Carnet de Jean-Pierre Chevènement

L’énorme subterfuge de M. Sarkozy


Toute la bataille se joue sur la compétence supposée de M. Sarkozy.


Celui-ci s’est accaparé abusivement la « valeur travail ». Mais cet accaparement n’aurait pas été possible s’il n’y avait dans le discours de M. Sarkozy une once de vérité : face au défi de la mondialisation, la France ne peut faire l’économie de l’effort. Ce que relevait déjà justement l’accord MRC-PS du 9 décembre 2006, en soulignant la nécessité d’élever les taux d’activités dans notre pays.

Mais il est facile de déconstruire le discours de Nicolas Sarkozy. Ségolène Royal n’est pas contre l’effort. Elle est pour un effort justement partagé : relèvement des salaires et taxation des profits. Au contraire Sarkozy, en proposant d’exempter de charges sociales les heures supplémentaires, ne vise qu’à supprimer un salaire différé (retraite, assurance-maladie).

La dévalorisation du travail en France comme dans les pays avancés (l’Allemagne, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne) est la conséquence de la mondialisation libérale qui met en concurrence les territoires et les mains-d’œuvre. Mondialisation libérale dont Nicolas Sarkozy est le candidat, quoi qu’il dise et fasse pour le dissimuler. Voilà l’énorme subterfuge qui se niche au creux du discours de M. Sarkozy : il ne dit pas ce qu’il fait et trompe le peuple avec des amusettes.


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Mercredi 2 Mai 2007 à 20:46 | Lu 6823 fois



1.Posté par Pierre Diouf Magalé le 03/05/2007 04:19
La matriarche vient de montrer l'exemple de résistance de tenacité de pugnacité. La revolte et la colère saine du peuple
doit continuer à s'exprimer jusqu'à la dernière minute avec le poids de tous les éléphants en mouvement toute la gauche et tous ceux qui veulent un changement la victoire peut s'arracher le 6 Mai.
J'ai assisté à ce duel qui est comme un combat de boxe de Mohamed Ali . . Un challenger combatif qui après 18 mois dans les cordes à prendre des coups surgit comme une panthère occcupe tout le ring face à un adversaire, qui cherchant à esquiver essaie de s'accrocher par des oui Madame, des vous avez raison plusieurs fois répetés.
La revolte et la colère du peuple qu'elle a accumulées tout au long de ses débats participatifs devait s'exprimer légitimement comme une serie de coups de boules. Qui aurai voulu être à la place de Sarkozi incapable de combler ses 3 minutes de retard sur le temps de parole. et de conclure en faisant royalement l'éloge de son adversaire dont la fermeté et la lucidité lui ont donné aux yeux de ceux qui en doutaient la carrure de chef d'état et le charisme d'un dirigeant mondial.

2.Posté par Claire Strime le 03/05/2007 10:09
Pas mal d'erreurs ou d'imprécisions de la part de NS hier soir (ex l'EPR 3ème ou 4ème génération de centrales nucléaires), pour quelqu'un qui a axé sa campagne sur une prétendue incompétence de son adversaire, c'est un peu gros (j'ai passé un certain nombre de concours administratifs où ce genre de bévues peut coûter cher!).

Beaucoup semble se jouer sur la psychologie: si M.Sarkozy est comme ça face à Mme Merkel, il y a de quoi s'inquiéter pour la position de la France en Europe.
Par contre, à propos de l'accusation qui a fusé inopinément d'"immoralité", je fais le rêve de voir Mme Royal avec le même aplomb face à Bush.

J'ai trouvé bizarre que Le Pen donne Sarkozy vainqueur; il s'agit à l'évidence plus de psychologie que de fond (il a d'ailleurs réitéré son appel net à l'abstention). Dur pour la vieille France d'admettre qu'une femme se montre pugnace et un homme défensif.
L'impact sur les classes moyennes modernes devrait être tout autre.

3.Posté par Elie Arié le 03/05/2007 11:16
Si Sarkozy est venu, à l'évidence, avec l'intention de casser son image d'agité du bocal, il a sur-joué la force tranquille, et, du coup, est apparu en petit garçon, incapable de soutenir le regard de la maîtresse les yeux dans les yeux, et terminant presque toutes ses interventions en s'adressant à Arlette Chabot, comme un appel au secours à maman.

Sinon: comme toujours dans ce type de débat, chacun trouvera (sincèrement, mais pas objectivement) que c'est son candidat qui a été le meilleur: reste à savoir ce qu'en penseront les indécis (du moins ceux qui n'auront pas décroché avant la fin, car je n'ai pas souvenir d'un face-à-face d'avant le 2è tour aussi technique); réponse dimanche soir à 20 heures (ou à 19 h 15 sur www.letemps.che).

4.Posté par Camille Jouffrault le 03/05/2007 19:40
Elie Arié a raison, Sarkozy a surjoué la force tranquille, mais de son côté Ségolène a surjoué la colère : il était clair (trop clair?) que sa colère était mise en scène, et ses nerfs parfaitement maîtrisés, contrairement à ce que Sarkozy a fait semblant de croire.

5.Posté par Yves le 03/05/2007 22:04
L'élection se joue pour moi sur l'économie, car c'est le problème actuel majeur.

Le programme économique du candidat UMP est inapplicable en l'état. L'étude de l'institut REXOCODE qui a estimé que son programme était le meilleur est truffé d'inexactitudes. Je l'ai étudié deux heures après l'avoir lue, tellement les arguments me semblaient douteux.

Ainsi, nul part dans cette étude, il n'a été envisagé l'effet de substitution des heures supplémentaires exonérées sur le niveau d'emploi, notamment son incidence sur le travail temporaire, les contrats à durée déterminées, voire même sur l'emploi stable.
IL EST EN EFFET EVIDENT A N'IMPORTE QUEL ETUDIANT DE LICENCE EN ECONOMIE, QUE CE TYPE DE MESURE INCITERAIT L'ENTREPRISE DE DIX SALARIES PAR EXEMPLE, A LICENCIER LE DIXIEME, POUR DEMANDER AUX AUTRES DES HEURES SUPPLEMENTAIRES, EXONEREES.

Cette mesure ferait très fort: inciter aux frais des organismes sociaux (exo de cotisations), et de l'Etat (exo d'impôt), les entreprises à licencier, tout en récompensant les salariés restant par une augmentation (réelle mais en contrepartie d'un effort supplémentaire) des revenus.

Palme d'or du cynisme !

Salutations républicaines

6.Posté par Martin le chanceux le 04/05/2007 23:34
Un petit rappel très vérifiable :
Sarkozy est merveilleux, c'est un génie de la finance, il a sauvé Alstom !
Bouygues a racheté pour 2 milliards la participation de l'Etat dans Alstom (cours de 68 euros)
Aujourd'hui, le cours est à 114 €
Bouygues fait pour l'instant une plus value virtuelle de 67% soit 1,3 milliards d'euros.
Merci qui ?
68 Euros c'était pas cher...L'Etat a bradé notre patrimoine mais cela n'inquiète personne car personne n'y connait rien, hi hi hi
Vive les affaires juteuses qu'on va pouvoir faire sous l'ère Sarko !
Pourquoi vous ne le savez pas ? hi hi hi parce que le deal s'est fait le 27 avril 2006 et que tout le monde se faisait enfumé par l'affaire Clearstream dans les médias (de avril à juin 2006).

Hi hi les français sont trop cools, avec l'ère Sarko, on va travailler dur. La France qui se lève tôt pour regarder boursorama et faire de beaux profits est ravie ! Merci à tous, vraiment hi hi

7.Posté par Claire Strime le 10/05/2007 08:45
Un bon résumé des illusions véhiculées sur les marges de manoeuvre supposées nonobstant les contraintes des traités européens (chat du Monde avec Fitoussi-OFCE):

http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-3208,55-904744@51-884461@45-2,0.html

Compétent(e) ou pas quand on accepte certains carcans...

8.Posté par ARNARDI roger le 10/05/2007 13:27
Nous savons tous l' énergie extraordinaire qu'il a fallu à Ségolene pour mener sa campagne tambour battant comme elle l'a fait ; car elle a dû avancer avec une ribambelle d'élus socialistes qui traînaient les pieds pour les plus actifs, ou qui sabotaient pour les traîtres, Allègre et Besson . Pour les autres, c'était leur médiocrité et leur passivité . S'il y a échec, c'est essentiellenment un échec du Parti Socialiste, ou plus exactement, de cette armée mexicaine d'élus socialistes, tous cumulards, et re-candidats à plus soif, qui ont organisé, en lieu et place de la campagne pour les présidentielles, des réunions électorales où seuls les candidats PS aux législatives ,voire aux municipales, pouvaient prendre la parole, et qui ne parlaient, pour l' essentiel , que de leur propre élection ou réélection avec distribution de leur matériel de propagande.
On a même vu, en réunion publique, à Béziers, le premier fédéral du PS annoncer les pires sanctions contre tous ceux qui se mettraient en travers de sa route pour les municipales, et cela aux côtés de Jack Lang. Décidément , il n'a pas de chance, le malheureux,. quand il vient dans l'hérault. Un vrai kamikaze, il tombe toujours sur le psychopathe de service du PS pour l'accompagner. Après cela, comment peut-on lui reprocher d'être mauvais!
Les positions courageuses de Ségolène sur le Darfour et sur le nucléaire iranien sont exemplaires pour la gauche et un honneur pour la France.
Ségolène Royal a mené une bataille ,digne d'un grand capitaine . Elle a su battre en retraîte dans l'honneur et sans abandonner ses troupes , prêtes à d'autres combats. Nous lui devons fidélité. Elle peut compter sur nous.
Roger ARNARDI MRC - BEZIERS - HERAULT


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Mercredi 9 Novembre 2016 - 10:59 Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter