Agenda et médias

"Le PS manque d'imagination"


Entretien de Jean-Pierre Chevènement au Parisien, dimanche 10 avril 2011.


"Le PS manque d'imagination"
Le Parisien: Le PS a adopté hier son programme pour 2012. Comment le jugez vous?
Jean-Pierre Chevènement.
Le PS reprend souvent des propositions anciennes. Les emplois jeunes ont été une très bonne idée en leur temps et cela le reste pour l'avenir. D'autres me convainquent beaucoup moins comme l'allocation d'autonomie car je demeure hostile à toute forme d'assistanat. Je doute de la faisabilité d'ensemble de ce projet. Si le PS veut réduire la dette publique dès 2014, comme il en a exprimé le souhait, il devra suivre la même politique de rigueur budgétaire que celle de Nicolas Sarkozy, et oublier ses promesses de recrutement de policiers, de gendarmes, d'enseignants...

Vous craignez une orientation qui ne se distingue pas assez de celle de Nicolas Sarkozy ?
La seule variable est fiscale. Certes, la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG va donner naissance à un nouvel impôt, plus progressif, qui va conduire à un alourdissement de la pression fiscale pour les plus favorisés. Mais la réponse d'ensemble du PS n'est pas à la hauteur. La dette va s'accroitre si le PS ne prend pas la seule décision possible : agir sur l'euro dont il faut changer les règles. La grosse lacune de ce programme, c'est qu'il ne parle absolument pas de la monnaie unique dont le niveau surévalué écrase notre compétitivité et plombe notre croissance. Au moins Ségolène Royal, en 2007, promettait de réformer les missions de la Banque centrale européenne pour ajouter à la lutte contre l'inflation le souci de la croissance et de l'emploi. Là, disparu ! Je regrette cet impensé. La Banque Centrale relève stupidement ses taux. Le PS reste prisonnier du logiciel néo-libéral. Je ne vois aucune remise en cause alors que les socialistes, et la droite depuis 25 ans, nous ont enfoncés dans l'ornière. A eux maintenant de nous en sortir !

Êtes-vous d'accord avec Martine Aubry qui se dit favorable à la sortie du nucléaire?
Non. On ne peut pas préconiser cette orientation. D'ailleurs le programme socialiste a nuancé fortement en parlant de sortir du « tout nucléaire ». Au Japon, l'exploitant de la centrale n'a pas su prendre les précautions nécessaires en particulier contre un éventuel tsunami de grande ampleur. Qu'est ce que nous proposent ceux qui veulent sortir du nucléaire? Le gaz de schiste extrêmement polluant qui rend grise l'eau qui sort des robinets? Le charbon qui a fait des milliers de morts et rejette du CO2 dans l'atmosphère ? Le pétrole ou le gaz en voie d'épuisement? L'éolien ou le solaire extrêmement onéreux (entre deux et dix fois plus que le kwh nucléaire) ? J'invite chacun à faire preuve d'esprit de responsabilité. La gauche ne doit pas avoir vis-à-vis de la technologie et du progrès une réaction de rejet. Ce serait rompre avec l'héritage des Lumières. Revenir à l'obscurantisme.

Au final, la gauche dans son ensemble peut-elle se rassembler sur la base de ce programme?
Non par sur cette base ! Car il laisse de côté le grand choix fondamental, celui de faire l'Europe autrement qu'à travers un marché offert et une monnaie surévaluée. A gauche du PS, il y a une sensibilité puissante qui, soit votera autrement, soit ira vers l'abstention si les choses en restent là. En 2007, le MRC a tissé une alliance avec Ségolène Royal mais sur la base d'un infléchissement de la position traditionnelle des socialistes sur l'Europe. Je ne retrouve pas trace aujourd'hui de cet infléchissement.

La candidature de Nicolas Hulot à la présidentielle a t-elle un sens ?
La vie politique est le lieu de toutes les manipulations. Bien évidemment l'élection présidentielle sera l'occasion de beaucoup de coups fourrés. Qu'est ce que Nicolas Hulot vient faire là-dedans? J'apprécie Ushuaia et il a plutôt une bonne tête, mais quelle perspective propose-t-il au pays? Nicolas Hulot est au mieux un ovni.

Jean-Louis Borloo se lance dans la présidentielle. Un 21 avril à l'envers est-il possible en 2012?
Tout à fait ! Ce risque pèse sur l'UMP. C'est le signe d'une démocratie malade et qui ne fonctionne plus, puisqu'au 2ème tour il n'y a plus de vrais débats. Le candidat du FN, qui est tout le contraire d'un candidat de rassemblement républicain, devrait être éliminé d'office.

Les récentes déclarations de Claude Guéant sur les musulmans vous ont-elles choqué?
J'appréciais énormément Claude Guéant comme préfet. Mais ce n'est pas la même chose d'être un très grand haut-fonctionnaire et un ministre dont la parole est immédiatement soumise à la critique. Moi-même, je n'ai pas échappé à la tempête lorsque j'ai parlé de «sauvageons» pour parler du manque d'éducation de certains délinquants très jeunes. M. Guéant est en service commandé. Il a eu, selon moi, quelques paroles malheureuses. Quand il a parlé de «croisade» je ne crois pas que Claude Guéant se prenait pour Godefroy de Bouillon ! Mais il y a des mots qu'il faut savoir éviter. Et que le nombre de musulmans augmente ou pas, on s'en fout. Ce n'est pas l'affaire de la République. L'adhésion à tel ou tel culte relève de la liberté de pensée. L'essentiel est qu'ils respectent la loi républicaine.

Dominique Strauss-Kahn peut-il être le candidat de la gauche en 2012?
Dominique Strauss-Kahn est un homme intelligent, avec beaucoup de facilité. Mais je ne vois pas comment il pourrait mener en France une politique très différente de celle qu'il impulse à la tête du FMI. J'attends plutôt de Martine Aubry qu'elle mette de la cohérence dans le discours du PS et qu'elle ne fasse pas l'impasse sur le problème de l'euro, ou sur la gestion de la dette en créant par exemple un mécanisme de « dette perpétuelle ». J'observe pour l'heure que la direction du PS manque d'imagination. Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour éviter le pire : que le déclassement progressif des jeunes générations depuis trente ans sur l'autel de la rente financière, aboutisse à celui de la France tout entière.

Nicolas Sarkozy a t-il eu raison d'engager cette semaine les forces françaises en Côte d'Ivoire pour déloger Laurent Gbagbo?
Tous les pays ont reconnu la victoire d'Alassane Ouattara à l'élection présidentielle du 28 novembre 2010. Il est dommage que Laurent Gbagbo qui garde une certaine représentativité ait choisi la fuite en avant. L'ONU s'est tournée vers la France pour éviter l'utilisation par Gbagbo d'armes lourdes. Il fallait éviter le risque d'un carnage. Le fait que quelques hélicoptères français sont intervenus, dans le cadre d'une résolution de l'ONU (n° 1975), n'est donc pas critiquable. Mais cette intervention doit rester ponctuelle et conforme au droit international tel que le fixe le Conseil de Sécurité de l'ONU. La France ne doit surtout pas se laisser happer par les affrontements entre Ivoiriens et, au contraire, tout faire pour favoriser leur réconciliation.

Propos recueillis par Eric Haquemand


Rédigé par Chevenement.fr le Dimanche 10 Avril 2011 à 11:24 | Lu 3770 fois


Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter