, après la ratification du traité de Lisbonne (seul 20 députés PS ont voté contre le MES). Qui ne dit mot consent.

Mais le traité Européen peut être remis en question par la France avant le 31 décembre 2012. Après il sera trop tard. Voici une excellente question pour un référendum.

Un soutien à F. Hollande sans un engagement formel de celui-ci à la tenue d’un tel référendum et à l’engagement qu’il sera appliqué dans tous les cas (chat échaudé craint l’eau froide) serait inexplicable et inexcusable.

3.Posté par Vincent GOMES le 02/03/2012 22:24
Jamais les politiques ne soumettront les traités européens au référendum , car ils savent très bien que les peuplent sont contre.

Selon eux, officiellement, les citoyens ne sont pas aptes à en juger, car ces questions sont trop techniques pour eux, ce sont des problèmes qui les dépassent. La seule volonté des politiques actuels est réussir leur mandat sans encombre et de se faire réélire, et non plus pas de servir la France ni les Français. Leur qualités morales et intellectuelles sont déficientes.

Non, la seule solution valable, c' est de sortir de l'Europe.

4.Posté par Jules DUNORD le 02/03/2012 23:13
Je ne l’avais pas vu avant de poster mon précédent message mais JL Mélenchon, sur son blog, demande aujourd’hui la tenue d’un référendum à ce sujet.

Donc il n’y a pas photo : JP Chevènement se doit de soutenir JL Mélenchon.

Je pense qu’actuellement JP Chevènement doit être en plein dilemme. D’un côté, ses idées le portent naturellement vers Mélenchon et de l’autre côté, il doit avoir la pression de certains notables du MRC, tels G. Sarre ou les Alexandre père et fils, qui viennent, à Arras, de troquer une place de député contre un soutien à Hollande.

Qui l’emportera, la raison ou la pression ?

5.Posté par Vincent GOMES le 03/03/2012 16:28
Hors sujet mais qui est intéressant :

La loi sur la négation du génocide arménien de Valérie Boyer a été jugée anticonstitutionnelle par les Sages du conseil constitutionnel selon qui elle va à l'encontre de la liberté d'expression.
Cette loi avait été voulue tout autant par Messieurs Rebsamen (PS) que Devedjan (UMP).

Mais Mr Sarkozy s'entête et veut en préparer une second jet. Il est assez amusant mais déplorable qu'un Président qui soit lui-même avocat comprenne aussi mal "l'esprit" de la Loi.

Hollande aurait dit que s'il était élu, il s'engageait à reprendre ce dossier (?).

6.Posté par Jean-Yves GILLON le 06/03/2012 13:17
C'est très juste M. Chevènement, mais vous oubliez que le PS est parfaitement d'accord avec N. Sarkozy pour "offrir ce cadeau". On ne peut pas à la fois se présenter comme un homme d'Etat d'une droiture incontestable et soigner, pour des raisons politiciennes, ses relations avec le PS, dont vous connaissez mieux que quiconque la profonde corruption (au sens classique du terme, pas nécessairement au sens juridique). Faute de choisir, vous finirez par y perdre toute crédibilité.

7.Posté par Aymeric DE HEURTAUMONT le 06/03/2012 15:17
Monsieur le Ministre

J'apprends par la voix d'Internet que vous avez finalement décidé de rallier le clan Hollande.
Sachez, même si finalement vous n'en aurez que faire, que je désaprouve ce renoncement à vos idéaux. Vous auriez pu vous retirer de la vie poitique avec panache, vous avez choisi de partir par la petite porte des bassesses politiciennes... renoncer à votre engagement et à votre combat qui fut le vôtre dans le paysage politique depuis toujours pour 8 malheureuses circonscriptions piétine l'action de ceux, véritables, qui avaient pris votre rélève dans la lutte. Adieu camarade, en souhaitant qu'il ne vous soit pas trop pénible, depuis vos charentaises, de constater les dégats...

8.Posté par Yann GUILLOU le 07/03/2012 10:47
Nous avons fait l'expérience en 2007 d'un accord avec le PS qui s'est avéré être un chiffon de papier. L'hostilité de ce parti ne nous a pas permis de conclure d'accord régional en Bretagne et je ne connais aucun camarade autour de moi qui referait en 2012 ce qu'il a fait, naïvement, pour Ségolène en 2007.
La politique est une meurtrissure perpétuelle !

9.Posté par Cyrille BONGIRAUD le 07/03/2012 12:50
Comment peut-on écrire ce que vous avez écrit et dit et ensuite se ralier à Hollande. Je suis entièrement d'accord avec 7 et 8. Je vous suis depuis si longtemps et vous admire. j'ai lu beaucoup de vos livres. Mais là je ne comprends plus. Je pensais que la politique s'était des idées que l'on défendait qu'au bout. C'est la dernière fois que je me rends sur ce blog.

10.Posté par Algodème NILLA le 07/03/2012 19:07
J'approuve les quatre précédents messages : ce serait finir votre longue lutte politique par une triste décision, sans panache. M. Chevènement, qui a tant sacrifié pour ses idéaux, finirait par se rallier à François "Hollandréou" ? Quelle désillusion ! Quelle résignation ! L'establishment l'emporterait grâce à la culpabilisation menée depuis le "21 avril 2002" ? Osez une dernière fois !

Une page se tourne. Mais "quoi qu'il en soit, la flamme de la Résistance ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas." Rassemblons-nous derrière le front de gauche, cela pourrait nous réserver bien des luttes, mais aussi bien des joies : rappelez-vous du score d'Arnaud Montebourg, outrepassant largement ce que prédisaient les sondages...

11.Posté par Patrick LENORMAND le 07/03/2012 23:02
M Chevenement .. Vous avez ,semble-t-il, décidé de soutenir F. Hollande.....
Je tiens à vous exprimer ma grande déception... J'ai voté pour vous en 2002 dans le grand espoir que vous puissiez rassembler les "républicains des 2 rives" pour la liberté de notre nation.....
Pour 2012, alors que l'heure est grave pour notre pays, cet espoir pouvait renaitre ... si vous décidiez de soutenir Monsieur Dupont-Aignan dont le programme est proche du vôtre ....
Dommage, vraiment dommage !

12.Posté par Vittorio MANALESE le 08/03/2012 18:02
Je suis également très déçu par cette annonce de ralliement à François Hollande qui me semble en totale contradiction avec vos idées et votre engagement politique en faveur d’une autre politique européenne.
La semaine dernière les socialistes se sont abstenus et ont laissé passer le MES puis le futur traité européen. Drôle de manière de contester l’esprit de ce texte. Comment peut-on croire M. Hollande lorsqu’il annonce qu’il renégociera ce traité alors qu’il s’est abstenu à l’Assemblée ? Il aurait été plus cohérent de voter contre dès le départ.
Ce dernier acte est, me semble-t-il, bien révélateur de l’esprit de ces socialistes. Ils ne changeront rien fondamentalement au système. Ils accompagneront les politiques d’austérité prônées par l’Europe en saupoudrant quelques aides sociales pour amortir les effets néfastes de cette politique à courte vue. Tout dans l’attitude de M. Hollande démontre qu’il ne tiendra rien des promesses qu’il fait chaque jour en fonction de l’actualité dominante du moment. Tous les deux jours en moyenne, le programme du candidat change. Ce fut le cas pour le nucléaire, notre siège à l’ONU, l’OTAN, l’Education Nationale et le statut des professeurs, la taxation des hauts revenus, etc.
Vous l’aurez compris, je n’ai aucune confiance dans ces gens. J’ai grand peur que si elle gagne cette élection, cette fausse gauche qui ressemble plus à un centre mou déçoive une nouvelle fois les français. Quoique, si M. Hollande renverse M. Sarkozy ,ce sera probablement parce que les français auront voulu se débarrasser de lui. Un vote sans conviction teinté de résignation, sans attente et sans espoir. Pour 2017 il faudra alors qu’il y ait une alternative crédible de gauche. Ce que construit le Front de Gauche me semble être une garanti pour l’avenir. En effet, dans 5 ans, le peuple déçu par une gouvernance socialiste sans ambition se retournera vers qui ? le FN ? C’est un risque.
Il me paraît donc important de tirer un trait sur le PS. Ce parti ne représente plus la gauche.
J’attendais donc votre ralliement au Front de Gauche pour construire cette alternative républicaine de gauche. Il me semble que l’avenir est dans ce rassemblement et que c’est dans ce rassemblement qu’il sera possible de faire bouger le système. L’histoire récente a montré que le PS ne change pas et qu’il est impossible de lui faire entendre raison. Cette attitude autiste le condamne.
C’est une nouvelle fois avec regret, M. Chevènement, que je prends acte de votre décision. Décision qui laissera, j’en suis certains, de nombreux citoyens dans l’incompréhension.

13.Posté par Hervé HUMANISTE le 11/03/2012 11:07
Bonjour Monsieur Chevènement,

Permettez-moi de vous signifier ma très grande déception de votre ralliement à F. Hollande.

Tant j'aurais conçu un ralliement à un PS respectueux d'une Gauche Jaurésienne, tant votre rapprochement auprès d'un personnage à l'opposé de vos idées me déçoit.
pour ne rester que sur l'Europe ; tout vous sépare, jusqu'à en perdre la souveraineté nationale au profit des futurs traités (MES) pour lesquels le PS, de par son abstention au Senat, en déroulant un tapis "bleu" à la Droite (il est vrai que l'international-socialiste est d'une complaisance à leur égard qui dépasse tout entendement humaniste) leur permet d'adopter ses traités ! Vous savez très bien que le seul amendement PS à ce traité sera d'y rajouter "un peu de croissance" !

Si je fais un petit retour arrière je comprends un peu mieux votre dernière attitude et votre rôle politique que je pensais sincèrement plus conforme à la philosophie républicaine et humaniste que je vous attribuais, et non celui d'un second couteau PS même avec des orientations droitières.

Or votre véritable rôle politique fait apparaître tant de contradictions qui m'obligent à une conclusion que je n'espérais pas vérifier lors de cette élection présidentielle ; mais force est de constater, que mes craintes étaient malgré tout fondées :

En 1992 (Maastricht) vous vous alliez avec Seguin et Pasqua contre Mitterrand
En 2002 contre Jospin et Chirac.
En 2005 contre le traité Européen comme JL Mélenchon et face au PS et Chirac.
En 2007 avec S.Royal contre le PS
En mars 2012 contre le MES.
En mars 2012 avec F.Hollande, qui laisse passer le MES à l'Assemblée et au Senat ! (cherchez l'erreur)
Les socialistes déçus par la politique européenne de leur parti n'ont plus de bouées, il sont sur les flots qui les mèneront au gré du vent vers JL Mélenchon ou vers l'abstention.
Le PS ne rabattra pas les "nonistes", les gaullistes ou autres souverainistes au 1er tour avec un votre décevante versatilité.

Vous avez toujours joué le rôle de filet de secours du PS ou celui de rabatteur de 2ème tour. En 2002 le PS vous a fait porter la responsabilité de son échec. Alors que cela faisait bien parti de la stratégie sous-jacente de rabattage pour le 2ème tour en faveur de Jospin. Vous avez tous deux, sous estimé la campagne sur l'insécurité de Chirac et ses relais médiatiques considérables pour le 1er tour. Nous avons tous perdu.
En 2012 le PS n'aura aucune excuse pour justifier sa défaite. vous non plus.

Sincères salutations d'un citoyen déçus de votre démarche de ralliement vers un PS qui n'en porte plus les fondamentaux.

14.Posté par olivier schmitt le 14/03/2012 00:44
Twitter
Quelle est belle la cohorte des humanistes autoproclamés et des hommes de gauche purs et durs qui veulent ravaler le PS et François Hollande au rang des fantômes du passé. Voter Front de gauche au premier tour est un choix tout à fait respectable, rien ne sert pour autant de taper sur les socialistes qui avancent pour une fois unis, décidés, clairs, et seule force capable de rassembler les Français pour les conqûtes futures. Merci, M. Chevènement de l'avoir si bien et si haut dit.

15.Posté par Hervé HUMANISTE le 16/03/2012 00:37
Vous dites :
« Les socialistes qui avancent pour une fois unis, décidés, clairs, et seule force capable de rassembler les Français pour les conquêtes futures. Merci, M. Chevènement de l'avoir si bien et si haut dit. »

Qu'elle unité ?
En attirant les verts et les souverainistes aux antipodes sur le nucléaire et sur l'Europe ; je pense que le rôle du PS n'est que de battre Sarkozy pour refaire comme par le passé la même politique édulcorée d'un rose qui commence à virer au bleu en rassurant la City.
Si le F.H est élu, vous allez encore une fois décevoir les électeurs qui sont déjà dans la logique du "tous pourris".
Votre seul recours, encore aujourd'hui est le "vote utile", alors que les citoyens attendent de vraies réponses à leurs problèmes que seul JL Mélenchon du FdG leur offre.
Je suis au regret de dire que le PS n'apporte aucune solution sur les fondamentaux qui ont fait les grandes heures de la Gauche de 1936, 1945 (et le CNR que le PS a commencé à détricoter) et pour finir 1981.
27 ans de Social-démocratie entrecoupée de droite, (je soustrais les trois ans du programme commun) pour voir la France passer de la 3ème place de puissance mondiale à la 5ème ;
vous voudriez que je soutienne ceux qui l'ont amené à ce stade ?
STOP il faut renverser la finance, définanciariser la société et revenir à "l'humain d'abord".
Je suis sûr que si F.H avait le même programme que JL Mélenchon, 80 % des Socialistes n'auraient pas assez de mains pour applaudire !
Après tout, le programme du FdG, n'est-il pas très proche de celui du programme commun de 1981 ?
Posez-vous la question du pourquoi la droite est revenue au pouvoir, après les années de Social-démocratie ?
Oui M. Chevènement comme EELV m'ont déçu d'avoir eu cette attitude totalement intéressée au détriment du collectif.
De cette position individualiste de « quotas électifs » je ne peux qu’en déduire : qu’ils ne portent pas les valeurs d’une Gauche progressiste.

Salutations humanistes
H.H

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Juin 2014 - 13:37 L'avenir de la mondialisation


1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire

#Ukraine : l'urgence, c'est le cessez-le-feu http://t.co/9QlN5UTPCT
Mardi 22 Juillet - 10:04

Abonnez-vous à la newsletter









Dernières vidéos