Carnet de Jean-Pierre Chevènement

La dégradation de la note de la France pose la question de l'avenir de la monnaie unique



Si les taux d'intérêt auxquels la France emprunte doivent s'élever ne serait-ce que d'un point, la France ne pourra plus contribuer à un niveau significatif au Fonds européen de stabilité financière. Le maintien de la monnaie unique tendra donc inutilement les relations franco-allemandes.

Le passage de l'euro de monnaie unique à une monnaie commune devient un scénario de plus en plus réaliste. Ce sera l'objet d'un débat ouvert à la presse auquel j'ai convié des économistes (Jean-Paul Fitoussi, Jean-Luc Gréau, Philippe Murer et Jean-Claude Werrebrouck) ce lundi 16 janvier à 18h.


Rédigé par Jean Pierre Chevenement le Samedi 14 Janvier 2012 à 19:44 | Lu 2551 fois



Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Juillet 2014 - 11:54 Une ingérence inacceptable



La victoire de #Syriza sera utile si elle permet d'introduire de la flexibilité dans le système de la monnaie unique https://t.co/VkG9zpFRZw
Lundi 26 Janvier - 16:35

1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire

Abonnez-vous à la newsletter








Dernières vidéos