Agenda et médias

"Le candidat de la gauche doit s'exprimer sur les alliances internationales qu'il pourrait nouer pour favoriser une sortie de crise par le haut"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité des 4 Vérités sur France 2, lundi 30 mai 2011.


Verbatim Express :
  • A propos de l'affaire Georges Tron
    "Le temps des médias qui est l'instantanéité n'est pas le temps de la justice"
  • A propos des candidats aux primaires socialistes :
    Ce qui pose un problème, c'est que sur le fond, ils ne se différencient guère, pour le moment. Je souhaite que cela évolue.
  • Mais sur la grande question, celle du capitalisme financier, celle des marges dont nous disposons, on ne voit pas comment les socialistes ne se mettraient pas eux aussi à la merci des marchés financiers.
  • L'horizon de M. Sarkozy est de conserver le triple A que donnent à la France les agences de notation. Comment mieux dire que la souveraineté populaire est passée dans les mains de Standard & Poors. C'est une vision bornée !
  • Mais les socialistes ont-ils eux-mêmes une vision claire de ce qu'il faudrait faire pour changer les règles du jeu de la zone euro, pour convaincre l'Allemagne d'en changer. Il faut avoir une vision européenne que me semble-t-il l'Allemagne aujourd'hui n'a plus ?
  • Il faut un candidat qui soit un visionnaire et qui soit en même temps assez habile pour faire comprendre à l'Allemagne qu'elle a intérêt à changer les missions de la BCE
  • La zone euro est malade de deux manières : un euro surévalué qui écrase notre compétitivité et accélère notre désindustrialisation avec les délocalisations industrielles ; un système branlant avec trois pays qui partent à la dérive sur lesquels nous avons déjà mis 300 milliards d'euros.
  • Les Français ne s'émeuvent pas de devoir payer 100 milliards alors que les Allemands crient comme des putois, c'est assez curieux
  • On ne voit pas que le fond de stabilisation européen ait réuni des moyens financiers assez puissants pour empêcher l'éclatement de la zone euro si on n'en change pas les règles du jeu
  • Il faut un emprunt européen, de nouvelles missions pour la BCE, une initiative européenne de croissance
  • Nous n'avons pas été consultés par l'Allemagne concernant sa décision d'arrêter le nucléaire
  • C'est une décision qui va coûter cher à l'Allemagne qui va devoir importer de l'électricité et surtout en produire avec du charbon
  • Il faut relever le débat. Nous allons vers une récession généralisée. Le plan de compétitivité Merkel-Sarkozy n'est pas du tout un horizon.
    Il faut reréglementer la sphère financière, parler aux Allemands pour les amener à modifier leurs positions.
  • Il faut que le candidat de la gauche s'exprime clairement devant l'opinion pour préparer les alliances qu'il pourrait nouer en Allemagne, avec d'autres pays européens, avec les Etats-Unis pour favoriser une sortie de crise par le haut
  • Tout cela, je ne l'entends pas et c'est la raison pour laquelle je serai candidat pour faire bouger les lignes


Rédigé par Chevenement.fr le Lundi 30 Mai 2011 à 11:25 | Lu 2743 fois


Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html



Derniers tweets
RT @IFRI_: #PolitiqueÉtrangère et #IntérêtNational : @chevenement présente sa contribution à l'ouvrage "Notre intérêt national" https://t.c…
Vendredi 24 Février - 08:49
Pour revoir mon entretien @NPolony dans @PoloniumP1 sur @ParisPremiere, c'est par ici https://t.co/fguK8RveSL #2017… https://t.co/PxEyBi0ws6
Jeudi 23 Février - 17:29
RT @PoloniumP1: « Comme pendant la Résistance, il va falloir des lutteurs qui se manifestent pour voir surgir un Salut pour notre pays » @c…
Mercredi 22 Février - 23:21

Abonnez-vous à la newsletter