Agenda et médias

"La laïcité n’est pas tournée contre la religion"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité de Patrick Cohen sur France Inter, lundi 29 août 2016.


Verbatim :

[L’idée de faire émerge un islam républicain] devrait être rendue à Jacques Berque, très grand arabisant et immense écrivain, qui avait cette idée que les musulmans vivant en France, pour la plupart de nationalité française, devraient aider à faire évoluer l’islam et à renverser ce courant du fondamentalisme religieux qui existe dans le monde arabe musulman depuis à peu près quatre décennies (1979).

J’avais initié la consultation de 1999 avec toutes les sensibilités de l’Islam en France pour bâtir, pour faire émerger, cet Islam de France, c’est-à-dire autonome dans ses sources de financement et dans sa pensée.
Le dispositif retenu est simple. Bernard Cazeneuve, dont j’apprécie la maîtrise qu’il a de ses dossiers et de son langage, l’a rappelé. C’est un tripode, il y a trois pieds.

Premièrement, il y a la fondation dont l’objet est profane. La Fondation va aider des projets éducatifs, culturels, sociaux, elle va financer des recherches en islamologie, faire en sorte que le contact soit pris avec la jeunesse.

A côté d’elle, qui est une fondation reconnue d’utilité publique, il y aura une association cultuelle, de la loi de 1905, qui elle interviendra sur l’aspect religieux, autrement dit la construction de lieux de culte, ou la formation religieuse des imams. Cette association sera adossée à la fondation.

Troisièmement, le ou les instituts d’islamologie que le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche sera chargé de faire émerger, je l’espère avec plus de succès qu’en 1999, de telle manière que nous ayons les lieux de compétence qui nous permettront de nouer avec des instituts de formation religieux qui resteront privés des conventions qui permettraient en quelque sorte de réaliser les évolutions nécessaires.

Il y a eu une déclaration de principes le 28 janvier 2000. Elle reste pleinement valable, où les sensibilités de l’islam en Franc reconnaissent la nécessité d’appliquer les principes républicains dans tous les domaines: séparation de l’Eglise et de l’Etat, laïcité, égalité homme-femme, etc.

D’autre part, il y a le CFCM, qui a été créé par Nicolas Sarkozy en 2003 mais sur la base de ce que j’avais initié.

C’est ce que Bernard Cazeneuve m’a demandé de reprendre puisque la Fondation qui avait été créée en 2005 pour donner des moyens de financement s’est enlisée très vite. C’était M. de Villepin qui a l’époque avait pris cette initiative. Donc je note que ce sont des initiatives venant de la gauche et venant de la droite, que c’est une oeuvre d’intérêt national.

Nous avons selon l’INED 4,1 millions de musulmans vivant en France, pour la plupart français. Il faut faire France à nouveau, il faut créer les conditions qui feront qu’ils se reconnaîtront pleinement dans la communauté nationale et que celle-ci aura sur l’Islam un regard plus profond, plus averti, en même temps qu’eux mêmes comprendront mieux ce qu’est la République française, et notamment la laïcité, si mal expliquée, utilisée n’importe comment.

Alors que la laïcité est un principe fondamental, elle n’est pas tournée contre la religion. Elle sépare l’espace de la spiritualité qui est libre de l’espace commun des citoyens qui est l’espace laïc où ils sont invités à s’exprimer avec des arguments raisonnés plutôt que par l’étalage de la révélation qui leur est propre.

J’ai cité Tareq Obrou, le recteur de la mosquée de Bordeaux qui donnait le conseil de discrétion, mais ce conseil dans mon esprit s’adresse à toutes les religions en vertu même du principe de laïcité.
Dans l’espace commun qui est l’espace laïc, chacun doit faire abstraction de ses dogmes et venir avec sa raison, et à la lumière de la raison naturelle, essayer de définir un intérêt général qui soit l’intérêt de la République.

Il y a une confusion. On parle d’un problème de laïcité là où il n’existe pas vraiment. La plage est un espace public, mais d’ébats plutôt que de débats. Je rappelle un principe républicain : tout ce que la loi n’interdit pas est permis, autrement dit les moeurs sont libres. Mais il y a un problème, c’est celui de l’intégration. C’est vrai que toutes les vagues successives d’immigration ont fait un effort pour coïncider plus ou moins avec les us et coutumes du pays d’accueil.

Je parle d’intégration, ce n’est pas forcément un très bon mot mais c’est le meilleur. Je ne suis pas pour le communautarisme, je suis pour le fait qu’il y ait des principes communs sous le toit desquels peuvent s’épanouir les différences. Je ne suis pas pour une réglementation tatillonne des moeurs, par contre, je suis pour le combat d’idées, l’islam des lumières, l’égalité hommes-femmes. Je suis bien obligé de considérer que le burkini pose ce problème. Il vise à définir une place de la femme dans la société, qui est nettement distincte et subordonnée à celle des hommes. Je pense qu’on peut le tolérer, il est licite, mais on peut ne pas l’approuver. C’est ce qu’a dit Manuel Valls à sa manière, en disant que ce n’est pas un problème anodin.

Je connais bien le monde musulman. Je suis allé au Caire, à Alger, il y a quarante ou cinquante ans. La plupart des femmes ne portaient pas le voile. Mais il y a une tendance de fond qu’il faut bien appeler la montée du fondamentalisme religieux qui fait qu’aujourd’hui l’immense majorité des femmes ne peuvent plus sortir dans la rue sans être voilées. Cela traduit quelque chose qui se répercute aussi dans nos cités. C’est une question qui relève du débat d’idées, est-ce que par rapport à la société d’accueil c’est une bonne chose ? J’ai été élu pendant 41 ans du territoire de Belfort, je sais comment c’est ressenti. Par conséquent, je crois que Bernard Cazeneuve a rappelé que le but doit être l’apaisement, la non stigmatisation, mais en même temps chacun doit faire un effort et il me semble qu’il est de mon devoir de rappeler qu’une certaine discrétion est souhaitable.


Jean-Pierre Chevènement répond aux questions des auditeurs :

Extrait :
Prenez le métro pour aller par exemple à Saint-Denis ou à Sarcelles, regardez ce qui se passe, voyez comment cela se traduit au niveau de l’école. Naturellement, les populations anciennement installées, ouvrières en général, ont quitté la plupart de ces communes, ont déménagé dans des zones périphériques plus lointaines. Au niveau de l’école, cela se traduit par le fait que 80% des enfants à l’école primaire ne maîtrisent pas le français, donc les parents qui le peuvent mettent leurs enfants à Paris ou bien dans des écoles privées et il y a une espèce de ségrégation de fait qui s’installe. Le processus de l’intégration n’est plus possible, puisqu’il y a à Saint-Denis par exemple, 135 nationalités mais il y en a une qui a quasimment disparu. Donc je pense qu’il y a des problèmes d’équilibre de la société française auxquels il faut être attentif si nous voulons aller dans le sens d’un apaisement profond, dans le sens d’une tolérance mutuelle et si nous voulons continuer à vivre dans une République dont le principe est l’égalité de tous les citoyens devant la loi, et pas dans une société multi-communautariste ou communautariste.


Rédigé par Chevenement.fr le Lundi 29 Août 2016 à 15:19 | Lu 4838 fois



1.Posté par Emmanuel GILQUIN le 29/08/2016 17:32
Reste toujours l'odeur du sang, tous les parfums de l'Arabie n'adouciraient pas cette petite main ( Shakespeare montre lady Macbeth tentant par les lavages compulsifs d'effacer le sang versé).
Derrière l’arrêt du conseil d'Etat, n' y a t'il pas d'abord la volonté commune à tous les juges, inconsciente quelquefois, d oublier l'attitude de leurs pairs pendant la deuxième guerre mondiale, et leur culpabilité collective? Leur xénophilie apparente ne cherche t'elle pas à effacer le sang des juifs et des résistants?. Les juges de Pétain sont presque tous passés au travers de l'épuration.
La démocratie, c'est le pouvoir du peuple, qui a été brûlé à travers ses 250 victimes. C'est faire un tort considérable aux musulmans normaux , comme mes cousins, que d'accepter sans barguigner les provocations. La France est comme ces grands brûlés qu'on soigne à l'hôpital des armées Percy. Il ne faut mettre du vinaigre sur les plaies..

2.Posté par 17 CHB le 29/08/2016 22:16
Le contexte délétère de la création de ce CFCM+ laisse craindre qu'il s'agisse surtout d'une tentative de caporalisation ; celle-ci peinera à contrer maintenant des années d'influence des pétrodollars wahhabites, d'autant plus que la France a aidé l'Arabie Saoudite et le Qatar à équiper matériellement et idéologiquement la nouvelle version d'al Qaeda.
Mais de quel morale, de quel principe républicain ou laïque excipe-t-on en contrôlant l'origine des fonds des mosquées, ou celle de leur credo ? Coupe-t-on les juifs du mentor israélien, extrémiste lui aussi ? Demande-t-on aux catholiques de snober le Vatican, ou aux bouddhistes de rejeter le dalaï lama ? L'autonomie de la pensée musulmane en France est un concept aussi étrange que casse-gueule, quand on veut lui faire suivre de force des lignes républicaines elles-mêmes affaiblies par la corruption, le mensonge, la guerre inique...
Avant même le risque terroriste et la panne (civilisationnelle?) d'intégration, il y a « la crise » économique par laquelle le racisme renaît, il y a le rejet de tout concurrent pour une pitance réduite, le repli identitaire fort peu laïque des bons français (fussent-ils récents, comme un M.Valls ou un N.Sarkozy) ! Intégrons positivement, en offrant un bel avenir laïque à nos jeunes indépendamment de leur foi !
Ecoutons Jean Ortiz :
« La polémique sans cesse relancée, burinée, [sur le voile puis] sur le « burkini » relève d’une offensive proche de la « révolution nationale » du bon maréchal. Bien qu’elle puisse apparaître burlesque, elle n’en est pas moins dangereuse, instrumentalisée de tout bord ; elle peut se terminer par la mise à mort de la République, alors que nous avons besoin d’une République et d’une laïcité ouvertes, intégratrices, d’inclusion. Mais ces hommes [du gvt P''S''] sont prêts à tout, à mettre la France à feu et à sang s’il le faut, comme ceux qu’ils dénoncent, pour asseoir leur ambition personnelle et surtout servir un capitalisme de plus en plus carnassier dont ils sont les hérauts besogneux.
La France est menacée d’éclatement, de fragmentation, oui, par leur politique antisociale, leur inféodation à l’Union européenne et aux Etats-Unis, ravagée par une austérité létale, l’austérité pour « ceux d’en bas ». Ces politicards créent les conditions pour que des jeunes français, ne se sentant pas exister, se retournent criminellement contre leur pays. La révolte populaire est en partie récupérée par le FN et « les islamistes », qu’on le veuille ou non. (...) »

3.Posté par Tom D. le 29/08/2016 23:07
@ Emmanuel G., message numéro 1

Il y a eu très peu de résistants condamnés à mort par les tribunaux de Vichy, et la déportation des juifs n'impliquait pas les tribunaux.

Les Allemands avaient des cours martiales en France, ce sont elles qui ont condamné à mort et fusillé environ 4 000 résistants (si je me souviens bien), alors que les tribunaux de Vichy en auraient guillotiné une vingtaine.
(de plus, les cours martiales de la Milice, qui ne faisaient pas partie de la magistrature, auraient exécuté environ 200 personnes au premier semestre 1944)

Quant à l'épuration, il y a eu environ 300 magistrats épurés administratifs et 80 condamnés par la justice.
On peut rappeler qu'auparavant il y avait eu 80 magistrats arrêtés par les Allemands, dont 8 morts en déportation et 2 fusillés ; et quelques dizaines d'autres impliqués dans la résistance et non déportés, sur 4 000 personnes environ.

4.Posté par 17 CHB le 29/08/2016 23:23
" La bourgeoisie réactionnaire s’est partout appliquée,
et commence à s’appliquer chez nous aussi,
à attiser les haines religieuses, pour attirer dans cette direction l’attention des masses
et les détourner des questions politiques et économiques véritablement importantes et capitales." Citation de Lénine, "Socialisme et religion", 1905 (belle année !)
Le même Lénine disait aussi que « L’impuissance des classes exploitées dans leur lutte contre les exploiteurs engendre, tout aussi nécessairement, la croyance en une vie meilleure dans l’au-delà ». C'est le fameux opium.
Et :
« le propagandiste de l'athéisme ferait le jeu du prêtre ou de tous les prêtres, qui ne demandent pas mieux que de voir la division des ouvriers selon la foi en Dieu, se substituer à la division selon leur participation à la grève ».
On observera que, la grève ne faisant plus recette, c'est un jihad dévoyé qui tient lieu de lutte sociale, faisant pendant à une islamophobie tout aussi stérile en matière d'émancipation du peuple. Opium toujours, additionné de captagon au Proche-Orient.

5.Posté par Emmanuel GILQUIN le 30/08/2016 05:23
Les chiffres de Tom D. Un réquisitoire de fait contre les magistrats de Vichy
Vifs remerciements pour votre témoignage, et je vous en remercie.
A chaque fois qu'on répète ," on ne commente pas une décision de justice", je repense à Vichy, mais aussi aux guillotinés de la guerre d' Algérie. Le Garde des sceaux était Monsieur Mitterrand. Quand on respecte un patriote, on le fusille, ou mieux, on le garde au chaud jusqu'au futur traité de paix.
En tant que statisticien et probabiliste, je déteste aussi l'excuse des nuls, "le risque zéro n'existe pas" qui n'a pas de sens mathématique, et justifie toutes les corruptions et toutes les incompétences.. .

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17

Abonnez-vous à la newsletter