Carnet de Jean-Pierre Chevènement

La « pol-prox » au coeur de la campagne



Enfin ! Dominique de Villepin veut créer « une police de tranquillité publique » ! Excellente idée que de rétablir la « police de proximité » que j’avais créée en l’an 2000 : une police sectorisée, proche de la population, à la foi préventive et répressive, agissant en partenariat avec les différents acteurs de la sécurité. Je rappelle que plus de 700 contrats locaux de sécurité avaient été signés, à partir du colloque de Villepinte en octobre 1997. Mais il faut aussitôt que le Premier ministre caricature la police de proximité comme une simple « police de relations publiques ». C’est de bonne guerre : Dominique de Villepin ne peut pointer l’erreur de Nicolas Sarkozy privilégiant les forces d’intervention qui ne connaissent pas la population qu’en prenant ses distances avec Chevènement. Je ne lui demandais pas de m’applaudir.

La vérité est qu’on n’a pas donné à la « police de proximité » le temps de faire ses preuves : il m’a fallu deux ans, à partir de plus de soixante expérimentations, pour élaborer une doctrine, pour faire une réalité de ce qui n’était qu’un mot, aussi bien dans la loi d’orientation de M. Pasqua de 1995, que dans le programme socialiste de 1996. La première phase concernant les plus grandes circonscriptions de police a été lancée en juillet 2000 : c’était là où la « pol-prox » était la plus nécessaire. M. Sarkozy a commencé à vider la « pol-prox » de ses effectifs à partir de 2002 avant de l’enterrer officiellement en 2003. Il est donc particulièrement injuste de critiquer une formule d’action policière à laquelle on n’a pas donné le temps de faire ses preuves, mais dont quiconque a réfléchi aux problèmes de l’ordre et de la tranquillité dans les banlieues a perçu la nécessité, à commencer par Charles Pasqua lui-même qui, en 1995, avait inventé le mot, il est vrai sans que sa pratique s’en soit ressentie …


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Vendredi 10 Novembre 2006 à 07:00 | Lu 6938 fois



1.Posté par chavinier le 10/11/2006 16:08
Une fois encore force est de constater que J P Chevènement avait vu juste avant tous les autres et que la police de proximité apparait comme la seule réponse efficace et respectueuse des personnes.
Que de temps et de moyens perdus par Nicolas Sarkosy et les gouvernements Raffarin, Villepin.

Le bilan de la surenchère médiatique et de la police spectacle de ces incompétents et inconséquents dangereux sera t'il fait un jour?

Comme dans tant d'autres domaines, géo-politique (Iran, Iraq), acceuil des étrangers (loi reseda), inter communalité, éducation (éducation civique, bac pro)...JP Chevènement rappelle aux Français sont sens de l'anticipation et sa clairvoyance.
Merci à lui pour ce qu'il a déjàfait et donnons lui les moyens de continuer à agir pour les Français, pour la République, pour la France.

2.Posté par Sabrina le 11/11/2006 19:47
Si seulement Sarko n'avait pas foutu en l'air la police de proximité créée par Chevènement sous la gauche, on n'aurait pas la police GFC de Sarkow-boy : "Girophare, Flashball, Caméra" ! C'est tout pour la frime, rien pour la sécurité avec Sarkozy !!! Ce mec est dangereux. Chevènement, c'était un Ministre de l'Intérieur sérieux, LUI.

3.Posté par En route pour 2008 le 12/11/2006 23:26
Si vous êtiez si sérieux M. Chevènement, pourquoi exactement vous présentez vous contre le PS ?

4.Posté par Didier le 13/11/2006 15:47
En tant que Wallon fort intéressé par le débat politique français et appelant une réunion de la Wallonie à la France en cas d'indépendance de la Flandre, je suis très heureux pour de constater la candidature du Ché ! Voilà en effet un homme qui a vu juste sur bien des dossiers avant tout le monde et qui a la carrure d'un chef d'Etat. Dommage que dans un pays aussi plein d'esprit que la France, la surenchère idéologique et la presse people finissent toujours par jeter de l'ombre sur les candidatures les plus intéressantes ! Courage, Monsieur Chevènement !

5.Posté par Bernard DECOME le 14/11/2006 09:38
Il faut que Jean Pierre chevènement maintienne sa candidature jusqu'au bout. Un retrait en faveur du candidat PS serait un sacrifice inutile car pour moi, ma famille et mes amis, c'est JP Chevènement ou rien. Alors M. Chevènement, tenez bon! Il faut sortir la France de l'ornière où elle se trouve et où, les candidats, PS et UMP veulent continuer à l'enfoncer.

6.Posté par DEMANGE Jean-Pierre le 14/11/2006 12:27
Est-que Jean-Pierre Chevènement a rencontré Dupont-Aignan anvant de prendre sa décision ? Y a-t-il un minimum de contacts entre les deux hommes??

7.Posté par DEMANGE Jean-Pierre le 14/11/2006 13:57
Visiblement on aime pas la soupe sur le site ? Il s'agit sans doute de goût culinaire et non de censure, enfin je l'espére !!

8.Posté par lucette pot Montpellier le 15/12/2006 12:53
Très heureuse que JP Chevènement se " réincarne" en la personne de Ségolène Royal. Pour les esprits chagrins qui ont raillé, en son temps, le retour de JPC après son grave accident de santé, c'est une nouvelle résurection: l'annonce faite à Ségolène.
Blague à part, ce qui compte c'est le cheminement des idées, même si c'est frustrant de ne pouvoir les porter soi-même au sommet de l'Etat. JPC: c'est la Raison, visionnaire, constante, indéfectible. Les anciens compagons de route en savent quelque chose !

9.Posté par BOEGLIN EDOUARD le 15/12/2006 16:35
S'il faut en passer par là , soit.Va pour la camarade (?) Royal.
Elle a apparemment tout compris sur l'Europe et ce genre de choses.
Mais lorsqu'elle en remet une couche (forte) sur la "régionalisation" , elle est toujours dans le cadre de l'accord PS - MRC ? faut-il éventuellement tenter une (humble) explication auprès d'elle sur les "vertus" de la "régionalisation" pour une région limitrophe comme l'Alsace (ou la Lorraine ou la Catalogne française ou le Pays basque , etc) au regard des principes républicains (une , indivisble , laïque , sociale ...).Et que pense-t-elle des "euro-régions" si chères à la social-démocratie (chrétienne) allemande ?

10.Posté par TOGNOLLI Gino le 15/12/2006 19:46
Jean-Pierre tu as sauvé le parti qui allait dans le mur avec un échec auprès des élus ('parrainages- mission impossible). Ceux qui ont démissionné bruyamment juste avant la Convention Nationale du MRC sont des tocards.


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:47 Deux bonnes décisions

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement




Derniers tweets
.@BrunoLeRoux, connaît bien les problèmes de sécurité. C’est un homme d’expérience qui saura « tenir la boutique » https://t.co/x1zLhueHLv
Mardi 6 Décembre - 11:51
La désignation de @BCazeneuve comme Premier ministre répond pleinement à l’intérêt supérieur de l’Etat https://t.co/x1zLhueHLv
Mardi 6 Décembre - 11:49
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15

Abonnez-vous à la newsletter