Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Le sommeil de la raison engendre des monstres


« Plus qu'un crime, c'est une faute ». Ce commentaire de Talleyrand après l'exécution du duc d'Enghien s'applique parfaitement à celle de Saddam Hussein.


En effet, c'est d'abord la justice des vainqueurs qui s'est appliquée. Les Etats-Unis, qui avaient soutenu le dictateur dans la guerre contre l'Iran de 1981 à 1988, l'ont livré hier aux bourreaux d'un gouvernement fantoche dépourvu de toute légitimité nationale.
La faute américaine est d'agir comme si l'Irak devait disparaître comme nation et comme Etat. Rétrospectivement, l'erreur majeure de Saddam Hussein a été de croire de 1990 à 2003 que les Etats-Unis seraient assez intelligents pour maintenir l'unité de l'Irak, et donc pour le ménager. Aujourd'hui encore le rapport Baker fait appel aux anciens baassistes pour reconstruire l'Irak. À cet égard, la mort de Saddam Hussein n'est pas le meilleur signal que les Américains pouvaient leur adresser.
La voie est ainsi ouverte au démantèlement de l'Irak, en proie à une inexpiable guerre civile. C'est tout le Moyen-Orient - Arabie Séoudite, Pays du Golfe, Turquie, Iran - qui risque de chavirer, emporté par la vague des communautarismes.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. On s'avisera trop tard de la nécessité de reconstruire des Etats-Nations, même imparfaits.


Rédigé par Jean-Pierre Chevenement le Dimanche 31 Décembre 2006 à 15:27 | Lu 12149 fois



1.Posté par Jenner le 31/12/2006 16:37
C'est ignoble.

Cette précipitaion à éliminer Saddam Hussein, sans l'avoir même jugé pour les autres crimes qui lui sont reprochés, me laisse à penser qu'il fallait le faire taire.

Certes Saddam Hussein était loin d'être fréquentable. Encore que...
La France et les Etats-Unis l'ont soutenu pendant des décennies.

Aujourd'hui c'est une Nation en lambeaux avec des attentats et probablement la chute prochaine du régime au profit d'un Etat Islamique ? Bush père et fils ont produit une situation radicalement à l'opposé de leurs prétentions. Qui peut dire aujourd'hui, sans rire, que la démocratie avance en Irak ?

2.Posté par amir le 31/12/2006 18:10
Oui tout cela était prévsible , l'exécution de Saddam Hussein a duré quelques minutes, mais l'irak n'est pas à la fin de son agonie. Des crimes et assassinats ont lieu tous les jours. Plus qu'une invasion et une soumission , c'est le génocide d'un peuple !

3.Posté par VALENTIN Bruno le 31/12/2006 18:20
A qui va profiter ce "crime"...?

Qu'est-ce qui a évolué favorablement en Irak depuis l'invasion des USA...?

Quelle perspective d'avenir à l'Irak...?

Tant de questions sans réponse...

4.Posté par A2B le 31/12/2006 18:46
JPC a le mérite de dire et d'écrire tout haut ce qu'il pense ; puissent ses réflexions inspirer tous les futurs prétendants à la présidence de la République. On verra ceux qui reprennent clairement ces idées d' orientation de politique extérieure pour la France . On peut craindre en ce domaine le trop plein de silences ou de verbiages confus qui peuvent conduire à une poussée de votes blancs et de désillutions futures.

5.Posté par Alain FELER le 01/01/2007 00:19
Comme disait La Bruyère "les choses les plus souhaitées n'arrivent point, ou quand elles arrivent, ce n'est dans le temps ni dans les circonstances où elles auraient fait un extrême plaisir". Bien sûr que de voir pendre un homme, même une saleté comme S. Hussein, est pénible pour nos sensibilités européennes et actuelles. Peut-être que le moment est mal choisi etc. Bon débarras quand même, et rappelons nous que c'est pour fraude fiscale que Al Capone fut finalement coffré ! En cet instant de voeux pour 2007, je souhaite qu'il en advienne de même à Bachir El Hassad le tortionnaire, et aux dizaines de "père Ubu" (comme disait récemment Michel Polac dans Charlie Hebdo) qui dirigent une proportion effarante des états du monde.

6.Posté par Tiago_Jaïme le 01/01/2007 04:40
Bravo Monsieur Chevènement.

C'est évidemment et malheureusement le premier commentaire que je partage sur l'exécution précipitée de Saddam Hussein.
Choqué par l'annonce de cette exécution, j'ai parcouru de-ci de-là des chaînes de télévision. Là je ne comprends pas la cohérence des commentaires, je suis affligé. Je regarde avec distance les commentateurs. Et arbitrairement je m'interroge; Pensent ils? Sont ils conscients? Qui pilote ces rengaines? Dans quel but?
Un pays, qui diffuse aussi largement un consensus mou systématique ou presque, est il vraiment une démocratie à l'heure où il existe des centaines de chaînes de télé qui ne représentent pas l'ensemble des opinions diverses.
Cela me fait penser que j'entends depuis plusieurs mois parler d'une "dose" de proportionnelle aux législatives. Je n'ai entendu personne ni préciser ni poser la question. Personne ne semble se décider à médiatiser le problème. Tout le monde se contente de sa "dose".

Enfin ne nous plaignons pas trop cependant. Internet s'avère pour l'instant un outil extraordinaire pour diffuser des points de vue. Bien que l'ou puisse s'interroger sur le risque de noyade, risque pour lequel j'ai le sentiment que l'on pourra y échapper.

Sur cet optimisme meilleurs voeux à tous.

7.Posté par Couvert Gérard le 01/01/2007 14:26
Bonjour,

Votre réaction, et tout ce qui la sous-tend, est dans la lignée de votre pensée politique, pour autant est-elle partagée par Madame Royal, et par la majorité de ceux qui la soutenant seront vos futurs "collègues" ?

Au-dela du fait politique je suis étonné qu'aucune voix ne s'èlève contre la diffusion des images de l'assassinat, ici à Toulouse c'est la première page de la Dépêche, à quand le retour des exécutions publiques ?

Il faut aussi redire que cet acte est la condamnation de l'acte politique en lui-même, Saddam à fait de la politque (violament et mal parfois) mais il à agit en fonction d'impératifs et de buts éminaments politiques, ce n'était pas un gestionnnaire ... Franco, responsable direct de centaines de milliers de victimes, mais bon gestionaire du rappport Espagne/USA, est mort dans son lit, Mussolini, peu sanguinaire, mais dont les actes furent éminaments politiques, fut lui-aussi pendu !

Cet acte est aussi une grave défaite de la laïcité en terrre musulmane ... que ferez-vous lorsque la bien-pensence PS sonnera l'hallali contre Ben Ali ?

Vous n'avez fini d'avoir besoin de courage, d'estomac et de lucidité.
Bonne année Monsieur Chevènement.

Un ancien du MRC.

8.Posté par rtbt139 le 01/01/2007 21:51

Contre la peine de mort mais on ne va quand même pas pleurer sur le sort de Sadam!

Rappelons que pour des chefs d’accusation pratiquement identiques
-crimes contre un peuple
-crimes contre l'humanité
-crimes de guerre

Adolf Eichmann a également été pendu un 1 juin1962 avec lui aussi un courage certain.

Affirmer sur la pendaison de Sadam " qu’en effet, c'est d'abord la justice des vainqueurs qui s'est appliquée "me parait abusif sauf reprendre l’histoire et soutenir que là aussi à Nuremberg c’était la morale des vainqueurs qui s’était appliquée.

9.Posté par MERCIER Jean-louis le 06/01/2007 15:07
Cher Ami,
Il n'y a pas de commentaires à ajouter à vos justes paroles.
Une seule chose, sans doute : toutes les belles étoiles du Drapeau Américain ne sont certainement pas d'accord avec cette atroce mascarade. Quelle honte pour le monde... et tout cela, en plus, sous le couvert de la Chrétienté !!!


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Mercredi 9 Novembre 2016 - 10:59 Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter