Agenda et médias

"Je me donne une grande souplesse soit pour maintenir ma candidature, soit pour la retirer sur la base d'un accord politique"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité politique de la Matinale de Canal+, mercredi 25 janvier 2012. Il répondait aux questions de Caroline Roux et de Maïtena Biraben.


  • Je ne crois pas à ces déclarations selon lesquelles Nicolas Sarkozy s'avouerait vaincu avant le match. Je crois, au contraire, que le campagne sera très brutale, très violente. C'est un homme combatif.
  • Il y a plusieurs manières de gagner ou de perdre. Tout est possible. En principe, François Hollande est favori mais on ne sait pas quelle va être la dynamique de Marine Le Pen, ni celle de François Bayrou
  • Je me tiens très exactement à la ligne que j'ai choisie. Je suis candidat pour faire bouger les lignes.
  • J'ai entendu François Hollande dire qu'il luttait pour une plus juste parité entre l'euro et le dollar. C'est un peu faible. J'aimerais qu'il aille plus loin et qu'on regarde comment faire pour que l'euro n'écrase pas notre compétitivité.
  • Même chose pour la croissance en Europe. François Hollande propose-t-il des moyens efficaces ? Mme Merkel va t-elle se laisser convaincre ? J'attends que François Hollande définisse mieux ses mesures. Il faudrait aussi qu'il critique le nouveau traité européen tel qu'il se profile déjà.
  • Je me donne une grande souplesse soit pour maintenir ma candidature, soit pour la retirer sur la base d'un accord politique en faveur d'un candidat qui peut-être François Hollande mais pas forcément.
  • A propos d'un retrait en faveur de Jean-Luc Mélenchon : Je n'en suis pas là mais je considère que Jean-Luc Mélenchon a beaucoup progressé depuis Maastricht. Incontestablement, sur un certain nombre de sujets, il serait prêt à aller plus loin que François Hollande : s'agissant de la reprise en main des comptes financiers, du contrôle des mouvements de capitaux, de la pression à exercer sur l'Allemagne par un plan B.
  • A propos de l'idée d'autoriser le don de congés à un collègue : Je ne suis pas pour. Cela me paraît assez désincitatif.
  • A propos du vote du Sénat sur la loi portant sur le génocide arménien : Je suis contre la judiciarisation de l'espace public. On doit pouvoir débattre. Il s'agit d'une basse manœuvre électoraliste. Ces lois mémorielles, on commence à en avoir marre.


Rédigé par Chevenement.fr le Mercredi 25 Janvier 2012 à 10:52 | Lu 3725 fois



1.Posté par Sesame LENORMAND le 26/01/2012 23:58
"en faveur d'un candidat qui peut-être François Hollande mais pas forcément. "
Et pourquoi pas Dupont-Aignan ?

La France libre c'est important non ?

2.Posté par gerard pendaries le 27/01/2012 12:50
Twitter

«La Démocratie, c’est la majorité des cons plus un» (P. Bouvard).
Si le meilleur compliment que l’on puisse faire à un Homme Politique est d’affirmer qu’il a compris cela, rendons un vibrant hommage à François Hollande.
Tout son programme est bâti sur cet axiome :
1) La Gauche et les Verts qui ne peuvent voter que pour lui, reçoivent le minimum syndical : l’assurance de sa haine de la Finance aux uns, Fessenheim aux autres.
2) Pour les Socialistes, déjà tout acquis, il lui suffit de repeindre en rose bonbon des mesures déjà existantes voire même celles mises en place par Nicolas Sarkozy.
3) La plus comblée reste la Finance : Rigueur budgétaire et retour à l’équilibre en 2017. En ce sens François Hollande est plus royaliste que le Roi puisque celui-ci se contenterait aisément d’un déficit limité à 3%.

Bref un programme qui n’est pas destiné à résoudre le principal problème de la France, qui est celui de la compétitivité avec pour corollaire le chômage, mais à se faire élire Président de la République. Mais, n’est-ce pas ce que les Français, dans leur niaiserie, veulent essentiellement ?

On voit bien la distorsion qui existe entre le bénéfice électoral et l’intérêt national. Celui-ci ne devrait-il pas tenir compte des enseignements de Maastricht ? Et avant de prétendre à obliger les Chinois à faire flotter le yuan ne serait-il pas opportun de remettre en cause la surévaluation de l’Euro ? Mais pas un mot de M. Hollande sur ces sujets… A croire que M. Chevènement n’est pas audible…Dommage !



Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04
A ce stade, j’entends avant tout préserver ma liberté de jugement et d’expression afin de faire valoir ces exigences https://t.co/YK1tUAN3BY
Mercredi 7 Décembre - 13:30
Deux défis pour la France: se plier à un devoir de vérité et accomplir un effort de rigueur équitablt partagé https://t.co/YK1tUAN3BY (2/2)
Mercredi 7 Décembre - 13:30

Abonnez-vous à la newsletter