Agenda et médias

Entretien de Jean-Pierre Chevènement au Figaro : «Sur la laïcité, un peu de douceur, M. le président !»


Entretien de Jean-Pierre Chevènement au Figaro, Propos recueillis par Judith Waintraub, 4 décembre 2009.


Entretien de Jean-Pierre Chevènement au Figaro : «Sur la laïcité, un peu de douceur, M. le président !»
Le président du Mouvement républicain et citoyen, Jean-Pierre Chevènement regrette la tournure prise par le débat sur l'identité nationale.

Le Figaro : Faut-il débattre de l'identité nationale ?
Jean-Pierre Chevènement : Oui, à condition que cela serve l'unité nationale, donc en dehors des périodes électorales. Je vous rappelle qu'en 1985, j'ai rétabli la Marseillaise et l'éducation civique, à l'école. Le débat tel qu'il est posé actuellement se prête à des dérapages regrettables. Je pense par exemple aux propos du maire de Gussainville sur les 10 millions d'étrangers que «nous payons à ne rien faire».

Des propos condamnés par Éric Besson…
Certes, mais cela montre l'erreur d'avoir rapproché l'identité nationale de l'immigration. L'identité nationale a beaucoup plus à voir à mes yeux avec les choix de politique extérieure et européenne. La droite et la gauche ont, ensemble, substitué à la France l'Europe comme horizon. Et le traité de Lisbonne est un mécanisme d'impuissance, d'où un gros risque d'effacement pour notre pays. Les délocalisations industrielles, le chômage et les inégalités qui explosent, menacent ainsi notre identité nationale.

L'islam menace-t-il notre identité ?
Nous définir par rapport à l'islam serait remettre en cause nos propres principes républicains. Nous devons appliquer et faire appliquer ceux-ci et prêcher l'exemple.

A-t-on eu tort de légiférer sur le port du voile à l'école ou de vouloir le faire sur la burqa ?
Ce sont deux problèmes différents. L'école est le sanctuaire de la République, Jacques Chirac a eu raison d'y interdire les signes ostensibles d'appartenance religieuse. Le port de la burqa dans la rue est extrêmement minoritaire (367 cas recensés par la police). Des prises de position d'autorités musulmanes appelant à respecter le principe républicain d'égalité entre hommes et femmes devraient permettre d'obtenir des résultats plus probants qu'une loi. Évitons aujourd'hui le piège de la provocation !

Faut-il réviser la loi de 1905 ?
Pourquoi vouloir constamment bouleverser ce qui marche ? Si j'avais un conseil à donner à Nicolas Sarkozy, c'est de ne pas abuser des électrochocs. Le massage cardiaque est souvent plus efficace, j'en parle d'expérience. Un peu de douceur, monsieur le président !

Que vous inspire le référendum suisse sur les minarets ?
La question était idiote ! Demandez aux Suisses si les musulmans doivent être libres de pratiquer leur religion, ils répondront oui. Ces lieux de culte doivent s'intégrer à nos paysages. J'y ai veillé à Belfort pour la grande mosquée inspirée des toits plats des mosquées andalouses : l'horizontal des lignes et le béton rose s'harmonisent admirablement avec le profil des fortifications et le grès des Vosges.

Y a-t-il un problème d'intégration en France ?
Il y a un phénomène de mascaret, comme quand un fleuve entre dans la mer. La population autochtone n'accepte pas facilement le non-respect des valeurs républicaines. Mais malgré les discriminations, l'intégration des jeunes nés de l'immigration par l'école et l'emploi continue à fonctionner, selon les études de l'Insee. Cessons de culpabiliser la République.

Voir l'entretien en ligne sur le site du Figaro.


Rédigé par Chevenement.fr le Vendredi 4 Décembre 2009 à 20:24 | Lu 5302 fois



1.Posté par arnautic le 04/12/2009 21:27
du grand Chevènement, comme on l'aime!

2.Posté par crochemore le 05/12/2009 14:25
@arnautic,

Bonjour,

la « grandeur" n'est que relative et passagère et le plus important, c'est à dire la grandeur de la France ne peut pas se trouver dans le baratin, ni dans l'auto-suffisance d'où que cela vienne.
On pourrait dire aussi avec une pseudo grandeur :
« Pourquoi vouloir constamment ne pas regarder ce qui ne marche pas ?
Si j'avais un conseil à donner à la République c'est de comprendre ce que sont les abus d'électrochocs (abus de pouvoir). Un jour, le massage cardiaque ne sera plus efficace, j'en parle d'expérience. Un peu de douceur permettra à la France de retrouver sa sérénité …. »

Cordialement

3.Posté par Pascal Olivier le 06/12/2009 14:46
"La population autochtone n'accepte pas facilement le non-respect des valeurs républicaines." (JPC)
Très juste.

«Un peu de douceur, M. le président !» (JPC).
J’en réclame un peu pour les bêtes qui ne bénéficient plus de la douceur de la loi républicaine en raison de la dérogation à l’obligation de l’étourdissement pour l’abattage rituel. L’historien républicain Michelet avait raison : «Persécuter les animaux c’est compromettre la démocratie».

"Nous définir par rapport à l'islam serait remettre en cause nos propres principes républicains. Nous devons appliquer et faire appliquer ceux-ci et prêcher l'exemple." (JPC)
C'était vrai il y a 20 ans. Ce ne fut pas fait. Aujourd'hui c'est trop tard. La République est enfoncée de partout par l'islam. La charia a manqué de peu son entrée dans le code civil et ce n'est que partie remise. Aux grands maux les grands remèdes, il faut déclarer l’islam et son dieu législateur incompatible avec la République. Profitons-en tant que nous disposons encore d’un siège au Conseil de sécurité de l’ONU. Si par bonheur la gauche pouvait œuvrer dans ce sens, elle pourrait être certaine de sa résurrection.

4.Posté par Claire Strime le 08/12/2009 10:21
Les études de l'Insee sont une source fiable mais ce ne sont pas les seules. La presse étrangère de qulité peut en être une. L'intégration républicaine a fait ses preuves et l'autoflagellation n'est pas de mise. Mais les frontières, depuis la globalisation et le grand marché européen sont poreuses.

« España y Francia son los países más penetrados y amenazados por los nuevos aliados de Bin Laden en África y ambos países temen que envíen a sus hombres a atentar en Europa. Su presencia más patente en España radica en el terreno de la financiación, el proselitismo y reclutamiento de terroristas para Irak y las nuevas bases de entrenamiento en el Sahel. Las fiscalías francesa y española trabajan en un estudio conjunto sobre su financiación y recientemente acaban de ser juzgados en la Audiencia Nacional seis de sus miembros. Asaltaban chalés en la Costa del Sol y enviaban dinero y joyas a Argelia para financiar sus ataques. La fiscalía pide penas de hasta 14 años de cárcel.(…)
Pese a esas raíces y a la semilla sembrada por este grupo en muchas ciudades españolas, la policía reconoce que sabe muy poco del nuevo Al Qaeda en el Magreb. "Es difícil atacar a esta gente. Es difícil elaborar una acción preventiva. No tienen una organización con estructura y jerarquía. Son células sin conexión salvo la relación personal de sus miembros. No tenemos acceso a la información y menos a lo que ocurre en el Sahel", admitía hace dos años un responsable de la policía. »

http://wap.elpais.com/index.php?module=elp_gen&page=elp_gen_noticia&idNoticia=20091130elpepunac_24.Tes&secc=nac

5.Posté par Claire Strime le 10/12/2009 17:28
La vigilance républicaine ne doit pas se relacher...


http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/12/10/un-tribunal-islamique-aurait-juge-une-femme-pour-adultere-en-catalogne_1278734_3214.html#ens_id=1278825

6.Posté par Lambersartois le 17/12/2009 16:27
Je pense que l'arbre ne doit pas cacher la forêt. Avec le fameux débat sur l'identité nationale , ressortent les vieilles peurs dont la dernière est étiquetée "Islamisme". Avant guerre , c'était "les métèques" et après guerre le péril rouge. Il y a toujours un bon moyen pour serrer les rangs , à savoir trouver un thème mobilisateur , souvent fantasmé. Personne ne peut sérieusement prétendre que les musulmans de France militent en faveur de l'instauration de la charia. Les institutions Républicaines sont solides , quoi qu'on en dise. Sauf quand on distille la méfiance vis à vis d'une catégorie de la population livré à la vindicte. Qu'il existe un danger terroriste , certes , mais les auteurs ne sont que des extrèmistes ultra minoritaires. Il y en a toujours eu . Les anarchistes du début du XXème , l'OAS , les indépendantistes cagoulés etc. Laissons aux services spéciaux de l'Etat le soin de règler de ce qui relève de la délinquance politique. La machine s'emballe et les mieux intentionnés en viennent à paniquer. A mon avis , l'inquiétude doit être ailleurs. Perte de Souveraineté , aculturation , chomage , désindustrialisation , paupérisation. Mias si le vrai problème est là , ce sont nos élites qui sont en cause et pas quelques barbus cachés sous une burqa...Pour se dédouaner de ses responsabilités , on agite un spectre. C'est trés commode. Pas focément intellectuellement honnête. CQFD.

7.Posté par Fan le 15/01/2010 11:14
Continuez comme ça

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter