Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Le joueur de flûte et les rats


La proposition du Président de la République d’inscrire, à l’image de l’Allemagne, la réduction des déficits budgétaires dans la Constitution, va à rebours de ce qu’il faudrait faire :


non pas s’aligner sur l’orthodoxie libérale allemande, legs d’une histoire traumatique, mais convaincre nos amis allemands de prendre la tête d’une initiative de croissance européenne, fondée sur la relance de la consommation intérieure et sur l’investissement public, et cela, dans leur intérêt même : l’Allemagne réalise en effet 60% de ses excédents commerciaux sur la zone Euro. Quand tous les autres pays de la zone Euro se seront mis à l’heure allemande pour conjuguer leurs plans de rigueur respectifs, une crise économique et sociale majeure en résultera inévitablement en Europe, dont l’Allemagne, du fait de la structure de son commerce extérieur, sera la première à faire les frais.

Les Français sont fondés à attendre de leur Président qu’il parle non pas le langage de l’alignement, mais celui d’une France inventive, volontaire et entreprenante.

Dans un conte germanique célèbre, le joueur de flûte de la ville de Hameln, entraîne les rats vers le précipice. Monsieur le Président, ne nous mettez pas dans la situation des rats ! Faîtes entendre une musique française et européenne ! Car l’euro n’est pas seulement la monnaie de l’Allemagne. C’est la monnaie de l’Europe. Or, l’Europe, bien que moins endettée que les Etats-Unis et le Japon est aujourd’hui la lanterne rouge de la croissance mondiale.

Renversez la vapeur, Monsieur le Président ! Ne vous laissez pas glisser sur la pente fatale d’une rigueur imposée de l’extérieur. Celle-ci ne répond à rien sinon à l’exigence de cupidité sans limite des marchés financiers. Ce sont ceux-ci qu’il faut mettre sous contrôle et pas la consommation des Européens ! Il faut vous dégager de la logique maastrichtienne qui a conduit à la crise actuelle, changer les règles du jeu de l’euro. C’est le moment ! C’est difficile ? Mais tous les pays européens vous soutiendront, ainsi que les Etats-Unis d’Amérique qui pour combler leur propre déficit on besoin d’une locomotive européenne puissante : Il n’est que d’oser, Monsieur le Président !


Rédigé par Jean-Pierre Chevenement le Vendredi 21 Mai 2010 à 16:31 | Lu 7088 fois



1.Posté par Mario Bévia le 21/05/2010 17:22
Mario
Bonjour,
relancer la consommation intérieure peut paraitre une bonne idée, mais celle-ci n'est efficace qu'avec des facilités d'accession au crédit bancaire plus aisées qu'à l'heure actuelle pour les ménages; d'autre part, la relance de la consommation intérieure quand les conditions s'y pretent bien, entraine presque toujours le surendettement des consommateurs à plus ou moins court termes. Ce qui n'est pas efficace pour sortir l'économie du marasme.
Mes amitiés et mes respects, M. le Sénateur,

2.Posté par Rachid ADDA le 21/05/2010 18:22
bonjour
toujours bien le rappel au bon sens
il faut dire quand même que le Japon possède sa dette au deux tiers... alors que celle de la France est dans des mains étrangères et speculatives... pour 60 % je crois... pareil pour les capitalisations boursières sur la place de PAris et de Tokyo...

Rachid Adda

3.Posté par Gérard Couvert le 21/05/2010 18:56
A quoi servirait de "s'en sortir" économiquement, y compris en acceptant de ne pas contester les règles du jeu libéral, si c'est pour continuer la dégringolade culturelle sur fond de bombe à retardement démographique.
Produire sur place, de meilleure qualité, taxer les importations couteuses en termes écologiques, retrouver la fierté de notre civilisation... et faire des bébés !
Mais rien ne sera envisageable sans une sortie de l'Europe (et de l'Euro).

4.Posté par Michel Sorin le 21/05/2010 19:02
michelsorin
Je souhaiterais savoir si Jean-Pierre a pu présenter cette argumentation à ses interlocuteurs allemands quand il a été reçu en Allemagne, du 5 au 7 mai, avec la délégation du Sénat conduite par le président Larcher. Et, si oui, comme c'est probable, quelle réponse a-t-il eue ?

Il a été question de la PAC pendant ce voyage. Selon un article de Ouest-France que j'avais transmis, Larcher et Bizet affirmaient le plein accord des deux pays pour maintenir la PAC en l'état (budget) après 2013. Je suis demandeur d'infos complémentaires.

5.Posté par patrick lenormand le 21/05/2010 23:31
Comment peut-on se faire des illusions sur Sarko ? et sur l'organisation actuelle de l'U.E issue de traités refusés par le peuple?
Adhérents, sympathisans de MRC ..réveillez-vous ! il faut reprendre les commandes de la finance ..Il faut sortir de l'euro ! ,

6.Posté par Deniz SERVANTIE le 22/05/2010 15:23
Il est évident qu'il faille réguler les marchés financiers qui ont précipité cette crise épouvantable et qu'il faut des régulations à trois niveaux: national, européen et mondial. Il va de soit que l'on ne peut plus laisser faire des organismes de notation qui donnent les bons et mauvais points en toute impunité mais pour cela, comme le Sénateur Chevènement l'a dit, il en faut du courage, et ce courage doit émaner de Monsieur le Président notamment pour faire montre d'une France volontariste et qui sait se dégager des sirènes de l'austérité absolue. Si l'on ne ré-industrialise pas ce pays, si au passage l'on ne sort pas d'une logique du tous services, nous ne pèserons hélas plus beaucoup face aux mastodontes mondiaux que ce sont déjà la Chine, l'Inde et d'autres encore. Il faut une approche nouvelle tant au niveau national qu'européen et l'on attend des politiques volontaristes de l'Élysée qui hélas ne viennent pas!

7.Posté par TONY KOPERA le 24/05/2010 05:33
bonjour Mr le sénateur , que pensez vous de la renationalisation de la banque de France , je parle évidement de sa privatisation faite depuis 1973
avec les divers loie qui l empêche de faire tourner la planche a billet d être maitre chez elle
d être tout le temps obliger d emprunter sur les marcher financier a des taux celons
merci a vous , bonne journée a tous

8.Posté par B A le 24/05/2010 23:56
Renault va construire sa Clio 4 en Turquie.

Et Peugeot ?

Que va faire Peugeot ?

Réponse :

PSA a choisi l'Espagne pour produire ses nouveaux modèles d'entrée de gamme.

Le groupe automobile français PSA Peugeot Citroën a choisi l'Espagne pour fabriquer ses nouveaux modèles d'entrée de gamme, affirme le quotidien Les Echos dans son édition de mardi 25 mai.

http://www.lepoint.fr/bourse/2010-05-24/psa-a-choisi-l-espagne-pour-produire-ses-nouveaux-modeles-d/2037/0/458547

Les industries quittent la France de plus en plus massivement.

La désindustrialisation de la France s'accélère.

9.Posté par B A le 25/05/2010 21:16
Mardi 25 mai 2010 :

La Banque centrale européenne (BCE) a alloué mardi environ 106 milliards d'euros aux banques implantées en zone euro dans le cadre de son appel d'offre hebdomadaire.

Au total, 83 établissements ont demandé des liquidités, au taux fixe de 1 % au cours de cette opération, précise la BCE dans un communiqué aux marchés.

Toutes les demandes ont été honorées, comme le veut la règle depuis la fin 2008.

Après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers, la BCE avait décidé de mettre à la disposition des banques autant de liquidités qu'elles le souhaitaient afin d'éviter une asphyxie du marché monétaire, et par ricochet une pénurie du crédit.

http://www.romandie.com/infos/news/201005251341050AWP.asp

Ce pauvre Jean-Claude Trichet ne sait plus quoi faire pour empêcher le naufrage du Titanic "ZONE EURO".

C'est la panique, Jean-Claude !

C'est la panique à la Banque Centrale Européenne !

Dans les cales du Titanic "ZONE EURO", l'eau s'engouffre de toutes parts.

Vas-y Jean-Claude !

Balance encore plus de liquidités !

Comme si ça pouvait empêcher le Titanic de couler !

10.Posté par Elie Arié le 27/05/2010 21:21
Relancer la consommation intérieure n'est possible qu'avec un certain protectionnisme sélectif préalable: sinon ,il ne profitera qu'aux pays à faibles coûts de main d'œuvre (et à plus grande avance technologique...et qui sont de plus en plus les mêmes).

Souvenez-vous de 1981 (bien avant la mondialisation!) où Michel Jobert, tel un nouveau Charles Martel, avait dû arrêter les magnétoscopes japonais à Poitiers.

11.Posté par TONY KOPERA le 28/05/2010 21:33
faut déjà et avant tout redonner le pouvoir aux états
qu elle est il ?
2 chose dirige ceux monde , la reproduction et l argent
l argent est le pouvoir que les états n ont plus
il faut renationlisez d abord et avant tout les états et l outil qui fait la force des états
l Argent
la politique ainsi reprend le pouvoir sur les états
ont le voit bien que les politique n ont plus de pouvoir
pourquoi donc ?


12.Posté par B A le 29/05/2010 12:50
Lundi 10 mai 2010, les Etats européens et le FMI ont réussi un gigantesque coup de bluff : ils ont dit qu'ils mettraient sur la table 750 milliards d'euros pour aider les Etats d'Europe du sud et l’Irlande.

Ce coup de bluff a rassuré les marchés internationaux : les taux d'intérêt des obligations d'Etat d'Europe du sud se sont effondrés.

Mais ce coup de bluff n'a duré que deux jours.

Depuis le 12 mai 2010, pour emprunter sur les marchés internationaux, les Etats d’Europe du sud et l’Irlande doivent verser des taux d'intérêt de plus en plus élevés.

- Si l'Espagne devait lancer un emprunt à 10 ans, elle devrait verser un taux d'intérêt de 4,23 %. Par comparaison, le 1er décembre 2009, ce taux n’était que de 3,733 %. Le graphique est ici :

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPG10YR%3AIND

- Si le Portugal devait lancer un emprunt à 10 ans, il devrait verser un taux d’intérêt de 4,70 %. Par comparaison, le 1er décembre 2009, ce taux n’était que de 3,727 %. Le graphique est ici :

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPT10YR%3AIND

- Si l'Irlande devait lancer un emprunt à 10 ans, elle devrait verser un taux d'intérêt de 4,85 %. Le graphique est ici :

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GIGB10YR%3AIND

- Si la Grèce devait lancer un emprunt à 10 ans, elle devrait verser un taux d'intérêt de 7,70 %. Le graphique est ici :

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB10YR%3AIND

Cette évolution montre que, depuis le 12 mai, les marchés internationaux ne font plus confiance aux pays d’Europe du sud et à l’Irlande : leurs taux d’intérêts sont repartis à la hausse.

En revanche, les investisseurs internationaux se ruent vers les emprunts de l'Etat allemand. Conséquence : les taux d'intérêt des obligations de l'Etat allemand s'effondrent depuis le 10 mai 2010.

- Si l’Allemagne devait lancer un emprunt à 10 ans, elle devrait verser un taux d'intérêt très bas : seulement 2,70 %. Le graphique est ici :

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GDBR10%3AIND

Conclusion : cette situation est intenable.

La zone euro va exploser.

13.Posté par B A le 01/06/2010 07:01
Septembre 2008 : première vague de la crise financière.

Juin 2010 : deuxième vague de la crise financière.

Les banques de la zone euro vont maintenant subir la deuxième vague.

Tsunami ! Tsunami !

Lisez cet article :

Les banques n'en ont pas fini avec les dépréciations, dit la Banque Centrale Européenne.

Les banques de la zone euro risquent de devoir inscrire dans leurs comptes 195 milliards d'euros de dépréciations supplémentaires d'ici la fin 2011, ce qui constituerait la deuxième vague des pertes causées par la crise financière et ses répercussions, estime la Banque centrale européenne.

Dans son rapport semestriel sur la stabilité financière, la BCE ajoute que les finances publiques représentent actuellement le risque le plus important pesant sur la stabilité de la région, les dettes et les déficits continuant de perturber les investisseurs tandis que les émissions massives prévues par les Etats risquent de restreindre l'accès des entreprises et des banques au marché du crédit.

Tout en constatant que des menaces d'interactions défavorables entre le système financier et les finances publiques sont déjà apparues, la BCE note que les nouvelles mesures adoptées pour combattre la crise ont considérablement réduit les risques de contagion.

"D'importants déséquilibres budgétaires demeurent et il est de la responsabilité des gouvernements d'affronter et d'accélérer la consolidation budgétaire afin d'assurer la soutenabilité des finances publiques, non seulement pour éviter le risque d'un étouffement de l'investissement privé mais aussi pour instaurer les conditions permettant une croissance économique durable", a déclaré le vice-président de la BCE, Lucas Papademos.

Evoquant une "deuxième vague" de dépréciations liées à la crise financière, il a précisé que la BCE estimait les besoins de provisions des banques pour couvrir les pertes potentielles à 90 milliards supplémentaires en 2010 et 105 milliards en 2011.

http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE64U0Q520100531

14.Posté par TONY KOPERA le 02/06/2010 04:04
ses bien sa qui est navrant dans tout sa , aux lieu de dire stop ont arrête les conneries , sa suffit comme sa , les états reprennes leur billes
les banques centrales redeviennes l outils des états donc des citoyens
ba non ont fait le contraire ont veut donner encore plus de pouvoir a des gens non élus et qui de toute façon n obéisse cas la loie de l argent et qui détient l argent ?
la finance ! super donc ses le serpent qui ceux mange la queue et les politique ouvres les vannes génial
en gros : le problème est la solution , ceux qui font les problème sont les solutions
waouh quel trouvaille et ont y va en klaxonnant arf de arf

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:18 A propos des primaires à gauche

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:47 Deux bonnes décisions




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter