Agenda et médias

"Je souhaite que le gouvernement s'oppose à la co-officialité de la langue corse"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité d'Europe 1, vendredi 18 décembre 2015. Il répondait aux questions de Jean-Michel Apathie.


  • Certainement
[j’ai été choqué que le nouveau président de l’Assemblée de Corse prononce son discours en Corse]. Je me souviens qu’il y a 16 ans s’ouvrait le processus de Matignon. On avait renoncé à opposer le préalable de la renonciation à la violence aux nationalistes. Je rappelle quand même leur bilan : plus de 50 assassinats. Aujourd’hui, la co-officialité de la langue corse, que réclament les nationalistes, d’autres la réclament par ailleurs. Et si on votait cette charte des langues régionales et minoritaires, il faudrait que les actes de mariage, de décès, les successions, les contrats puissent être rédigés non seulement en Français, mais dans une soixantaine d’idiomes. Ce serait l’éclatement de l’espace national.

  • 35% des électeurs corses ont voté pour les nationalistes aux dernières élections régionales au deuxième tour, mais je rappelle qu’en 2003 une majorité des corses, qui sont aussi Français, et qui l’ont montré dans le passé, en résistant au fascisme, très tôt, la majorité avait rejeté le projet de loi unifiant les deux conseils généraux, faisant qu’il y ait une collectivité unique - il y a d’ailleurs une élection dans deux ans. Et ce référendum avait obtenu une majorité, contre la droite, contre la gauche, contre le FLNC, contre tout le monde, sauf Zuccarelli et moi.
  • Cette situation est le fait de l’immense complaisance de tous les gouvernement successifs, de droite comme de gauche, qui ont conduit à cette situation.
  • Je souhaite que le gouvernement s'oppose à la co-officialité de la langue corse, et qu’il retire le projet de réforme constitutionnel qui autorise la ratification de la charte des langues régionales et minoritaires. Qu’il retire également le projet d’intercommunalité unique pour le Pays Basque - 70 communes - c’est à dire qu’on va offrir le département à l’ETA, qui trouvera en France, une caisse de résonance pour ses activités aujourd’hui pacifiques, mais qui hier ne l’étaient pas. Et demain, qui sait ?

  • Ce discours est inadmissible. Je ne vais pas remonter à Napoléon, mais il y a eu pendant la guerre des résistants corses, il y a eu des compagnons de la Libération corse, il y a eu des gens qui se sont battus pour la France, et on peut très bien être corse et Français, et je pense que si on interrogeait clairement les corses sur cette question, il y aurait une très nette majorité pour dire que « oui nous sommes corses, mais nous sommes également Français ».
  • La classique politique traditionnelle corse, de droite comme de gauche, s’est discréditée. Il serait temps qu’apparaisse une jeune élite corse, corse et française.

  • Le Président de la République l’a dit très clairement : il s’agit de déchoir de la nationalité française des binationaux qui ont commis des actes de terrorisme. Alors, peut-être que cela n’est pas efficace, parce que ces gens là s’en foutent, mais cette mesure à un intérêt : elle incite à prendre la nationalité française au sérieux.
  • Il faut mener une politique française d’intégration, c’est un des grands défis que la France a devant elle. Intégrer les jeunes, notamment nés de l’immigration, et leur apprendre qu’il n’y a pas des Français de papiers, et puis des Français. Non, il y a des Français et puis des gens qui ne sont pas Français.
  • Cette mesure aurait donc un caractère pédagogique si par ailleurs au niveau de l’école, de l’emploi, du logement, toutes les politiques nécessaires étaient mises en place pour que nous renouvelions la nation française à l’horizon du siècle qui est devant nous. C’est un grand défi, il faut le relever.


Rédigé par Chevenement.fr le Samedi 19 Décembre 2015 à 08:51 | Lu 3411 fois



1.Posté par Daniel RIGOLLET le 19/12/2015 09:40
Il faut impérativement s'opposer à la ratification de la Charte Européenne des langues régionales. Cette ratification serait une catastrophe, et pour la Corse, et pour bien d'autres régions.(Bretagne, Alsace, Pays Basque)
Regardons ce qui se passe en Espagne. L'officialisation des langues régionales renforce les mouvements séparatistes (Catalogne, Pays Basque), et entraîne une complication administrative sans borne. L'unité Nationale est en cause ...

2.Posté par Chantal MIDENET le 19/12/2015 21:45
Les langues régionales, c'est (aussi) une demande des écologistes
http://www.eric-verhaeghe.fr/les-verts-attaquent-le-conseil-detat-sur-la-question-des-langues-regionales/
Ca peut aller loin cette affaire et coûter cher en plus, d'autant que personne ne peut savoir où cela s'arrêtera. Langues parlées entre personnes du pays, dans les écoles, modifications des pancartes, etc....
http://www.eric-verhaeghe.fr/langues-regionales-hollande-divisera-t-il-la-republique-pour-etre-reelu/
Au point où l'on est est, que l'on ressorte le patois, patois que mes grands-parents parlaient, leurs enfants aussi, mais pas la 3ème génération heureusement.

3.Posté par Laroussi SATI le 21/12/2015 02:21
On détruit la langue française et donc la France et surtout son histoire, lisez plutôt:

"L'ordonnance de Villers-Cotterêts est un texte législatif (texte de lois) édicté par le roi de France François Ier, entre le 10 et le 25 août 1539 à Villers-Cotterêts (dans le département actuel de l'Aisne), enregistré au Parlement de Paris le 6 septembre 15391. Cette ordonnance est le plus ancien texte français pour partie encore en vigueur et appliquée par les tribunaux français.
En 1790, l’Assemblée nationale commence par faire traduire dans toutes les langues régionales les lois et décrets, avant d’abandonner cet effort, trop coûteux13.

Le décret du 2 thermidor An II impose le français comme seule langue de toute l’administration"

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter