Actualités

En tous domaines Nicolas Sarkozy est le problème, tandis que Ségolène Royal est la solution


Intervention de Jean-Pierre Chevènement à la conférence de presse du 19 février 2007 au siège de campagne de Ségolène Royal. Il y distingue dans un tableau, point par point, les lignes de clivage des projets de Ségolène Royal et de Nicolas Sarkozy.


1.La difficulté d’une campagne présidentielle est d’en fixer les enjeux à bonne hauteur :
-en évitant de la réduire aux « couacs » réels ou plus souvent supposés de la campagne de Ségolène Royal à laquelle la droite, avec sa suffisance coutumière, conteste compétence et légitimité, tandis que Nicolas Sarkozy avait le monopole de la compétence, comme s’il détenait la légitimité qui est par nature de droite ;
-ainsi le chiffrage de son programme – 48+68 MF = 116 Milliards d’euros -, n’a pratiquement pas donné lieu à contestation sauf de la part du Monde, bien informé des critiques de MM. Lambert, Méhaignerie, Carrez et Blanc, hommes très compétents qui ont vu que M. Sarkozy « allait dans le mur ». M. Méhaignerie a indiqué qu’il serait possible de baisser tout au plus de un point, et non pas de quatre, le montant des prélèvements obligatoires en 2012.
Soit M. Sarkozy est un super Thatcher qui fait peur, soit c’est un super démagogue qui se moque des citoyens et auquel ceux-ci auraient bien tort de faire confiance.

2.Il faut apprendre à voir derrière la paille des mots le grain des choses.
-M. Guaino est le souffleur,
-M. Sarkozy le comédien, un comédien dont le talent est certain. Mais est-il sincère ? Que cache-t-il derrière ses discours ? Je les ai lus avec attention.

Nicolas Sarkozy Ségolène Royal
Développe une conception amphigourique de la France. « M. Attrape-tout ». C’est toujours la même prétention de la droite à confisquer la nation. Il détrousse les cadavres des héros morts de la gauche. Il détrousse même les vivants (ex. préparations rémunérées aux concours de la Fonction Publique proposition Chevènement , Ecoles de la 2ème chance initiative Edith Cresson). Ségolène Royal expose une conception vertébrée et exigeante de la France à partir des valeurs de la Révolution. Elle récuse la prétendue synthèse entre l’Ancien Régime et la Révolution. Ségolène Royal expose un patriotisme de bon aloi, une politique étrangère « sans humilité et sans arrogance », essentiellement fondée sur le Droit.
Nicolas Sarkozy c’est la conflictualité. Il veut réglementer le droit de grève et supprimer un poste sur deux dans la Fonction Publique. Ségolène Royal c’est la démocratie sociale, la confiance faite au dialogue, le souci des entreprises innovantes
Nicolas Sarkozy, c’est l’appel à l’effort égoïste Ségolène Royal, c’est l’appel à l’effort partagé. Droits et devoirs s’équilibrent. C’est une République généreuse mais aussi exigeante. Il y a des contreparties à l’allocation d’autonomie pour les jeunes sur critères de ressources. Les jeunes devront passer un contrat. Cela n’a rien à voir avec l’assistanat.
Avec Nicolas Sarkozy, les cadeaux fiscaux pour les riches. Inégalités et stagnation économique seront au rendez-vous. Sous couvert de « valeur travail », il redécouvre la plus-value : la détaxation des heures supplémen-taires profitera aux patrons et pas aux chômeurs. Il est en fait l’homme du capitalisme financier. Ségolène Royal sait ce qu’est la valeur du travail : cela s’appelle les salaires qu’elle propose de revaloriser par une conférence des revenus dès juin 2007. Elle prévoit de lutter contre les délocalisations. La relance du pouvoir d’achat des salariés, à commencer par les travailleurs pauvres, nourrira la croissance.
Nicolas Sarkozy est en phase avec les libéraux européens. Avec lui, c’est la certitude d’une Europe au fil de l’eau Ségolène Royal se prononce pour une Europe qui protège, pour une Europe redressée sur le plan économique et social (soutien à la croissance et à l’emploi dans les statuts de la BCE, gouvernement économique de la zone euro, politiques communes vigoureuses).
Nicolas Sarkozy, c’est l’appel aux communautarismes : Ch. Estrosi: « la communauté juive a un candidat naturel, N. Sarkozy », N.Sarkozy : « Aucun ministre de l’Intérieur n’a autant fait pour les musulmans » Ségolène Royal c’est la République et la laïcité.
Pour l’Ecole Nicolas Sarkozy propose de supprimer la moitié des postes des enseignants partant à la retraite. Ségolène Royal a le souci de l’éducation des plus jeunes, des quartiers, des parents, d’un service de la petite enfance, du soutien scolaire. Elle donne la priorité à l’Education.
Comme le gouvernement sortant, Nicolas Sarkozy a un rapport dégradé avec le monde de la recherche Ségolène Royal propose un pacte de confiance avec les chercheurs : recherche publique, développement universitaire, recherche privée dans les entreprises innovantes.
En matière de santé, Nicolas Sarkozy propose une franchise supplémentaire de remboursement pour les assurés sociaux et l’augmentation du tarif des généralistes. Ségolène Royal demande un effort partagé entre les praticiens, les assurés sociaux et l’industrie du médicament. Elle donne la priorité à l’Hôpital public auquel elle accordera des moyens perennes.
En matière de sécurité, Nicolas Sarkozy c’est le « tout répressif ». Il a supprimé la police de proximité et privilégié la police d’intervention et d’interpellation à l’aveuglette. Il a accru les tensions urbaines. Ségolène Royal lie Education, citoyenneté, prévention et répression. Elle veut rétablir une police de quartier, proche de la population.
Nicolas Sarkozy s’est fait le chantre de l’immigration « choisie », avec de forts relents xénophobes. Ségolène Royal propose une intégration sur critères et le co-développement avec les pays d’origine, la priorité à l’Afrique en matière de politique étrangère
En matière de politique étrangère, Nicolas Sarkozy symbolise l’inféodation extérieure Ségolène Royal fait entendre la voix juste de la France, une voix de principe fondée sur le droit international.
Conclusion : Nicolas Sarkozy joue les rassembleurs mais diviserait gravement le pays. Face au défi de la mondialisation, Nicolas Sarkozy offrirait un pays fracturé et amer, dominé par l’Argent roi, une France dépourvue de charme et d’attrait. Conclusion : Ségolène Royal est une candidate à l’écoute, ouverte au dialogue, qui rassemble vraiment sur un projet de solidarité et d’ordre juste. Face au défi de la mondialisation, Ségolène Royal c’est la confiance retrouvée, une France au beau visage, accordée aux valeurs humanistes de notre Histoire, aussi bien qu’aux aspirations de notre temps, une France sympathique aux autres peuples, attractive et tournée vers l’avenir.


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Lundi 19 Février 2007 à 20:12 | Lu 11180 fois



1.Posté par dominique78 le 19/02/2007 23:41
Excellente intervention ce soir de Ségolène Royal sur TF1 et un tout autant excellent comparatif avec Sarkosy par JP Chevènement. Vraiment vous avez bien eu raison de soutenir Ségolène Royal. Elle a aussi beaucoup de chances de vous compter parmi ses soutiens engagés, lucides et fidèles.
Si tous les socialistes la soutenaient au moins la moitié de ce que vous faites, son élection serait assurée. Ce n’est malheureusement pas le cas de tous, il suffit de se promener sur le blog de DSK pour s’en convaincre. Mais les Français ne sont pas des imbéciles, de même qu’ils ont rejeté le projet de constitution européenne soutenus par tous les médias, ils rejetteront le candidat du grand patronat et du libéralisme pro-américain.
Courage, continuez ainsi et la gauche l’emportera pour la bien de la France.

2.Posté par Hubert Hervet. LA REUNION. PRESIDENT DE L'UFAL NORD ET EST) le 20/02/2007 07:11
A la Reunion, Nicolas Sarkosy est venu récupérer les projets de LA REGION qui, s'ils sont personnalisés par son Président qui a séduit SARKO ou qui a été séduit par lui, n'en engagent pas moins l'avenir de la REUNION , avenir garanti par la signature de l'ETAT et, par une tactique politique efficace, garanti par tous les candidats à la PRESIDENTIELLE, auy soutien de qui il a été soumis par L'ALLIANCE.L'ALLIANCEest le groupement politique coaché par le PCR (Parti Communiste Réunionnais) dont il a élargi l'assise , lui permettant de remporter les Régionales et de faire ,au référenduml europeen une grande victoire du non .C'est ce qui permet au PRESIDENT de la REGION, P.VERGES, de ne pas s'engager pour le choix de candidat à la Présidentielle, jetant le trouble dans une population dont il aime être le mentor,ainsi que dans les rangs du PCR, malgré tout classé à gauche et qui se trouve, par la rumeur et la presse locale, voire nationale,(cf LE MONDE DU 16 fevrier), présenté comme pouvant être amené à voter Sarkozy.
Pour revenir à SARKOZY, et parce que, par ailleurs ,il a dit vouloir retoiletter la loi de 1905, j'ai particulierement été choqué de l'entendre s'adresser aux REUNIONNAIS, non pas aux CITOYENSns de la REPUBLIQUE à qui il se targue de présenter un pacte républicain, mais à chacune des composantes , pourtant fortement métissées, de la population réunionnaise.Le communalisme latent à la REUNION que la laïcité de l'ETAT empêche de se manifester autrement que dans ses manifestations religieuses savemment orchestrées trouve là un encouragement dont la REUNION n'a pas besoin, pas plus que la FRANCE et le MONDE( pourquoi pas) n'ont besoin du modèle réunionnais qui ne vit dans une apparente sérénité que parceque les lois républicaines s'y appliquent tant bien que mal et que l'on est à la veille de voir revendiquer des mesures proches de celles qui regissent les departements de moselle et d'alsace, hérités du CONCORDAT. Sans grandiloquence, mais avec sérieux,la REPUBLIQUE est en danger avec SARKO ,en danger car ses fondements sont menacés.,.

3.Posté par Alexandre le 20/02/2007 13:38
Tout comme dominique78 ; si vous ne faîtes pas partie de l'équipe de campagne de Ségolène Royal, prenant alors la place de ces socialistes mous (mis à part Jean-Louis Bianco et Arnaud Montebourg), je n'y comprends plus rien.

C'est incroyable comment vous et Christiane Taubira la défendez alors que vous n'êtes que des "petits alliés" dans la pensée des éléphants...

Bonne continuation, vous êtes le capitaine qui permet à l'Espoir de ne pas couler dans ces moments d'instrumentalisation médiatique.

4.Posté par Charleston le 20/02/2007 14:04
Ségolène Royal a bien été appréciée du peuple de France lundi soir. Mais, la confiance en sa victoire n'est pas gage de réussite. Le PS est atone. Les cercles parisiens de commérage sont ant-féminins. Ce n'est pas leur orientation. Les femmes de droite se comportent en commères de tortionnaires (Marine Le Pen). Au point que Villepin apparaît à la gauche du PS dans ses commentaires sur Ségolène Royal. La situation internationale est tendue autour de l'Iran. Un éclair extérieur intempestif peut troubler notre campagne. Nous jouons très gros pour l'avenir de la France et seul le quotidien économique Les Échos en prend la mesure. Pour les autres, tout semble tourner autour des bavardages de salons précieux. Le programme de Ségolène Royal est bon. Mais la France n'est pas une infusion. Un peu de volonté aidera ses idées à mieux être exposées.

5.Posté par Cassou le 20/02/2007 15:55
Cher Jean Pierre,
Voila un document clair et percutant qui mériterait une large diffusion.
C'est avec des outils comme cela que l'on peut mobiliser et faire la différence.

6.Posté par Zool le 20/02/2007 17:51
Merci pour ce tableau synthétique. Il faut le diffuser massivement pour permettre aux militants de gauche de faire face au déferlement sarko-bayrouiste sur les forums de discussion et les blogs. Il faut que tout le monde se mobilise pour contrer leurs arguments un à un. Il est temps de lancer la contre-offensive.

7.Posté par Alain périès le 20/02/2007 19:02
A transmettre à ceux qui, électeurs de Gauche, pensent que, finalement, Bayrou est acceptable.

Jugeons sur les actes : Bayrou déclare (et l'UDF avec lui) qu'il faut dépasser le clivage Gauche / Droite. Mais dès qu'une élection se profile, l'UDF s'allie avec la Droite. A Romainville, ville de Seine Saint Denis, une élection municipale partielle avait lieu dimanche. Qu'à fait l'UDF ? Je vous le donne en mille... elle s'est alliée avec la Droite et fait liste commune avec l'UMP. Je précise que la fédération UDF de Seine Saint Denis est "tenue" par J.C LAGARDE, un des proches de Bayrou.

Alors cessons de rèver... Quoique, pour ma part, j'ai du mal à réver lorsque l'on me propose un Delors en plus jeune comme premier ministre...

Alain Périès

8.Posté par vincent le 20/02/2007 20:13
Pouvez vous nous donner alors le budget du programme de ségolène Royal, si bien sur celui ci est réelement chiffrable ou encore réaliste.

Amitiés du centre

9.Posté par Claire Strime le 21/02/2007 09:40
Nos voisins au delà des Alpes ont choisi leur version couleur locale de Delors comme président du conseil et voilà ce que ça donne: un projet de doublement de la surface d'une base américaine de l'OTAN!
A éviter par ici.

10.Posté par nicolas babinet le 21/02/2007 22:00
je suis nouvel adhérent du PS et je vous remercie, Monsieur Chevenement, pour votre tableau synthétique. Il se trouve que ce soir m'était venu l'idée de demander au Parti un contre-argumentaire reprenant point par point le programme de NS pour le contrer. J'ai appris qu'un tel programme n'existait pas encore (tiens, pourquoi reprochait-on donc à Ségo d'être sans propositions concrètes? ah, oui, pardon, c'est une femme). Mais je suis tombé sur votre blog grace au chat de Désirs D'Avenir, et j'ai demandé à ce qu'un lien soit mis sur le site. Je vais aussi l'envoyer à mes amis et aux autres militants. Bravo pour votre soutien, alors même que certains au PS semblent moins militants.

11.Posté par michel le 03/03/2007 19:07
Eh oui, l'UDF est un parti inféodé sur le terrain par la droite la plus réactionnaire malgré le discours de BAYROU sur le despotisme de L'ETAT UMP depuis 5 ans; LE CERCLE profite de 2002 pour règner sans partage pour cause de LEPENISME et nous nous sommes bien fait avoir avec CHICHI à TOUS LES NIVEAUX DE LA démocratie confisquée.
NS l'a bien accentué la dérive en matière de cadeaux aux riches 30 milliards et maintenent 68 milliards soit 4 % du PIB pour les plus aisés ce dont BAYROU ne dit rien. la dérive sécuritaire en tout point du territoire se voit partout y compris dans le flicage des cioyens dans leur travail où la sécurité devient une telle obsession que la paperrasserie a atteind des niveaux jamais vu auparavant.
90000 emplois de policier SUR 20000 dans les banlieux, c'est de la provocation lepêniste pour déstabiliser la FRANCE et créer le désordre pour mieux manipuler l'opinion. nov 2005 ...
Le peuple n'est pas dupe des manigances de la bulle aux ordres et il le dit clairement sur expression publique.

12.Posté par chloe le 05/03/2007 20:30
Excellente idée que d'avoir proposé un TABLEAU COMPARATIF et surtout SYNTHETIQUE des projets SARKOZY / S. ROYAL.

C'est suffisant pour tenter de convaincre l'entourage. Il vaut mieux employer des phrases courtes, plus faciles à mémoriser que de longs discours.

Heureusement que vous êtes là !

A quand le même tableau comparatif avec BAYROU ???

13.Posté par arnautic le 15/03/2007 20:33
il n'y a pas photo en effet sur les points que vous soulignez. mais avez-vous également un comparatif sur le thème du redressement des comptes de la nation? la croissance, c'est bien, mais on ne peut pas tout miser dessus et évacuer des questions qui me semblent capitales comme le trou de la sécurité sociale ou le régime des retraites. merci.

14.Posté par estelle delhambre le 16/03/2007 11:32
ce tableau est super ...
je n'y vois qu'une ombre : Ségolène compte beaucoup sur la propagande par le net, mais tout le monde n'y a pas accès, et sur le plan de l'écrit, il n'y a rien en librairie, rien en kiosque, espaces investis par le seul Sarkozy, et maintenant Bayrou, et ce ne sont pas les quelques tracts distribués sur le marché qui pèsent beaucoup. Par contre les ennemis "de l'intérieur", eux se débrouillent très bien pour pondre un livre en trois semaines ... pourquoi pas l'équipe de ségolène ?

J'aimerais beaucoup que J.P. Chevènement prenne connaissance de cette béance .Merci.

15.Posté par Ambiguité le 16/03/2007 15:34
A Estelle Delhambre :

J'ai entendu dire que Ségolène Royal s'appretait à sortir un livre intitulé "Maintenant", dans les prochaines semaines.

Quand à la campagne sur le net, je ne trouve pas que la gauche en abuse, quand on voit les excès auxquels se livrent les militants UDF et UMP. C'est un concours entre eux, à qui polluera le plus le débat sur les forums et les blogs.

16.Posté par estelle delhambre le 17/03/2007 11:17
merci à " Ambiguité "pour la réponse,
mais je n'ai pas dit que la gauche en abuse ! j'ai juste dit qu'elle s'y limite au détriment de l'écrit...
je regrette aussi de ne pas trouver ce tableau super bien fait sur les sites du PS , et sur DD'A;

17.Posté par Filippo Crescentini le 05/04/2007 12:37
Siège du PS, Citè Malesherbes, à Paris, aout 1972. "Ils sont tous dans les Fédés". Dans un bureau, un drapeau rouge contre la fenetre et un jeune homme assis. C'est Jean-Pierre Chèvenement, Secrétaire national au Programma. Il me fait assoir, je lui dis que je suis un jeune socialiste italien. L'on parle un peu, je sai plus ce qu'on s'est dit. Sur sur bureau un petit livre blanc, avec le dessin d'une rose rouge, "Programme Commun de Gouvernement". Presque 25 ans après, Segolène Royal. Je l'ai vue à Pesaro, à la Fete National de l'Unità. Elle visitatit la librairie accompagnéè par Piero Fassino. J'ai eu la chance de pouvoir l'approcher, j'ai serrè sa main. juste un instant. "Bonne chance!" Elle m'a repondu, doucement, "Merci". France socialiste, on a besoin de toi. Bonne chance.

18.Posté par P10 le 13/04/2007 11:04
Bravo à la campagne actuelle menée par le PS. Les primaires n’ont pas été terribles par les propos machos de DSK et LF, mais depuis ils ont fait des efforts considérables, et on commence à leur pardonner leurs erreurs. J’avais voté pour L. Jospin en 2002 et j’en voulais énormément à J.P. Chevènement que je considérai comme le principal responsable de l’échec du PS. L’attitude actuelle de JP. Ch. est celle d’un homme responsable de ses engagements pour le PS et c’est tout à son honneur. Quand à L. J. il est trop rancunier et trop imbu de sa personne pour que ses ex-fans continuent de s’intéresser à lui ; dommage il était aussi très compétent ! Mais en matière de communication, de résistance, de force politique, il n’arrive pas à la cheville de SR. En effet le fait d’avoir abandonné le PS suite à son échec en 2002, sa conduite vis-à-vis de SR, sont des comportements qui ont beaucoup déplus aux français qui lui avaient fait confiance. Le travail en équipe nécessite un peu d’humilité et il a beaucoup de travail à faire dans ce domaine. La rancune est mauvaise conseillère, et à un moment il faut savoir tourner la page, surtout face à un parti qui a le désire de remporter les présidentielles de 2007. Le PS attend encore beaucoup de sa personne, et surtout qu’il oublie toutes ces rancunes personnelles (mais justifiées en 2002 seulement) pour faire gagner le PS le 22 avril et mettre en avant de façon officielle, les qualités de SR. Ainsi L.J. remonterait dans l’estime de tous ceux qui croyaient en lui à une époque !

19.Posté par hugo le 18/04/2007 18:05
Monsieur Chevènement,

il y a 5 ans je portaisle t -shirt CHEVENEMENT PRESIDENT
et cette année je soutiens ségolène Royale.
Votre soutient à Ségolène est une fois de plus une preuve de votre puissance intellectuelle.
Monsieur Chevènement veuillez agréer mes très sincères salutations ! ! !

20.Posté par Fontaine le 29/04/2007 23:05
J'ai voté Jean-Marie Le Pen au premier tour de cette élection.
J'ai décidé de voter Ségolène Royal au second tour. Il ne s'agit pas pour moi d'un soutien à une politique intérieure qui ne sera guère différente de celle de M. Nicolas Sarkozy mais d'une volonté de faire barrage à un homme politique qui représente un courant dangereux pour la France, l'Europe et le Monde. M. Nicolas Sarkozy est le candidat des néo-conservateurs.
Ils soutiennent activement la politique de Bush qui visent, à court terme, à l'annhilissement de tout risque de résistance et de coalition des nations libres à sa politique, et à court terme à encercler et neutraliser la Chine seule puissance capable de contrebalancer la domination exclusive de l'empire américain.
Il faut souhaiter que si Mme Ségolène Royal est élue elle confie la responsabilité des affaires étrangère au gaulliste de gauche J.P. Chevènement. Souhaitons cette victoire et que celle ci ne la conduise pas à une politique sectaire. L'avenir de la France et de l'Europe va se jouer le 6 mai.


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17

Abonnez-vous à la newsletter