Agenda et médias

"Le fait nouveau et majeur, c'est la crise du capitalisme financier et aussi la crise de la monnaie unique"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité de France Culture mardi 11 janvier à 7h40. Il répondait aux questions de Marc Voinchet. L'émission est podcastée ci-dessous.


Verbatim express:
  • "2012 : j'y réfléchis parce qu'une candidature à l'élection présidentielle est aujourd'hui la seule manière de peser dans le débat et de faire bouger les lignes."
  • "Or, il faut faire bouger les lignes : la gauche n'a pas les yeux en face des trous"
  • "Elle n'est pas capable d'affronter avec succès tous les défis qui sont devant elle"
  • "je me réserve de faire connaître ma candidature avant l'automne"
  • "Ce qui a été fait par Thatcher au RU et Reagan aux EU, a été fait en Europe à partir de 1987 avec l'Acte Unique puis 1992 avec Maastricht"
  • "L'Allemagne enfonce l'Europe entière dans une politique de rigueur et d'austérité au lieu de prendre la tête d'une initiative européenne de croissance"
  • "François Mitterrand a fait un pari pascalien sur l'Europe."
  • "La gauche est piégée car elle ne fait plus la critique du capitalisme. Elle laisse à Nicolas Sarkozy le soin d'en faire une critique purement morale et insuffisante. Mais les expressions qu'emploie M. Sarkozy (à Toulon en 2008, ou Davos en 2010) sont infiniment plus fortes que celles que vous trouvez dans la bouche de leaders socialistes, qui, eux, ont mis en place le système à partir duquel s'est développée cette spéculation démente qui nous met dans la crise dans laquelle nous sommes aujourd'hui"
  • "Le fait nouveau et majeur c'est la crise du capitalisme financier, et c'est aussi la crise de la monnaie unique"
  • "On a voulu construire l'Europe en dehors des réalités nationales"
  • "L'euro a creusé les différences en Europe : c'est le vice de conception initial de l'euro"
  • "Les choix de François Mitterrand s'enracinent dans un doute plus profond sur la France"
  • "La masse du peuple français n'est pas reponsable de ce dont on l'accuse
[après 1940]"
  • "Les généraux, l'Etat major de l'armée, la presse, le Comité des Forges, les élites françaises portent une écrasante responsabilité dans l'effondrement de 1940"
  • "François Mitterrand me disait en 1979 : "la seule chose qui nous sépare, c'est que je ne crois pas que la France, à notre époque, puisse faire autre chose que passer travers les gouttes""
  • "Il est possible d'affirmer le rôle de la France en Europe pour que les peuples européens soient les acteurs de leurs destins

    L'ensemble de l'émission peut être écoutée sur le site de France Culture.


Rédigé par Chevenement.fr le Mardi 11 Janvier 2011 à 11:16 | Lu 2603 fois


Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html



Derniers tweets
Tribune collective dans @Le_Figaro: Europe: la supranationalité a échoué, faisons confiance aux nations… https://t.co/DmB4OQ9G5L
Jeudi 23 Mars - 22:20
[AFP] Chevènement "voterait plutôt" Mélenchon... s'il s'agissait de reconstruire la gauche, mais pas pour la France https://t.co/rqwtbqmz4x
Jeudi 23 Mars - 21:50
Ce matin avec @ThomasSotto:"Il faut que les Français restent libres de leur vote jusqu'à la veille du premier tour"… https://t.co/VO7c614sls
Jeudi 23 Mars - 21:50

Abonnez-vous à la newsletter