Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Il s'appelle «lion»



Faut-il rappeler que depuis la privatisation d'Aérospatiale et la mise sur pied de la Sogeade, structure mixte détenue initialement à parité par l'Etat et Lagardère, le premier ne peut rien refuser au second ?
Non seulement parce que l'Etat français s'est engagé vis-à-vis de ses partenaires allemands d'une part à ne pas intervenir dans la gestion d'EADS, et de l'autre à ne pas augmenter sa participation au capital.
Aussi bien, dans une démocratie d'opinion comme la nôtre, quel gouvernement peut refuser quelque chose à M. Lagardère ?
Pour la bonne raison qu'il s'appelle «lion», et que, dit-il, il a un frère à l'Elysée.


Mots-clés : aérospatiale, eads, lagardère
Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Mardi 9 Octobre 2007 à 15:15 | Lu 7919 fois



1.Posté par Claire Strime le 09/10/2007 18:05
Le "pacte d'actionnaires" mis en place par Jospin et Schröder a-t-il servi à autre chose qu'à dévaliser le Travail et promouvoir les plus privés des intérêts privés?
Une autre grande réussite des politiques de libéralisme économique au niveau européen dans la lignée de Maastricht...

2.Posté par Lionel le 10/10/2007 09:18
Claire,
ce n'est pas possible que jospin ait promu les intérêts privés, il était bien socialiste, non ?

Comme a dit Montbourg en 2002, au moins dans le programme de Bayrou, il y a un peu de centrisme.

3.Posté par Toto le 14/10/2007 08:43
On a quand même l'impession que l'exercice du pouvoir pour un socialiste est une initiation a la trahison et ce, non pas dans le détail ou plus excatement dans le détail des affaires majeures d'un pays afin que la gueule de bois promise à l'opinion ne s'avère pas à l'instant mais quelques années plus tard....


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:18 A propos des primaires à gauche

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:47 Deux bonnes décisions




Derniers tweets
RT @InstitutDiderot: 🔴 🔜 FÉVRIER 🔵 #DialoguesDuMatin ✔️ «Le défi de l'#islam de #France» ✔️ L'@InstitutDiderot invite Jean-Pierre @Chevenem…
Jeudi 12 Janvier - 12:07
En 2017, le candidat idéal: Fillon pr la pol. étrangère, Valls pr le régalien, Montebourg pr l'économie et l'Europe https://t.co/CtFGLeAFVS
Mercredi 11 Janvier - 16:14
Entretien @laprovence "Si @EmmanuelMacron l'emporte, que restera-t-il du PS?" https://t.co/be6EVbsfdq
Mercredi 11 Janvier - 16:12

Abonnez-vous à la newsletter