Actualités

"Il faut dire aux Allemands que la France ne peut pas accepter la perspective d'une désindustrialisation totale"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité du cabinet d'études économiques Xerfi. Il répond dans la vidéo podcastée ci-dessous aux questions du journaliste Jean-Michel Quatrepoint.


Préoccupé par les médiocres perspectives de croissance en France et en Europe, Jean-Pierre Chevènement propose un projet européen à géométrie variable composé d'une trentaine de nations. Le président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC) a ainsi abordé plusieurs thèmes lors de son entretien avec Jean-Michel Quatrepoint et en particulier :
  • L'euro: un mark bis qui, au lieu de rapprocher les pays de la zone, a creusé les divergences entre les Etats et les écarts de taux qui empêchent la monnaie unique de jouer son rôle de stabilisateur
  • Le risque d'une marginalisation de l'Europe entre le G2 formé par la Chine et les Etats-Unis, si la France colle aux exigences de l'Allemagne
  • Le pire scénario d'une France à la remorque de l'Allemagne pour constituer le noyau dur de l'Europe, après que le Portugal, l'Espagne ou l'Italie auraient retrouvé leur liberté monétaire
  • Une Europe des nations fondée sur le tryptique éducation/recherche et innovation/politique industrielle et conçue dans ses rapports avec la Russie et les pays de la zone euro méditerranée, en lieu et place d'une Europe confédérale
  • La nécessité de défendre l'industrie française, de mobiliser les grands groupes français sur le thème de l'intérêt national

    Source : Xerfi


Rédigé par Chevenement.fr le Mardi 1 Février 2011 à 15:34 | Lu 4392 fois




1.Posté par Bernard FRAU le 01/02/2011 17:54
EcoloRepublique
Mon sentiment est que, si l'Allemagne continue à jouer une carte personnelle en ne regardant que vers l'est et les PECO, la France devrait prendre l'initiative politique d'une démarche euro-méditerranéenne puissante en dehors du processus de Barcelone dont on sait combien son développement est actuellement bloqué.
Cette initiative serait d’ailleurs cohérente avec la nécessité impérieuse de ne pas laisser à la diplomatie de Washington le monopole des réponses à la crise actuelle qui secoue le monde arabo-musulman.
Bernard FRAU
Membre de la Délégation française au comité des Régions 1993-1997

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Novembre 2014 - 14:45 Modernité de Clemenceau



RT @HMARicketts: Je participe à une conférence sur “Royaume-Uni & Europe" organisé par @fondarespublica avec @chevenement et autres experts…
Lundi 8 Décembre - 22:02

1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire

Abonnez-vous à la newsletter








Dernières vidéos



Mots-clés des 30 derniers jours