Carnet de Jean-Pierre Chevènement

La mise en garde de Jacques Chirac, d’autant plus forte qu’elle doit être lue entre les lignes


Le Président de la République a confié à Pierre Péan :


« Je connais bien Nicolas Sarkozy, avec ses qualités - qui sont grandes - et avec ses défauts... Sarkozy est spontanément plus libéral que moi. Il existe aussi des différences d’approche, s’agissant notamment de la relation avec les Etats-Unis. Et puis il y a aussi la question du communautarisme... ».

Quelques pages plus loin, Jacques Chirac ajoute : « Le libéralisme est lui aussi dangereux et conduira aux même excès [que le communisme]... Je suis convaincu que le libéralisme est voué au même échec que le communisme, et qu’il conduira aux mêmes excès. L’un comme l’autre sont des perversions de la pensée humaine ».

Le Président de la République n’a sans doute pas tort : l’actuelle « mondialisation libérale », avec les inégalités abyssales et les injustices criantes qu’elle nourrit, peut préparer les pires catastrophes. La « guerre des civilisations » peut conduire demain avec l’Iran ou après-demain avec la Chine, à des confrontations aussi mortelles que la première guerre mondiale qui sonna le glas de la première « mondialisation », celle que Suzanne Berger appelle « la mondialisation anglaise ».

Comment Jacques Chirac pourrait-il nous faire mieux entendre que Nicolas Sarkozy, par les temps qui courent, est un homme dangereux par les idées libérales qu’il professe et par son alignement spontané sur les Etats-Unis ?

Le Président de la République parle d’expérience. Sa mise en garde doit être lue entre les lignes : elle n’en est que plus forte.


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Jeudi 15 Février 2007 à 17:56 | Lu 6975 fois



1.Posté par MERCIER Jean-louis le 17/02/2007 10:58
Très Cher Monsieur Chevènement... et aussi, par exemple, transformer les CRS, en Agents de "Publicis", je pense que cela n'est pas très heureux... J'ai eu l'occasion de m'entrenir à ce sujet, avec des Policiers et des responsables de la Gendarmerie et ils sont absolument de cet avis et leurs votes pourraient en surprendre beaucoup. Ils sont, dans la grande majorité, des gens de valeur, ils vont en première ligne, très souvent, mais ne souhaitent pas, pour l'essentiel, être en première ligne dans une presse trop aux ordres.
Cette publicité que l'on fait de leur action, ne les fait ni aimer, ni respecter comme il serait souhaitable qu'on le fasse.
Monsieur Chirac est un homme qui a tout mon respect et ma grande estime, tout comme vous Cher Monsieur Chevènement et ni l'un, ni l'autres n'ètes dupes.
Que la France vive avec tous les bons Français qui y résident, trop noir et trop de rouge lui seraient préjudiciables... (oui, je fais une petite allusion...).
J'ai déjà j'avais tenu à peu près les mêmes propos au 126, rue de l'Université, ou j'ai vécu de longues années, et vous étiez présent avec ce Cher Ami qui était Secrétaire Général...
Merci de m'avoir lu.

2.Posté par MC.FORET le 17/02/2007 19:04
Monsieur,
Merci pour vos analyses et vos interventions. Militants et sympathisants, nous sommes nombreux, comme jamais depuis logtemps, à agir chaque jour sur le terrain. Mais nous avons le sentiment d'être bien seuls. Les "anciens" sont bien discrets... Ils nous donnent le sentiment même de ne pas vouloir remportercette élection présidentielle MAJEURE!!... Merci mille fois pour votre présence, pour votre expérience au service de notre bataille à tous. L'heure est vraiment, vraiment grave. Puisse chacun s'en rendre compte. Bien respectuesement,
MC.Foret

3.Posté par A. Ezzeddine le 21/02/2007 12:17
Cher monsieur J.P Chevènement
Vous m'avez toujours inspiré confiance et respect. Ce que vous dites de M. Sarkozy est très exact. Cet homme est dangereux pour la République, la démocratie et le respect des droits de l'homme, non seulement dans notre pays, mais égalemlent dans le monde. Il n'a en tête que deux ou trois idées fixes : l'enrichissement individuel, la protection des nantis et l'obsession communautaire. Tout le reste c'est de la duperie. Il est le premier faussoyeur de l'égalité des citoyens devant l'éducation, l'emploi et le logement. Son soutien aux dictatures de droite n'est un secret pour personne. Tous les téléspectateurs de TV5 se rappellent comment il a refusé de dire quoi que ce soit à l'annonce du décés de l'ancien dictatuer Pinochet sur le plateau de la chaîne où il participait à un débat. Je crois savoir, par ailleurs, que le régime de Ben Ali pousse dans le secret à voter pour M. Sarkozy. Ce qui ne surprend pas les Français avertis, puisque certains députés proches du candidat de l'UMP soutiennent ouvertement et sans conditionnement le régime policier et ultralibéral du Président tunisien.
Si M. Sarkozy est élu, les Français ne devront pas s'étonner de voir nos soldats envoyés en Irak, pour tuer et se faire tuer. Comme M. Bush, il ne veut voir dans l'islalm que l'islamisme prôné par une minorité de croyants révoltés, avant toute chose, par la volonté américaine de dominer le monde musulman par la force et la puissance des armes. Or , une justice une et indivisible, est la seule voie possible pour une paix durable pour tous les peuples du Proche-orient. L'injustice révolte tous les hommes justes. M. Sarkozy n'en a cure ni à l'intérieur ni à l'extérieur de notre pays. S'il est élu ce sera la catastrophe annoncée pour notre société.
Ezzeddine. A
journaliste sans emploi


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Mercredi 9 Novembre 2016 - 10:59 Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter