Agenda et médias

Européennes : "un vote d'exaspération"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité du 22h de Public Sénat, lundi 26 mai 2014. Il répondait aux questions de Sonia Mabrouk.


Verbatim Express :

  • La question qui se pose, c'est comment redresser cette Europe, comment la réorienter, puisque tel était l'engagement de François Hollande. Chacun se souvient que le traité budgétaire européen, négocié par Sarkozy, a été adopté sans modification autre qu'une annexe portant sur la croissance. Qu'en reste t-il aujourd'hui ?
  • François Hollande est le Président élu par les Français en 2012, il faut quand même le rappeler. Il est encore là pour trois ans au moins. Il est souvent excessivement critiqué ou sous-estimé, compte tenu du fait que la ligne qu'il défend est celle de l'establishment français, de droite ou de gauche.
  • Ce que je constate, c'est que le corps électoral fait entendre clairement qu'il veut - au moins - une autre manière de faire l'Europe.
  • Au moment du traité de Maastricht, on nous a expliqué que l'euro allait nous apporter la croissance, le plein-emploi, la puissance par rapport aux Etats-Unis, et la paix. Nous n'avons rien de tout cela.
  • Ce qui a été sanctionné hier, c'est une suite de choix erronés de l'ensemble de nos dirigeants depuis 20 ans.
  • J'ai quitté le Parti Socialiste au moment du traité de Maastricht pour le combattre. J'ai cherché à infléchir la politique de la gauche. Y suis-je réellement parvenu ? Sur quelques points peut-être. Est-ce une raison pour abandonner ? Non !

  • Je ne regrette pas l'appel du MRC à boycotter les élections européennes, à cause du déni de démocratie qu'a été le refus de prendre en considération le choix du peuple Français en 2005, qui a voté contre le traité constitutionnel européen à 55%. Deux ans plus tard en 2007, on lui faisait adopter le traité de Lisbonne par la voie parlementaire. Donc je pense que les Français ont des raisons de considérer qu'on ne prend pas en compte leurs désirs.
  • Il faut regarder en face ce scrutin : c'est un vote d'exaspération.
  • La France n'est pas le Front National ! Le vote FN sanctionne ceux qui lui ont laissé la France, la Marseillaise, la République, qui n'en parlent plus ou qui en parlent mal, qui ne lui donnent pas de contenu.
  • Les Français ne se reconnaissent pas vraiment en Marine le Pen. Ils se servent d'elle pour émettre un vote d'exaspération.
  • Je pense que les Français ne veulent plus d'une Europe qui soit un substitut aux nations. Ils veulent bien de l'Europe, mais dans le prolongement des nations. Et moi c'est l'idée que je défends ! Je ne suis pas contre l'idée européenne, mais je voudrais que la France pèse de son poids dans cette Europe.
  • Un sondage affirme que 58% des Français n'ont pas voté pour sanctionner François Hollande, pour approuver ou désapprouver sa politique. Les élections européennes ont été un vote principalement sur l'Europe, les enjeux européens. C'est ce qui a déterminé les Français, et je pense qu'il faut savoir les écouter.
  • Toutes les élections depuis plus de vingt ans expriment un ras-le-bol vis-à-vis de ceux qui les gouvernent, et ces derniers ne veulent absolument pas entendre ce que dit le peuple français. Ce qui est frappant c'est la surdité des élites, la volonté de persévérer, perinde ac cadaver, (jusqu'à la mort), de faire que la voie choisie soit continuée, jusqu'au gouffre s'il le faut !

  • Les différents partis d'extrême-droite qui seront au Parlement européen sont une mosaïque, ils sont très différents les uns des autres. Certains sont ouvertement nostalgiques du fascisme.
  • On mélange souvent le Front National et le Front de Gauche : c'est inadmissible. Ce sont des partis très différents. Je crois qu'il faut savoir garder son sang froid.
  • L'Europe, telle qu'elle s'est construite, donne de moins en moins satisfaction. Et on le comprend, vu les résultats ! Donc il faut corriger la trajectoire.
  • Actuellement, Angela Merkel, qui est en position de force, s'oppose à une relecture des traités européens. L'Allemagne a un excédent commercial de 200 milliards et la France un déficit de 61 : à partir de là, le rapport de force est dégradé. Mais dans toute l'Europe, il y a quand même beaucoup de situations dégradées. Par conséquent, on devrait pouvoir, entre gens qui sont sincèrement européens, qui veulent quand même que notre continent soit vivable, trouver des correctifs.

    Sur l'affaire Bygmalion
  • Ils vont s'étriper là-dessus. Mais c'est l'indice d'une très mauvaise organisation de la part de Nicolas Sarkozy. Disons que son directeur de campagne a un peu perdu les pédales. Ou d'autres !
  • Des erreurs ont été commises et qui sont graves, car cela peut fausser le résultat du suffrage. En l'occurrence cela ne l'a pas faussé.


Rédigé par Chevenement.fr le Mardi 27 Mai 2014 à 18:19 | Lu 5001 fois



1.Posté par Michèle Rubin-Delanchy le 27/05/2014 20:48
[Oui l'Europe est une bonne idée .Hélas elle s'est bien dégradée au fil des traités Je suis triste au vu des résultats du vote mais je pense qu'il était prévisible car il y a eu peu de débats autour de l'Europe et peu d'explications sur le rôle des députés, de la commission ,du parlement . l'Europe est une nébuleuse et est néfaste pour notre pays dans la mesure où l'économie de marché soumise aux banques nous étrangle sans contre- partie , qu'un recul social sans précédent est mis en place ...Je suis d'accord nos gouvernants sont sourds et même autistes ,ils ne veulent pas entendre ,persuadés qu'ils ont raison envers et contre tous? le choc passé , l'analyse ? faite , le discours proposé et hop tout va de nouveau comme avant ...Aujourd'hui l'Allemagne est un état hégémonique en Europe , le plus fort et c'est sûr son désir de 1ère puissance fait qu'elle ne va pas renoncer à ce statut et la France très affaiblie pourra-t-elle lutter et aider à infléchir la donne ? sauf à s'allier avec d'autres comme vous le suggérez Monsieur Chevènement .Triste moment où le Front National devient le 1er parti de France ?

2.Posté par Nicéphore Jünge le 28/05/2014 02:37
Facebook
Le Jobbik, parti "ultra-extrêmiste" ?
Pourquoi pas "archi-super-méga-ultra-hyper-extrêmiste" tant qu'on y est ?

Et certes le Jobbik, qui vient d'obtenir 14,7% aux européennes, se réclame du régent Horty ; mais la coalition Fidesz-KDNP du Président Orban, qui vient d'obtenir le score triomphal de 51,5% des voix, le fait aussi. Ca fait déjà 66,2% des voix hongroises exprimées. Est-ce que se réclamer de l'héritage du régent Horty, comme le font donc la plupart des Hongrois, est donc si vilain, extrême, raciste, et que sais-je ?!

Mais il est vrai que Horty a combattu militairement les bolchéviques, alors que Chevènement est entré pour de bon en politique une vingt-cinquaine d'années plus tard, quand il a été artisan du Programme commun unissant socialistes et communistes - ce alors que le totalitarisme bolchévique sévissait toujours en URSS sous Brejnev. On comprend donc pourquoi Chevènement condamne Horty sans dire un mot de travers à ceux qui osent encore se réclamer ouvertement du marxisme-léninisme, e.g. PCF et compagnie. Alors que les Hongrois aiment bien Horty, qui a lutté pour tenter de leur épargner l'immonde joug soviétique.

Et l'Aube dorée grecque ne se réclame officiellement pas du nazisme, soit dit en passant.

3.Posté par Jp JP le 28/05/2014 05:39
En France l’extrême droite se nourrit de la misère matérielle mais aussi psychique. A qui la faute si le pays est mal conduit ? Les gens qui ont géré les affaires du pays ces 30 dernières années ont vécu de la politique et non pour mener une politique bienfaisante. Nous récoltons le fruit de leur travail : pays en ruine. Les allemands ont fait le contraire.

Comment reconstruire ? En clair cela signifie que le maitre d’ouvrage doit demander d’achever de détruire ce qui tient encore.
Le terrain une fois mis à nu, il faut couler des fondations, élever des murs, etc.. le tout suivant les plans et les instructions d’un maitre d’œuvre (chef d’Etat compétent et ses conseillers techniques eux aussi compétents).
Actuellement il ne reste plus qu’à choisir comme maitre d’œuvre des personnes compétentes issues du centre sur le plan politique, en ne retenant que celles relativement jeunes n’ayant pas participé antérieurement (sous quelque forme que ce soit) au désastre que nous subissons.

4.Posté par Steve GUYOT le 28/05/2014 08:53
Monsieur Chevenement,

Au lieu d'appeler à l'abstention, pourquoi ne pas avoir appelé à soutenir l'UPR, (l'union populaire républicaine), le mouvement de François Asselineau, qui préconise une sortie pure et simple de l'UE.
Vous savez que nous sommes sur une mauvaise voie
Vous savez que l'europe est non réformable (art 48 du Traité de l'union)
Par conséquent, la seule solution est une sortie !!....d'autant plus que nous n'échapperons pas au marché transatlantique si nous restons dans l'UE ....alors pourquoi ???
Merci de votre réponse
SG

5.Posté par Jérôme DECUP le 28/05/2014 12:47
"la ligne qu'il défend est celle de l'establishment français, de droite ou de gauche"

Qu'est-ce que l'establishment? Une influence qui inhibe la démocratie et peut-être une influence en lien avec des organisations supra-nationales comme peut-être l'OMC ou d'autres. Ceci expliquerais la position délicate de l'état pris entre deux mâchoires d'étau. La dynamique de la marchandisation de tout n'est plus à démontrer; c'est une réalité (la consultant des offres d'emploi permet d'observer que le besoin majeur à satisfaire appartient au secteur marchand). Si elle prend son origine il y a au minimum trois décennies, par un travail de sape permanent, elle aboutit aujourd'hui à sa forme concrète qui est cette europe fédérale dont le moteur est une économie marchande totalement compatible et cohérente avec la mondialisation (c'est un palier de la mondialisation).
La dualité richesse démocratique face à la pauvreté marchande génère le conflit des valeurs.
Quand la pauvreté marchande domine, doit-on s'étonner des réponses faciles faites par ceux à qui on a enlevé la richesse?

6.Posté par Patrick LENORMAND le 28/05/2014 19:23
Vous écrivez à raison 'J'ai quitté le Parti Socialiste ' .. Certes oui... mais le mrc a-t-il quitté le giron du PS ? NON comme l'indique son appel au boycott !
Une seule solution de redressement.. Un 'cnr' regroupant les forces patriotes et sociales républicaines.. en commençant par le MRC et DLR..
Il y'a urgence !

7.Posté par Michel LEFEVRE le 29/05/2014 11:18
michelouis_lef
M° Chevenement;je partage votre analyse;mais je ne suis pas d'accord sur le mot d'ordre "abstention"
Ce n'est pas une démarche citoyenne ce n'est pas une bonne idée vis à vis de nos jeunes. de plus pour tous ceux qui sont des militants convaincus ce n'est pas admissible.Ce qui est mon cas!
Cela fait des dizaines d'années que je milite pour la libération du monde du travail.En tant que syndicaliste et puis en politique car la lutte prolétarienne et indissociable de celle ci.

8.Posté par Jp JP le 29/05/2014 13:19
Je pense que JPChevènement a raison car l’abstention contient aussi un très grand message :… « Elle traduit soit un désintérêt total pour la vie publique, soit un choix politique actif consistant à ne pas se prononcer afin de montrer son désaccord.

Ainsi, à l’occasion du référendum sur les accords de Matignon portant sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie en 1988, l’un des partis de l’opposition avait appelé ses partisans à s’abstenir pour s’opposer au texte.

Néanmoins, l’abstention semble traduire une crise de la représentation et peut poser la question de la légitimité du pouvoir politique élu avec une faible participation. »

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/participation/voter/droit-vote/abstention-vote-blanc-vote-nul-quelles-differences.html

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter