Actualités

La belle leçon de nos concitoyens de Martinique et de Guyane


Communiqué de Jean-Pierre Chevènement, lundi 11 janvier 2010.


Nos concitoyens de Guyane et de Martinique viennent de rejeter massivement le statut d’autonomie qui leur était proposé. Ils ont sans doute manifesté qu’ils comptaient plus sur la France et sur la République que sur leurs élus locaux auxquels ils veulent bien sous-traiter la gestion de leurs problèmes quotidiens mais pas les responsabilités qui sont celles de l’Etat.

Il y aurait des leçons à tirer de ces référendums locaux, comme du référendum de juillet 2003 en Corse. C’est le contraire qui est fait par le gouvernement avec le projet de loi de réforme des collectivités territoriales. Celui-ci importe en effet en métropole la possibilité de créer des collectivités à statut particulier sur le modèle de l’Outre-mer.

Belle leçon que donnent nos concitoyens de Martinique et de Guyane aux sénateurs et aux députés avant que ne s’ouvre le débat sur la réforme des collectivités territoriales !


Rédigé par Jean-Pierre Chevenement le Lundi 11 Janvier 2010 à 21:20 | Lu 3868 fois



1.Posté par Maël le 12/01/2010 00:53
Bonjour,

Absolument d'accord. Les martiniquais avaient déjà refusé un statut d'autonomie proposé déjà par Nicolas Sarkozy lorsque celui-ci était ministre de l'intérieur. Ils marquent ainsi leur attachement à la République. Il est temps au sein de l'outre-mer d'abandonner la querelle institutionnelle pour traiter les problèmes de fond : conditions du développement endogène, inégalités sociales, relations avec l'Europe etc....
Maël

2.Posté par jeff le 12/01/2010 10:13
si je comprends bien la bretagne ou l'alsace pourraient être à terme un TOM avec son hymne et son drapeau !!! quel incurie ce gouvernement ... tous ces si... Afficher davantageècles et ce sang passés à faire l'unité de la France. Notre pay sest le plus unifié d'europe (les italiens ou les espagnols nous envient sur ce point par exemple). Comment une telle réforme peut-elle être constitutionnelle d'ailleurs ? je dois être un vil jacobin mais franchement ... rien que sur mes grands parents j'ai du breton, du lorrain et du charentais ... on est tous français c'est tout, vagues celtes romanisés puis germanisés et métissés un peu depuis la fin du XXème. Et que penseraient tous ces jeunes bretons morts dans les 1ères heures de 1914 pour défendre la Lorraine ou la picardie ... je conçois aisément que la polynésie française ait son drapeau (encore que beaucoup de tahitiens républicains s'en passeraient volontiers !) mais franchement pour la métropole cette autonomie des régions est vraiment insupportable. C'est pour ça aussi qu'il faut oeuvrer pour une europe confédérale (des nations) et non fédérales (des régions). +

3.Posté par R et N le 12/01/2010 18:59
Et 1, et 2 et 3 / zéro !!!!!!!! Mort de rire, heureusement que le ridicule ne tue pas, surtout à gauche !! On a beaucoup de leçons à prendre de nos concitoyens hors métropole continentale et certains plus que d'autres !

4.Posté par JF Cayla le 13/01/2010 16:43
Une autre lecture possible ... mais politiquement incorrecte :

les habitants préfèrent garder les subsides des "colonialistes esclavagistes" de la métropole aux aventures du grand large indépendantiste !

Nos amis de la Martinique peuvent comparer leur sort à celui des voisins haïtiens.

5.Posté par Lambersartois le 15/01/2010 23:19
Assez d'accord avec JF Cayla. La Dominique n'est pas loin et cela fait longtemps que les martiniquais l'ont compris. A quelques exceptions près , je ne crois pas beaucoup à cet amour subit. Commençons par enlever le drapeau d'Alfred Marie Jeanne à l'entrée de Ste Lucie ( il est vrai il y a quinze ans ) , et tous les autres. On en reparlera ensuite.Cela vaut également pour "l'argent braguette" à La Réunion. Sans rancunes.

6.Posté par Claire Strime le 25/01/2010 10:42
L'histoire n'est pas finie. Voilà donc la Guyane et la Martinique dotées d'1 sorte de Stormont, où devraient pouvoir se faire entendre les courants d'opinion locaux et globaux ainsi qu'à peu près tous les problèmes de la Terre.
"Cujus regio, ejus religio", cela me semble valable aussi en droit constitutionnel et des collectivités. La France (de Dunkerque aux Bouches de Bonifacio) n'est pas faite pour être fédéralisée; elle a bien survécu aux prétentions des Habsbourgs.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter