Agenda et médias

Jean-Pierre Chevènement invité de BFM TV à 20h35 mercredi 22 novembre


Jean-Pierre Chevènement est l'invité d'Olivier Mazerolle sur BFM TV à 20h35 mercredi 22 novembre pour 20 minutes d'entretien.



Rédigé par Chevenement2007 le Mercredi 22 Novembre 2006 à 09:15 | Lu 4216 fois



1.Posté par Maximilien le 19/11/2006 20:06
J'attends beaucoup de cette intervention!

J'attends que Jean-Pierre Chevènement fasse bien comprendre qu'il ne s'effacera jamais de la campagne!
Et j'attends aussi qu'il dise clairement que les candidats de Gauche (si il y en a plusieurs dès le premier tour) doivent se désister en faveur du candidat de Gauche présent au second tour et que, biensûr, cela veut dire que le candidat sélectionné soit Jean-Pierre Chevènement et uniquement Jean-Pierre Chevènement!

J'attends aussi que Jean-Pierre Chevènement appelle la Gauche anti-libérale à le soutenir car lui seul à la volonté de diriger le Pays alors que les autres veulent juste rassembler la colère et cela ne fait le jeu que de Le Pen! La Gauche antilibérale, comme les autres Gauches, ne doit pas faire le jeu de Le Pen!

La seule vraie Gauche anti-libérale est la Gauche républicaine car République et Libéralisme ne vont pas ensemble!

Voilà les idées que JPC doit faire passer lors de cette intervention télé!

2.Posté par DjBast le 19/11/2006 23:44
La télévision est un moyen utile d'unir la nation sur un projet atypique. Il faut se rappeler que l'électorat de M.Chevènement, en 2002, est constitué d'individus de gauche comme de droite. Le MRC a beau se positionner à gauche, je ne pense pas que la finallité politique soit de servir l'etablishment politique c'est à dire reporter les voix au second tour pour un candidat socialiste. Le MRC est un mouvement qui se doit de rassembler et non de diviser comme c'est le cas avec les grands partis politiques. Ce que j'attends de chaque intervention télévisée, c'est que M.Chevènement représente cette idéologie gaulliste progressiste. La nation ne doit pas se diviser entre la gauche et la droite comme l'impose l'etablishment politique et médiatique. Au contraire, il faut répéter la campagne présidentielle de JPC en 2002, c'est à dire "tenter" d'unir la nation sur un véritable projet républicain dénué de stratégie politicienne (c'est à dire éviter les négociations avec les partis pour avoir tel ou te porte-feuille ministériel). Je me vois mal voter pour un candidat républicain au premier tour (JPC) et ensuite reporter ma voix pour le candidat socialiste au second tour qui fera revoter la costitution européenne et ferait planer la menace d'un retour en 4ème république. Ce serait renier aux convictions. Or, je fais ce rêve, depuis 2000, que M.Chevènement soit un des seuls représentants de la classe politique qui lie Paroles Convictions et Actions.

3.Posté par Maximilien le 20/11/2006 11:03
Tout à fait d'accord avec DjBast!
Une remarque quand même: la Droite de 2007 n'est plus celle de 2002. Tant que la Droite sera menée par Sarkozy, elle sera ultra-libérale et incompatible avec l'idée républicaine! On ne peut pas compter des libéraux (économie) dans nos rangs. Par contre, éveillons ou réveillons nos concitoyennes et concitoyens sur la réalité que la solution n'est pas la Droite sarkozyste (qui tangue vers l'extrême-Droite d'ailleurs), mais bien le programme républicain et social de Jean-Pierre Chevènement!

Autre remarque, à l'origine, les Républicains se sont positionnés à Gauche. On ne peut pas changer l'Histoire!

4.Posté par wilfried le 20/11/2006 13:29
Bonjour,

Je rejoins également les remarques précédentes : Le message de JPC n'est pas clair ! Il donne vraiment l'impression de se présenter contre le PS et S. Royal, à contre-coeur...

Je veux bien m'investir dans la campagne et soutenir la candidature de JPC, car je crois dans les idées et le projet qu'il défend comme je crois à la possibilité de créer la surprise si ce n'est un espace politique. Cependant, tant que je ne serai pas sûr que l'on ne va pas faire allègence au PS en échange d'une poignée de circonscriptions, je resterai l'arme au pied.

En particulier, je crois qu'il existe un expace politique pour Chevènement, à la gauche du PS, et sur le sens des responsabilité par rapport au Encore, faut-il mettre les choses au clair, en premier lieu avec le PS et sa candidate.

Certes elle a eu qqs prises de position qui semblaient nous rejoindre, mais elle en a eu d'autres carrément opposées ! Sans parler qu'elle fut un soutien sans faille du "oui" au TCE, et que le dernier congré du MRC avait adopté comme principe de ne jamais apporter son soutien à un candidat ayant soutenu le "oui" !

En plus, nous savons que SR n'incarne absolument pas un renouveau de la politique, mais bel et bien un "ravalement de facade" mis en scène par la direction du PS, quasi-unanime à la soutenir...


Wilfried.

NB : Je crois que JPC devrait inssiter sur sa proposition de remettre en cause, aprés réferundum, certaines clauses des traités de Maastricht et consort, si nos partenaires se refusaient à évoluer... là est le point de rupture fondamental.


5.Posté par jaurand le 20/11/2006 15:39
Chères ami(es) , BFM TV corresponds à quelle N° de chène sur le satellite ? Merci d'avance . Hervé

6.Posté par SNYCKERTE le 20/11/2006 19:21
Wilfried nous apporte une vision des choses pertinente.
J'aimerais quand même ajouter que le rassemblement de la gauche et un positionnement trop marqué laissent de côté des personnes qui sont de la même sensibilité mais qui se situent ailleurs.
Ce qui importe , ce sont "les hommes de bonne volonté" car la France n'est ni de droite ni de gauche.
J.P.C. est aussi apprécié à droite .
Je ne parle même pas du mépris par le général De Gaulle du clivage qui ne veut plus rien dire car les électeurs traditionnels de la droite ne sont pas des nantis mais des gens qui souffrent tous les jours et n'ont rien à voir avec la défense d'un ultralibéralisme qui est leur premier ennemi.
On crée des clivages qui n'ont pas lieu d'être à mon avis.
Je connais des gens de droite qui sont plus à gauche que certains socialistes et des gens de gauche qui sont franchement limite extrème-droite donc il faut arrêter ce qui est réducteur .
Il faut avoir le courage de le dire car la donne a totalement changé depuis quelques années quand même.....!!!!
Le ciment de tout cela , c'est la République.
Une seule vérité : Le Peuple , la Fraternité , les Valeurs de l'Effort , du Travail , de l'Honnêteté , de l'Humilité....
Il faut que "ça-change" !!!!!!!

7.Posté par Christine le 20/11/2006 20:53
Tout à fait d'accord avec les commentaires précédents : les militants MRC ont besoin d'être rassurés, un désistement au profit de la candidate du P.S. n'est pas envisageable, nous ne voulons pas de blairisme ni de l'Europe du oui au referendum. Or, éléphants et éléphante du P.S. serinent à longueur d'interview que les Français, quand ils auront enfin compris tout le bien que l'Europe libérale leur apporterait voteraient enfin correctement. Nous ne voulons pas de ces hypocrites qui nous prennent pour des demeurés.

8.Posté par Patrick TRANNOY le 21/11/2006 02:05
Bonjour à tous. Soyez rassurés : Jean-Pierre l'a redit dans Libé : il n'y aura pas de retrait. Sa candidature est justifiée par une différence d'analyse profonde entre le MRC et le PS sur la mondialisation libérale et l'Europe telle qu'elle se fait. Nos solutions sont différentes de celles du PS. Ou plus exactement, nous en avons quant à nous ! Et des cohérentes. Dans ces conditions, personne, à part quelques journalistes mal embouchés, ne parle de retrait. Bonne campagne.

9.Posté par Maximilien le 21/11/2006 09:00
Merci Patrick pour ces mots rassurats!

10.Posté par wilfried le 21/11/2006 11:01
Bonjour,

Précision à SNYCKERTE : Je reste bien entendu attaché au rassemblement de tous ceux qui souhaitent le redressement républicain de la France. Je pense bien évidemment en premier lieu aux gaullistes sincères - il en reste !
Pour autant, nous savons que ce qui menace aujourd'hui la République française c'est d'abord la mondialisation et la financiarisation de l'économie, c'est à dire la capital... C'est pourquoi je crois que le rassemblement républicain doit d'abord partir de la gauche, même s'il peut et doit s'élargir au delà de ce positionnement politique parlementaire, ce "clivage", comme nous le savons depuis les années 80 n'étant plus le seul pertinent pour apprehender les grandes lignes de fracture politique.

Une petite réponse à Patrick Trannoy : Je viens croire que JPC souhaite aller jusqu'au bout. Pour autant, je trouve que ces dernières déclarations manquent de "souffle", d'ambition... si l'on veut faire turbuler le système il va falloir y mettre d'avantage de convictions... Une hypothèse cependant me vient à l'esprit : peut être serait-ce stratégique : outre le message de fonds ce seront les derniers jours de campagne qui seront déterminants ( rappelez vous la "gifle" de Bayrou), au moment où la plupart des français se poseron tla question fatidique : qu'est-ce que je fais dimanche ? Il faut effectivement se gardr une ou deux déclaration originales et fracssantes pour la dernière semaine de campagne afin d'être audible... c'est d'ailerus, la fin de campagne de 2002, qui avait été trop molle et consensuelle, qui à - à mon avis - conduit au score important mais en deçà de ces potentialités de 5,33 %....


Cordialement

Wilfried

11.Posté par jaurand le 21/11/2006 15:47
OK BFM TV , c'est la chaine N° 36 . Hervé

12.Posté par jaurand le 21/11/2006 16:05
la position de JP CHEVENEMENT n'est pas confortable . Il est accusé de " diviseur de la gauche " . Pour ne pas rester isolés , il faut savoir étre souple . Cela dit , chacun (e) d'entre nous votera ou non pour le PS . En ce qui me concerne , je n'aimerai pas du tout voir SEGOLENE présidente , donc , je serais capable de voter SARKO pour la faire tomber . Je trouvent les idées du MRC très interressentes et d'actualités , cela dit , je ne veux pas imposer mes vues , toutes mes vues aux MRC . Perso , je viens du PS et j'ai vu ce que c'était de précher dans le désert . Hervé

13.Posté par Xavier DUMOULIN le 22/11/2006 21:16
Je me réjouîs d'entendre jjour après jour la voix de Jean Pierre Chevènement redonner aux citoyens des perspectives d'espoir. Sa posture indépendante à gauche et ferme sur le projet est tout à fait juste. Sans sectarisme, avec intelligence et audace, il nous entraîne dans une campagne essentielle pour changer la donne. Avec "la faute de Monsieur Monnet" il nous propose des cles d'analyse sur l'Europe, la philosophie politique et l'histoire. Notre candidat est 4/4 autant à l'aise devant MOF qu'en critique littéraire. Et nous? Bougeons-nous pour relayer cette puissante et généreuse énergie!

14.Posté par lionel le 23/11/2006 10:34
Je partage les idées de JPC sur l'Europe, mais trouve dommage que quelque soient les sujets abordés, tous ses propos dévient toujours sur le sujet de l'Europe.
Si le "non" l'a emporté à 55%, n'oublions pas que certains on surtout voté contre Chirac, d'autres contre l'illisibilité du TCE, d'autres parce qu'ils n'y comprennent rien à l'Europe (et c'est vrai que la "machine" est complexe...).
J'ai peur qu'au bout du compte ça lasse les électeurs...

15.Posté par Maximilien le 23/11/2006 10:39
Bougeons-nous! oui.
Pour cela, rendez-vous sur un forum tout neuf où le premier inscrit est un membre du PS 2006 déçu par la non victoire de Fabius!
http://leche2007.discutforum.com/index.forum

Il y a des déçus partout! A nous de s'unir avec eux et de leur redonner espoir et confiance!

16.Posté par Maximilien le 23/11/2006 10:40
J'espère aussi qu'un forum officiel et ouvert à tous sera créé par le Comité de Soutiens!

17.Posté par Royer le 23/11/2006 14:06
Bonjour,

Avec Olivier Mazerolle, nous avons assisté à du " Grand Chevènement" merci et vive la République!

S'éloigner plus encore de la dame blanche, insiter pour une candidature ferme et durable apportera soutien et voix.
Bon courage.Nous sommes avec Vous.
www.idaroyer.com

18.Posté par Dominique le 29/11/2006 15:40
Un coach pour Jean Pierre et pour mes camarades de la section locale d’Indre et Loire

Après notre réunion du 27 11 2006 une idée m’a traversée l’esprit Jean Pierre a besoin d’un coach ! Non pas d’un coach intellectuel, non mais d’un coach sportif, vous savez celui qui fait travailler et retravailler les fondamentaux, les valeurs qui ont permis à la gauche française de vivre et de grandir.
Ce serait vous offenser Jean Pierre de penser que vous les avez oubliés, mais elles font tellement parties de vous que vous oubliez d’en parler persuadé que votre seule présence suffit. Ceux et celle qui s’inspirent de vos idées savent que ces valeurs sont porteuses et s’en servent sans état d âme.
La droite et l’extrême droite populiste, se sont appropriées ces valeurs depuis des années la gauche a laissé faire, mais il ne serait pas honteux de se les réapproprier ; de les remettre dans un mouvement à gauche.
Mme Ségolène Royale l’a très bien comprise et a commencé sa campagne avec ces valeurs.
Autre réflexion et autre idée qui pourrait vous faire grimper dans les sondages..
Qui sont les électeurs naturels de la gauche ? Les ouvriers, les travailleurs, aujourd’hui les chômeurs aussi, et autres retraités qui ont pour certain une pension si faible qu’elle les range au bas de l’échelle sociale.
Combien d’électeurs, peut -on compter dans cette énumération ? 10 millions 12 millions ?
Cela vaudrait peut être la peine de s’y intéresser, de prévoir des mesures de vraies mesures en faveur des bas salaires ( mieux répartir les profits), de réfléchir sur le minimum vital ! Comment laisser croire que l’on peut vivre dignement avec le SMIC pour seul revenu dans une famille ?
Nous savons que les 35 heures ne sont qu’un partage du temps du temps de travail, a contrario elles ne sont pas un partage des profits colossaux des grandes entreprises et aussi un moyen de tirer les salaires vers le bas.
Je pourrais continuer à dresser ici un catalogue de mesures visant à améliorer les conditions de vie de millions de français, mais beaucoup me diraient « populiste » Simple façon de confisquer le débat de le rabaisser pour laisser la place à un arbitrage médiatique vide de toute valeur !
Nous pourrions aussi penser à l’avenir représenté par des électeurs en devenir les Jeunes !
L’ascenseur social décolle avec la culture et le partage des connaissances.
Une question, que faisait Monsieur Jaurès lorsqu’il rentrait dans sa circonscription après être resté quelques temps à Paris ?
Il rejoignait ses camarades travailleurs pour soutenir leur combat et parler avec eux, avec le même langage ! Quelle belle façon d’en être compris !
Y aurait-il une honte à côtoyer les ouvriers les gens d’en bas, à les écouter, à leur serrer la main ?
Prenons garde certains extrêmes les voyants désemparés tendent leurs filets et vont pêcher beaucoup de voix.
Bien sur c est difficile de philosopher avec ce peuple …Mais sachons qu’il n’attend qu’un homme qui se préoccupera d’eux et les conduira vers un mieux être en respectant pourquoi pas ses idées et sa philosophie
Bon courage Jean Pierre et pensez à ses millions d’électeurs qui vous attendent .


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter