Actualités

Le MRC souhaite «la création d'un grand parti de toute la gauche»


Dépêche AFP, dimanche 6 avril, 18h56.


Le MRC souhaite «la création d'un grand parti de toute la gauche»
Jean-Pierre Chevènement pourrait reprendre en juin la présidence exécutive du Mouvement républicain et citoyen (MRC), qui souhaite aujourd'hui "la création d'un grand parti de toute la gauche", a-t-on appris auprès du parti dimanche, à l'issue d'un conseil national.

Selon un communiqué du MRC, le conseil national s'est "félicité de la disponibilité de Jean-Pierre Chevènement (actuellement président d'honneur du MRC) à reprendre la présidence active du MRC à l'issue du congrès de juin".

Le conseil national a également "manifesté" dans un texte d'orientation "la volonté du MRC de s'inscrire dans un processus de refondation républicaine par la création d'un grand parti de toute la gauche".

"Cette refondation ne saurait en aucun cas être confondue avec une adhésion au PS. Il s'agit de créer un électrochoc pour rassembler toutes les sensibilités, attirer les nouvelles générations et ancrer la gauche dans le peuple", selon le parti.

Le MRC "offre à la gauche un projet républicain, comportant notamment la possibilité de nationalisations partielles ou totales, pour préserver le tissu productif", précise-t-on de même source.


Rédigé par Chevenement.fr le Dimanche 6 Avril 2008 à 20:06 | Lu 3776 fois



1.Posté par Pierre le 06/04/2008 21:23
Un grand parti de gauche oui, fonde sur un grand, beau, volontariste projet republicain, avec des ecologistes, des radicaux, des communistes, du MRC, des GR-MARS, des socialistes republicains mais pas de sociaux-democrates du PS! Arretons de faire le grand ecart, arretons les compromissions dans des alliances impossibles avec le PS deuxieme gauche. Il y a un boulevard (republicain) ouvert devant nous. Il faut y aller, mais pour cela il faudra que les vraies forces progressistes de gauche bougent et osent!

2.Posté par MEZERETTE Christophe le 06/04/2008 22:03
Bien d'accord avec Pierre. Il ne faut pas confondre tout le PS avec la gauche de transformation telle que nous la souhaitons. Et il y a un boulevard entre DSK et la LCR. A nous d'être la cheville ouvrière ou la colonne vertébrale de cette gauche renouvelée que nous souhaitons.

3.Posté par Elie Arié le 06/04/2008 23:22
À Christophe Mezerette: OK, soyons à la fois la cheville, la colonne vertébrale, le cœur et le cerveau (et l'âme, au cas où ça existerait, on ne sait jamais) de cette gauche renouvelée, mais un petit détail: comment qu'on fait?

4.Posté par la fourmi rouge le 07/04/2008 00:21
...

en même temps Pierre, si l'on se prononce clairement pour une gauche de gouvernement, il va falloir construire un projet qui puisse capter plus de 50% de suffrages ....

Il faut le dire pour plus de clarté.

...
A moins que l'on ne se regroupe entre amis proches, un petit noyau soudé qui n'atteint pas les masses, et sans mettre les mains dans le cambouis pour pouvoir dire "moi je suis pur(e)" !
Comme la LCR ?

*

Et là, il va falloir se tordre les méninges, innover avec culot pour ne plus penser en termes de "courants", où l'on exclut toujours alors qu'il faut rassembler.

*

Uniquement se focaliser sur le réel, en France et en Europe,...etc pour analyser, proposer et se projeter dans l'avenir.
Alors les gens viendront...Et on se fichera de leur ancienne étiquette !!

Dur à imaginer, et pourtant....

*

Il ne faut plus raisonner "à l'envers", en partant des partis et tendances ( j'évacue évidemment ...les ambitions et querelles d'ego qui biaisent tous débats !).

Personne, je le pense, ne veut d'un magma, d'un parti fourre-tout.

Mais beaucoup ne voient pas encore le début de l'esquisse de l'entame de ce qui est à changer.
Et si "les socio-démocrates du PS" étaient les seuls en cause.... !!

*

"Pas de grand écart", si l'on est capable de discuter autour d'une table oui , "avec toutes les sensibilités de gauche" pour échanger ...etc pour in fine, trouver des solutions qui correspondent enfin aux aspirations des classes populaires qui en ont marre que les politiques
* coupent les cheveux en 4 pour se mettre en valeur ou ne penser qu'à leurs drapeaux de partis,
* s'accrochent pour les moins nobles, à leurs prébendes et places fortes.
Mais trouver aussi des solutions adaptées aux problèmes qui se posent, et se poseront (économie, démographie, mondialisation...) . Ne pas avoir froid aux yeux pour bien les répertorier et décortiquer.

Ensuite, avoir la pédagogie et l'honnêté intellectuelle de tout dévoiler, de tout expliquer.

*

Il faut changer radicalement notre schéma de pensée mais aussi de façons de procéder, pour faire aboutir un "nouvel Epinay"...
Et ça c'est pas gagné...

*

Il y a un propos essentiel pour moi, dans ce qu'a dit Jean-Pierre :
"ancrer la gauche dans le peuple".
Et rien que ça, ce sera bigrement neuf, ....!!!

Bien amicalement.

5.Posté par Gilbert SOULET le 07/04/2008 08:28
Bonjour,
Acceptons non seulement l'augure mais encore l'offrande du MRC d'un projet républicain à la gauche!
Je crois que depuis son 1er NON à la guerre en IRAK, Jean-Pierre Chevénement a encore de très bonnes choses à nous dire...
L'absence de référendum sur le Traité de Lisbonne pourrait déjà inciter les trop nombreux courants à gauche du PS à s'unir, pour se coordonner avec les autres Partis de gauche, les alter, et tous ces mouvements qui aspirent à s'unir pour proposer une alternative porteuse face à la voracité de Sarko & Co, et de l'UE qui tourne de plus en plus le dos au social, avec l'omnipotence de la Banque centrale.
Très amicalement,
Gilbert de Pertuis en Luberon.

6.Posté par BA le 07/04/2008 09:26
Il faut sortir de l'Union européenne.

7.Posté par snyckbis le 07/04/2008 09:38
Le mariage de la carpe et du lapin...JP Chevènement et Cohn Bendit ? JP Chevènement et les atlantistes ? Non , je ne vois pas.....

8.Posté par Claire Strime le 07/04/2008 10:00
Il ne vous reste donc qu'à envoyer les invitations aux bonnes adresses et à attendre les réponses (même si elles ne sont pas bonnes).

9.Posté par BA le 07/04/2008 10:23
« Les Etats-Unis disposent, au meilleur niveau, des trois premiers instruments du pouvoir : l'armée, la finance, et l'industrie. Si la technologie américaine reste de loin la première du monde, les deux autres pouvoirs sont, cette semaine, mis en cause. Au sommet de l'OTAN, à Bucarest, le président américain refuse d'envisager un réel partage de pouvoir avec les autres acteurs du monde, et réaffirme sa volonté de conduire seul, avec l'aide de quelques supplétifs européens, la lutte contre le terrorisme. »

Qui ose écrire ceci le 3 avril 2008 ?

Qui ose comparer les soldats européens à de simples supplétifs de l’armée américaine ?

Un gauchiste ?

Un trotskiste ?

Un anti-américain primaire ?

http://blogs.lexpress.fr/attali/

10.Posté par Maurice le 07/04/2008 12:02
Bonjour,

Ce n'est pas la gauche actuelle qu'il faut rassembler elle est trop disparatre entre le PS ou 80 % de ses dirigeants ne sont à gauche que de nom car ils pointent et contribuent à lISF et les autres qui sont dans l'extrème et ne pensent qu'à bouffer du capitaliste il n'y a pas de rasemblement crédible possible le peuple français ne participera pas.
Ce qu'il faut rassembler c'est le peuple de France autour des politiques qui comme Jean-Pierre CHEVENEMENT ont été asez couillu pour prendre des décisions contraire à la normale et cela même si leur carrière risquait d'être brisée, je sais que leurs idéaux ne sont pas tout à fait les mêmes mais ils ont un point commun : ils sont amoureux de leur pays et des gens qui y vivent avec l'espoir qu'ils y vivent mieux voilà c'est cela qu'il faut faire.
L'idée lancée était belle mais c'est du déjà fait, du déjà essayé le rassemblement d'hommes politiques qui pense avant tout à leur carrière pensez aux dernières élections la candidate de gauche n'a même pas été soutenues correctement par son parti et cette façon de faire nous à conduit à l'election de Sarko.
Donc rassemblons c'est obligatoire le peuple de france anti-libéral des guides existent qu'ils se mettent autour d'une table pour lancer la chose mais qu'il le fassent vite le peuple commence à ne plus pouvoir ni se loger, ni manger correctement la catastrophe est proche, mais que SARKOSY se rassure ce ne sera pas 1968 au mois de mai mais un retour en arrière de 219 ans le guillotine sera remontée sur les boulevards quelle horreure, il faut faire vite

11.Posté par Laurane le 07/04/2008 14:42
Entièrement d'accord avec Pierre, MEZERETTE Christophe, Gilbert SOULET. Il est urgent que la Gauche se rassemble. Pas celle qui donne sa caution aux régressions sociales. Si l'autre gauche rassemble ses forces, peut-être parviendra-t-elle, comme en Allemagne, à convaincre les soc dém de revenir un peu à des valeurs de gauche. Mais il ne suffira pas pour ça de créer un grand parti de toute la gauche.

Au fait, vous avez tous signé la pétition contre la déréglementation de la finance et pour l'abrogation de l'article 56 du traité de Lisbonne?
http://www.stop-finance.org/Speculation-et-crises-ca-suffit

12.Posté par Laurane le 07/04/2008 20:04
Entendu Moscovici sur France Inter se féliciter de la façon dont NS a fait passer le traité de Lisbonne. Bouh! moi, je ne veux plus voter pour cette "gauche"-là, ras-le-bol.
Ce serait quand même logique que la gauche du non fasse liste commune aux Européennes, vous ne trouvez pas?

13.Posté par Elie Arié le 07/04/2008 23:43
Je me permets de reposer ma question : "comment qu'on fait?"

S'agit-il non pas que le MRC rejoigne le PS, mais que le PS rejoigne le MRC?

14.Posté par helene le 08/04/2008 12:33
"Posté par Laurane le 07/04/2008 20:04

Entendu Moscovici sur France Inter se féliciter de la façon dont NS a fait passer le traité de Lisbonne. Bouh! moi, je ne veux plus voter pour cette "gauche"-là, ras-le-bol.
Ce serait quand même logique que la gauche du non fasse liste commune aux Européennes, vous ne trouvez pas? "

""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Pourquoi JP Chevènement ne poserait il pas publiquement
les questions judicieuses qu'il exprime sur ce site,
à monsieur Moscovici
> sur l'intérêt de "gommer" la parole des Français, en refusant le référendum
et
> sur le traité européen tel qu'il a été adopté, au regard de la situation actuelle ?

Cela aurait l'avantage de faire ressortir les débats du microcosme politique et d’en faire profiter les sympathisants.

Rien n'oblige à faire ceci dans un état d'esprit velléitaire

15.Posté par la fourmi rouge le 08/04/2008 15:58
@ Laurane

Brandir le chiffon rosâtre palichon Moscovici, n'est pas un argument sérieux.

*

Le club de Quillès et MNL trouve ses limites, nous le savons tous.

JLM tente de quitter le PS depuis des mois et des mois, mais ses sondages parmi les militants restants encore au parti socialiste, pour créer "le parti de la gauche" lui démontre qu'il ne lèvera pas les masses, sur ces bases... de division.
Le MRC a vécu, force est de le constater.
Les ego pèsent trop lourd, là comme ailleurs ...
Besancenot poursuit sans se préoccuper des précédents, d'élargir les assises de la LCR, et coupe l'herbe sous le pied de tout ce joli monde trop lent.
...

*

La majorité du PCF s'est déjà tournée vers le PS : il y a ses élus à garder, mais pas seulement.
Les Verts sont à récupérer...une partie non négligeable est déjà au MoDem.

*

Donc la proposition de JPC est la SEULE qui tienne la route.


Chacun garde son identité, et tous discutent pour construire une Fédération de Gauche (par exemple). Voilà ce qui peut être appelé "rassembler" : créer un outil de luttes politiques, à vocation majoritaire.

Alors oui, cohabiteront différents courants et sensibilités, parce ce sont les Français de gauche qui leur confèrent tel pouvoir au travers du suffrage universel. On ne peut réclamer le suffrage de nos concitoyens pour le Référendum, et cracher dessus ensuite pour d'autres votes, parce que cela ne nous convient pas.

*

Fini le rassemblement autour de personnalités.
Mais, oui via des propositions adaptées au XXI ième siècle et en prise avec la réalité populaire. Avec des valeurs immuables depuis 1789, 1870 et 1936, dates qui ont réconcilié la gauche avec le Peuple.

C'est difficile à concevoir car il faut changer radicalement les us et coutumes :
* On n'exclut pas.
* On ne met pas de préalables impossibles à respecter, et qui n'ont d'autres buts au fond, que d'empécher toute approche collective des problèmes.
* On ne fait pas sécession d'entrée de jeu.
* On ne méprise ni n'écarte avec dégout.
* On tente d'écouter en étant zen et ouvert, afin d'échanger pour proposer, puis s'entendre.

Bref pour construire un PROJET fédérateur, pour la France.



16.Posté par Laurane le 08/04/2008 17:40
@ Fourmi rouge
Mais il sera très dur de construire un projet fédérateur qui ne ressemble pas à un gros flanc insipide en rassemblant Valls et Besancenot. On peut toujours essayer, je ne suis pas contre.

Mais il faudrait quand même AUSSI se rassembler entre proches. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi JPC , Mélenchon, Quillès, MNL, Hamon, les verts de gauches, les cocos ouverts, n'unissent pas davantage leurs forces. Si c'est, comme tu le dis, une question d'ego, c'est peut-être à nous de les tanner pour les obliger à se rassembler. Que les militants et sympathisants conscients de l'importance de l'enjeu se fassent entendre ne peut en tout cas pas faire de mal.
D'accord, c'est compliqué, ça ne peut pas se faire du jour au lendemain , mais ce ne serait pas sérieux de baisser si vite les bras parce que c'est nécessaire, on en a grand besoin.

Et ce n'est en tout cas pas un argument sérieux que de me balancer un condescendant " Brandir le chiffon rosâtre palichon Moscovici, n'est pas un argument sérieux". Si les prises de position du PS te conviennent, je suis bien contente pour toi. Moi elles m'atterrent - je te le concède, ce n'est pas un argument, mais cela fait naître chez moi le vif désir de voir enfin bouger les choses.
J'en ai vraiment plus que marre de voter PS, s'il doit servir de caution à une politique de régressions sociales.
Et je ne suis pas sûre que le grand parti de toute la gauche y changera quelque chose si la gauche du PS reste aussi éclatée. Le parti de toute la gauche, ce n'était pas le fonctionnement du Labour (qui comptait des députés trotskistes)? A vue de nez, ça n'a pas été super efficace, comme stratégie, pour réfréner les dérives droitières.

17.Posté par la fourmi rouge le 08/04/2008 19:51
non, je ne suis pas condescendante, mais...trop directe avec mes expressions imagées dans le style Audiard.

Mille excuses si je t'ai froissée Laurane.

*
Pourquoi en déduire que je suis "satisfaite" des zéléfans toutes tendances confondues ? ... allons !... c 'est de l'humour noir ?

*
Bien sûr qu'il faut essayer.
Mais l'important est ce que souligne Jean-Pierre :
dans une démarche de rassemblement majoritaire
(= prise du pouvoir).

Oui cela prendra du temps. Il ne faudra pas non plus se limiter à cause de 2012.


Regarde : Abas et Olmert qui continuent à discuter pour trouver une issue à leur conflit !
Il y a donc bien pire ! et pourtant ils tiennent bon.


18.Posté par Sebb le 08/04/2008 20:13
as t-on enfin trouvé la clé qui ouvre la porte de l'entente de la gauche ?
Il est temps en effet de pouvoir enfin peser dans la balance et de ne plus être seulement que l'option pour un désavoeu du gouvernement !
OUI il faut rassembler la gauche, OUI il faut la rendre plus forte mais OUI surtout il faut la rendre crédible, porteuse d'avenir, porteuse de projets qui profiterons à tous et pas seulement aux plus "nantis" que le fait actuellement ce gouvernement qui a oublié très vite qu'il était là, en place par le moyen du peuple français qu'il bafoue sans vergogne et sans scrupule.
alors OUI aux bonnes idées, Mr Chevènement nous vous écoutons !
Sebb.

19.Posté par la fourmi rouge le 08/04/2008 21:49


Jean-Pierre remet sur le métier, le canevas stratégique du CERES adapté à notre époque.
Pour ce nouvel Epinay.

20.Posté par Laurane le 08/04/2008 23:17
Bonjour, Fourmi rouge

"Une démarche de rassemblement majoritaire", OK, mais pas n'importe comment. Et en même temps, si je ne me trompe pas, les prochaines élections sont les européennes, des élections à la proportionnelle.
Et ça me ferait mal de devoir voter Moscovici pour pouvoir voter Hamon. Le rêve, ce serait de pouvoir voter pour une liste du style JPC, Mélenchon, Wurtz...

21.Posté par Elie Arié le 08/04/2008 23:58
Le PS actuel illustre parfaitement la célèbre formule d' Edgar Faure: "L'immobilisme est en marche, et rien ne l'arrêtera!".

22.Posté par jean-louis rival le 10/04/2008 13:56
JPC doit quitter la métapolitique pour faire de la Politique, c'est le moment. Un large mécontentement monte du Peuple qui n'est plus souverain. Le discours que tient le Che, c'est le seul à le tenir de manière claire et continue depuis 30 ans. Il a droit à sa revanche. Il a le grand mérite de ne pas tout réduire à l'idéologie. Il a une analyse globale d'une situation économique sociale et politique qui met le doigt sur l'essentiel: la gouvernance ne se fait plus à PARIS mais à FRANCFORT, BRUXELLES et même à WASCHINGTON; Il faut d'abord qu'une majorité de Français intégre cette réalité. Car si une majorité de Français l'intégre,la majorité de la Gauche l'intégrera. S'il n'y a pas le fil rouge de la souveraineté populaire comme postulat lisible, c'est encore les bobos euromondialiste qui tireront les ficelles même à gauche, avec la complicité du pouvoir mediatique vecteur de la religion Européenne.

23.Posté par Didi le 01/05/2008 13:45
La gouvernance ne se fait plus à Paris mais à Francfort, Bruxelles et même à Washington. Et la démocratie dans tout ça ? Et la souveraineté nationale ? Qu'est-ce qu'on en fait ? L'Europe et les Etats-Unis n'ont pas à réguler la politique des autres pays. C'est comme si que la France n'était plus tout à fait indépendante.

24.Posté par Didi le 01/05/2008 13:47
Un grand parti de toute la gauche, c'est très intéressant mais reste à savoir si tous les socialistes y seraient intéressés, je n'en suis pas sûr parce que la gauche française est toujours divisée et le Parti socialiste est toujours immobile, il n'est pas enclin au changement et les socialistes ne soucient pas tous de l'intérêt des français. Souvent, les socialistes pensent qu'à leurs intérêts et au pouvoir et ils ne pensent pas vraiment à l'avenir de la France.

25.Posté par Didi le 01/05/2008 13:51
C'est quelqu'un comme Jean-Pierre Chevènement qui pourrait faire bouger la gauche, c'est pas les socialistes qui feront bouger et gagner la gauche. Les socialistes disent vouloir refonder la gauche mais c'est que du blabla venant des socialistes. Les socialistes sont opposés aux réformes de la droite mais ils ne font pas de propositions.

26.Posté par Didi le 01/05/2008 13:52
Tout ce que savent faire les socialistes, c'est de critiquer, de donner des leçons aux autres et de se faire la guerre entre eux, c'est tout. Les socialistes ne sont pas toujours à gauche.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04
A ce stade, j’entends avant tout préserver ma liberté de jugement et d’expression afin de faire valoir ces exigences https://t.co/YK1tUAN3BY
Mercredi 7 Décembre - 13:30
Deux défis pour la France: se plier à un devoir de vérité et accomplir un effort de rigueur équitablt partagé https://t.co/YK1tUAN3BY (2/2)
Mercredi 7 Décembre - 13:30

Abonnez-vous à la newsletter