Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Le petit « et » de M. Sarkozy fait mal à tous les républicains


Il n’est évidemment par malvenu de parler d’identité nationale dans une campagne présidentielle.


La nôtre s’identifie largement à l’identité républicaine, laquelle plonge ses racines dans ce qui lui préexistait : la langue française par exemple. Ségolène Royal l’a fort bien exprimé à la Halle Carpentier et à Villepinte.

Ce qui est malvenu chez M. Sarkozy c’est de vouloir créer un ministère de l’immigration et de l’identité nationale.

Déjà l’idée de créer un ministère de l’immigration n’est pas, selon moi, une bonne idée : l’immigration est en effet une question transversale qui concerne un grand nombre de ministères. Vouloir créer un ministère-ghetto pour les immigrés est loin d’être une idée géniale mais c’est la conjonction de coordination « et » qui fait le plus problème : la question de l’identité nationale de la France à notre époque est, comme le relève justement Max Gallo, une question décisive. Mais elle n’intéresse pas que les immigrés. Elle concerne tout le pays et d’abord ses élites. C’est parce que celles-ci, depuis longtemps, ont cessé de croire en la France que l’intégration des immigrés est rendue plus difficile*. L’amalgame fait par M. Sarkozy entre l’identité nationale et les immigrés n’est pas innocent. Ce petit « et » est un clin d’œil adressé à une conception de la France qui n’a rien de républicaine. Un petit « et » qui fait mal à tous les républicains.

*Cf. à cet égard, l’excellent Cahier de « Res Publica » « La République au défi des banlieues »


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Lundi 12 Mars 2007 à 12:27 | Lu 7835 fois



1.Posté par Claire Strime le 12/03/2007 14:38
en figeant l'identité nationale à un instant T, ne s'agit-il pas de "fuir l'histoire" ? (Je cite là le titre d'1 excellent ouvrage de Domenico Losurdo, prof à l'université d'Urbino et président de la Societas Hegeliana d'Italie

ce livre visait un autre courant politique (transformation du PCI en démocrates (tiens, tiens...) de gauche ) mais peu importe car les références culturelles au début de son exposé (naissance du christianisme après la défaite nationale des Hébreux et de Bar Kochba) ne sont que trop partagées

2.Posté par BOEGLIN EDOUARD le 12/03/2007 15:08
Je comprends bien l'analyse de JPC.Mais lui - féru d'histoire - se souvient-il de la proposition de loi signée dans les années 30 par léon Blum et Roger Salengro qui demandait que soit limitée l'immigration en France, immigration fortement souhaitée hier ( comme aujourd'hui) par le patronat français qui trouvait là une excellente occasion de"casser" le mouvement syndical en France ?
Que NS enfonce le clou où cela fait mal - après avoir cité LUI Léon Blum et Jean Jaurès contrairement à SR qui ne doit même pas savoir de qui il s'agit puisqu'elle n'en parle pas - quoi de plus étonnant ? Le largage du monde ouvrier continue ...

3.Posté par rajeev le 12/03/2007 16:09
Monsieur Chevènement,

Je suis tout à fait d'accord pour dire que M. Sarkozy parle maladroitement de l'identité française en faisant des amalgames.
Mais comme vous je crois que la gauche ne peut éluder cette question de l'identité française. Il s'agit d'une question essentielle. Le problème est que les réactions dans les médias des partisans de Ségolène et de la gauche au discours de Sarkozy apparaissent sans nuance en ce sens qu'elles semblent rejeter l'évocation même du concept d'identité française. Or justement nous devons en parler pour développer la conception républicaine qui est la votre.
Une intervention de votre part dans les médias serait bienvenue car pour l'instant on a l'impression que d'un côté Sarkozy se préoccupe de l'identité frnaçaise et de l'autre la gauche ne s'en soucie guère. Or laisser s'installer cette impression pourrait avoir un effet dévastateur dans l'opinion.
Rajeev

4.Posté par Bruno D. le 12/03/2007 16:08
A boeglin edouard : dans le poste de JPC, je ne vois pas trace de "oui" (ni "non" d'ailleurs) à l'immigration. Ce n'est pas le sujet. Il s'agit d'une part, de donner un avis sur le fait de créer un ministère de l'immigration (sujet transversal comme le dis JPC). De quoi traitera-t-il ? du travail des immigrés ? de l'accès au soins médicaux pour les immigrés ? du droit de vote des immigrés ? de l'éducation des immigrés ? autant de points normalement traités par les ministères maitres de ces questions. Donc il s'agit bien de pointer du doigts les immigrés. Quoi de mieux pour les aider à s'intégrer que de les mettre à part...
D'autre part, l'identité nationale. En mouvement perpétuelle. Il faudrait déjà la définir ? Qu'est que cela englobe, qu'est-ce que cela rejette ? Beaucoup loue l'aspect pluri-culturel de notre société, qui nous donne notre force. Doit-on finalement tiré un trait dessus ?
Alors, oui, la proposition de NS me fait peur. L'immigration est certes un sujet délicat qui n'aura pas de solution simple (surtout tant que la discrimination sera si forte en france). Mais la voie proposée par NS n'est pour moi pas la bonne.

5.Posté par Claire Strime le 12/03/2007 18:54
on peut craindre (cf l'action de Sarkozy avec le CFCM, son discours du Bourget devant les frères de l'UOIF, sa présentation comme candidat naturel d'1 "communauté juive")
qu'1 tel ministère devienne vite celui de la référence folklorique à la Nation et du communautarisme

6.Posté par Toto le 13/03/2007 08:48
Il est cocace également de laisser à monsieur Sarkozy les discours grandiloquents sur la France et son identité, ce dont il se moque éperdument puisque la France de ce petit monsieur se résumerait à l'espace d'une vaste marché actuellement étriqué en raison de son modèle social, d'après lui, obsolète...La France de Sarko ne serait plus qu'une valeur, non celle qui cohabite avec l'éthique mais celle que rejetait de Gaulle stigmatisant "la politique de la France qui se fait à la corbeille"...Et puis après 5 années de politiques délirantes concernant l'immigration, en rajouter une couche quelques semaines avant le premier tour dans un style fait pour rappeler les grandes heures noires de la stigmatisation d'une population ciblée laisse présager l'horreur que cela pourrait être une fois les pleins pouvoirs concédés....Beurk...Vive Blum ! Vive jaurès !

7.Posté par lucette Pot le 13/03/2007 11:15
Voilà que M.Sarkozy donne des cours de rattrapage sur la citoyenneté ! Très savoureux d'entendre LE nouveau chantre de la République en décliner les irremplaçables vertus. Ma parole, il prêche avec la foi des nouveaux convertis. A-t-il oublié qu'en 2002 le France de gauche s'est élancée au secours de cette même République et n'a pas rechigné à donner ses suffrages à M.Chirac ? Ah! si nous avions su combien nous serions cocus... Il devrait bien comprendre notre souffrance M. le Ministre de l'Intérieur!

8.Posté par Camille Jouffrault le 13/03/2007 12:08
La meilleure réponse à Sarkozy ne serait-elle pas de subvertir son petit "et " ? Car notre identité nationale s'est largement construite sur l'immigration : parce que la France, et c'est cela l'exception française en Europe, a toujours été accueillante aux immigrés, et que le peuple français s'est constitué au cours des siècles par un métissage permanent.
Ni l'immigration, ni l'identité nationale n'ont besoin d'un ministère (surtout quand on prétend réduire le nombre des ministères). Mais, conceptuellement, il n'est pas absurde de rapprocher l'une et l'autre. Elles auront d'ailleurs bientôt une "Cité", à la porte Dorée, qui a pour ambition de montrer ce que chacune doit à l'autre.

9.Posté par Claire Strime le 13/03/2007 15:49
conceptuellement, dans la Cité de Dieu, peut-être...

mais dans la cité des hommes, avec M.Sarkozy ça donne de la surenchère communautariste et le renvoi de chacun(e) à son environnement ethno-religieux

l'identité nationale serait en de mauvaises mains si par malheur NS était élu

10.Posté par Camille Jouffrault le 14/03/2007 17:44
Certes, chère Claire, l'identité nationale serait en de mauvaises mains si NS était élu : je n'ai pas voulu dire autre chose. Et c'est pour ça qu'il faut remettre dans le bon sens, et dans la cité des homme, cette dialectique de l'identité nationale et de l'immigration.


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:18 A propos des primaires à gauche

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:47 Deux bonnes décisions




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter