Agenda et médias

"Je veux un dialogue de Melenchon à Dupont-Aignan"


Entretien de Jean-Pierre Chevènement accordé au Parisien, lundi 15 juin 2015. Propos recueillis par Martine Chevalet.


"Je veux un dialogue de Melenchon à Dupont-Aignan"
Le Parisien : Maintenant, que voulez-vous faire ?
Jean-Pierre Chevènement : Il faut créer un mouvement d’idées alternatif qui transcende les sensibilités historiques car on ne sortira pas la France de l’ornière sans cela. Le clivage gauche-droite ne correspond plus à la réalité depuis que la droite, tournant le dos au gaullisme, et la gauche, au projet de transformation sociale d’où est tirée sa légitimité, se sont retrouvées sur un projet soi-disant européen mais profondément régressif. On en voit aujourd’hui les résultats. Ce qui est en jeu c’est le redressement de la construction européenne à partir de ses nations et sur la base d’un projet « d’Europe européenne », pour reprendre l’expression du général de Gaulle.

Concrètement, qu’est-ce qui motive votre départ du MRC ?
J’ai essayé en vain de faire bouger la direction du MRC. Je lui ai proposé d’être le fer de lance d’une alternative républicaine dans une démarche de rassemblement sans sectarisme. Mais c’est un petit parti prisonnier de sa logique. C’est pourquoi le débat y a été étouffé. Pour ma part, je compte relancer le club République moderne que j’ai fondé en 1983 après avoir quitté le gouvernement.

Mais pourquoi vouloir privilégier Dupont-Aignan ?
Je suis partisan d’un dialogue sans exclusive et sans sectarisme avec tous ceux qui souhaitent une alternative républicaine, de Mélenchon à Dupont-Aignan. Je ne veux pas précipiter à la trappe les hommes et les femmes qui composent les partis de gouvernement, mais leur logiciel est complètement périmé. Ils doivent renouveler leur grille de lecture du monde.

Source : Le parisien


Rédigé par Chevenement.fr le Lundi 15 Juin 2015 à 10:46 | Lu 5660 fois



1.Posté par Yveline Hemsi le 15/06/2015 12:11
J'adhère totalement.

2.Posté par Bernard Frau le 15/06/2015 12:24
Bonjour,
Une alternative républicaine très certainement, mais la crise n'est propre à notre Pays! La crise est une crise globale de la société qui ne vit plus aujourd'hui que sur la prééminence d'un système capitaliste complètement à bout de souffle. Un système qui passe par pertes et profits les êtres humains qui ne sont plus que des machines ou des morceaux de viande pour le plus grands bonheurs des Multi-nationales anonymes. Il y a un gros un très gros travail à réaliser mais d'abord mettons-nous d'accord sur les finalités de l'alternative à proposer.
Bernard FRAU
Délégué Général
Humanisme-Ecologie-République
0663240066
bernard.frau@sfr.fr

3.Posté par Francis Saldinari le 15/06/2015 14:15
Je partage votre point de vue quand à l'urgence d'un rassemblement transcendant les clivages Droite-gauche autour des valeurs Républicaines. Mais le projet d'une reconstruction européenne des nations, même s'il s'agit d'un but à atteindre qui doit nous guider dans les actions à venir, ne peux pas être la motivation nécessaire et suffisante pour rassembler le Peuple de France aujourd'hui.
Cela passe nécessairement par l'engagement à:
Garantir un Travail pour Tous qui est un engagement constitutionnel,
Établir un revenu minimum qui puissent permettre l'épanouissement du citoyen,
Rétablir un impôt réellement progressif,
Redonner aux services publics les moyens humains et financiers pour assurer avec efficiences leurs missions,
Assurer à l'École les moyens , humains, financiers et un projet Républicain,
Repenser l'Entreprise en lui donnant un concept juridique qui n'existe pas aujourd'hui...
Pour cela il est impératif de rétablir notre Souveraineté, avec comme premiere priorité, la maîtrise de notre monnaie, EN SORTANT DE L'EURO IMMÉDIATEMENT, le reste n'est que billevesée...
Comme le dit un proverbe chinois sur l'art de la guerre " l'important dans la bataille, ce n'est pas l'étendard mais le souffle qui resonne de la trompette"

4.Posté par Jp JP le 15/06/2015 15:23
Si JPChevènement n'arrive pas à imposer rapidement une discipline à ses partenaires avec lesquels il souhaite dialoguer ça va partir dans tous les sens et tourner... en eau de boudin. En tous cas JPChevènement est un homme courageux de tenter de dialoguer avec des pointures telles que "Méluche" (il remue les bras et les mots avec une aisance époustouflante qui confine à l'ivresse !) ou NDA (plus sobre mais détenteur de toute la vérité), quant à MLP (no coment, elle est trop occupée avec son vieux papa) !

5.Posté par Eric DEVISE le 15/06/2015 17:05
Parfait M. Jean-Pierre Chevènement, vous êtes parfaitement dans l'air du temps en voulant briser la barrière gauche droite. Mais ne pensez pas seulement aux partis politiques qui sont indécrottables car composés de notables depuis trop longtemps installés dans le cloaque de la bipartition imbécile et leur inaptitude structurelle voire congénitale à entendre l'argumentation de l'autre partie. Vous même avez vous fait front commun avec Philippe Seguin alors que 10 fois plus de choses ne vous rapprochaient que ne vous séparaient. Il se peut que cela fût, mais je ne m'en rappelle pas! Pensez aux associations, allez faire une conférence chez ATTAC et le lendemain chez Egalité et Réconciliation, puis au PRCF et chez DLR et vous provoquerez ainsi un terrible séisme politique qui ne pourra qu'être salvateur pour notre pauvre pays agonisant!Terrible séïsme car les "journalistes" seront incapables de pouvoir faire le moindre commentaire, paralysés par leur incompréhension, les politiques désorientés et les français ravis! En faisant cela nul doute que si les français ne sont pas idiots au point d'élire un autre crétin à la tête du pays, ces français vous feront entrer un jour au Panthéon!!

6.Posté par Alain BERGEOT le 15/06/2015 17:44
republiquesociale@laposte.net
Bonjour,
Cela ressemble à un Pôle Républicain bis

7.Posté par Jp JP le 15/06/2015 18:45
Oui, ça ressemble à un Pôle Républicain…..autrement dit Pôle Potes ! : http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%B4le_r%C3%A9publicain

8.Posté par Michel LEFEVRE le 15/06/2015 21:36
michelouis_lef
je suis d'accord avec votre proposition,pourquoi pas cela est novateur mais cela est il réaliste ? Je milite au Front de Gauche et j'ai ma carte au PCF;faut il peut-être en faire aussi un interlocuteur ? J estime que nous sommes des interlocuteurs fréquentables !
A moins que je me trompe !

9.Posté par Stéphane GRIM le 16/06/2015 00:28
Démarche constructive.

Il faudra cependant faire avec un PG dont le refus n'est pas que tactique pour rassembler. Si certains sont prêts, du temps et des épreuves sont nécessaire à beaucoup. Il n'avaient pas du tout vu venir le choix SYRIZA / ANEL et n'ont pas su comment se positionner par rapport à ça. Cela bouge peu, ils ont glissé de l'hégémonie à gauche à un rassemblement du peuple... de gauche.

Le PC est tout ce qu'il y a de fréquentable pour répondre à Michel, les militants sont même peut être plus aptes à cela que les têtes. De toute façon une logique de CNR, est une logique transversale.

Vu le premier point, cela conduit à :

avoir des actions visibles avec des personnalités sur une ligne proche comme sapir, todd, debray, Guilluy par exemple et tendre aussi des perches vers des partis comme les M'PEP, PRCF UPR.

Créer une structure ouverte souple avec des lignes simples. Exemple : un principe comme "sortir de cet Euro", laisse la porte à plusieurs stratégies à choisir en commun selon la tournure.

Viser en particulier au delà de la périphérie aisée : villes moyennes et gros bourgs notamment. Les pôles urbains sont utiles mais la bataille se gagnera là ou personne ne va, dans le territoire du non de 2005, le territoire des classes populaires.

S'appuyer sur le réseau local, les liens personnels, donc contourner les partis s'ils bloquent, cas le plus probable. Un simple d'un repas avec des militants, responsables va dans ce sens, afin de faire des avancées communes même minimes. Bref assumer de faire tout petit.

La connexion entre les deux niveaux peut se faire via les outils sociaux.

10.Posté par Mincealors le 16/06/2015 15:01
Vous avez raison, mais pourquoi ne pas parler franchement de l'UPR et son autre vision du monde ?

11.Posté par Jocelyne GALY le 17/06/2015 08:55
J'apprécie les propositions de Stéphane Grim et Eric Devise. Et je constate également que quelques uns viennent poser des conditions incontournables , ce qui tente de perpétuer cette logique partidaire ou partisane des partis ou groupes dont ils sont....

Et votre démarche, Monsieur Chevènement, consisterait à faire ce qui est de bon sens : rassembler pour un dialogue visant à poser la COLONNE VERTEBRALE commune, l'essentiel, l'urgence des mesures à prendre et à appliquer pour faire ce que fait Syriza: détricoter la toile d'araignée de cette UE succursale des USA, construite depuis très longtemps par et pour les USA...(de plus en plus de citoyens ont découvert qu'avant d'être "pères de l'Europe", Monnet et Schuman étaient "fils d'Amérique".)..
Merci Monsieur Chevènement de prendre en compte les réflexions nouvelles des citoyens, qui en cet état de gestion de la France, n'ont d'autre solution que de ne pas être complices... en d'autres termes , n'ont d'autre solution raisonnable que de s'ABSTENIR.

Quelques textes ou réflexions glanés sur le net, une idée du constat que font les citoyens:

http://blogs.mediapart.fr/blog/jocegaly/311214/quel-vrai-clivage-aujourdhui-droitegauche-ou-europeistespartisans-de-letat-nation

12.Posté par Jean François CAYLA le 17/06/2015 16:16
cayla
Quelques réflexions :
- JPC a parfaitement raison de quitter le MRC, surtout après le refus de celui-ci de constituer une liste avec DLR lors des élections européennes de 2014 ;
- le MRC va devenir une annexe négligeable du PS, une sorte de PRG miniature ...
- il persiste depuis 1992 (Maastricht) et 2005 (traité constitutionnel) une mouvance "nationale-républicaine", selon la formule de Régis Debray ;
- cette mouvance intellectuelle (de R.Debray à A.Finkelkraut) et politique (de JPC à N.Dupont- Aignan) peine à se constituer en mouvement d'opinion audible du plus grand nombre de nos concitoyens ;
Alors que faire pour espérer peser dans le débat qui va mener à la présidentielle de 2017 ?

13.Posté par Jp JP le 17/06/2015 18:13
@JF Cayla Très bonnes réflexions ! Sans passage quotidien dans les médias les plus divers.... il ne se passera rien.

14.Posté par Yves MARCEL le 19/06/2015 12:06
Que de temps perdu depuis 2002 et l'enterrement du Pôle républicain au profit d'une alliance électorale déplorable avec le PS qui vous insultait... La question c'est mainteant 2017, fédérer un courant républicain "au-delà de la droite et de la gauche" qui puisse contrer efficacement les européistes et dépouiller le FN de ses espoirs de "troisième force". Qui pourra incarner ce courant mieux que vous ?

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter