Actualités

Crise financière, Etats-Unis, mondialisation : ce que disait Jean-Pierre Chevènement


Pour rappel, voici une sélection non exhaustive de textes où Jean-Pierre Chevènement alertait déjà sur les dangers du capitalisme financier et de la stratégie américaine de mondialisation.




Rédigé par Chevenement.fr le Vendredi 10 Octobre 2008 à 17:58 | Lu 6923 fois



1.Posté par Den85 le 10/10/2008 18:47
Je voudrai remercier personellement M. Chevènement pour sa clairvoyance en ce qui concerne la dérive néo-libérale de nos dirigeants. Il a su articuler de façon très intelligente et logique les dérives de tout un système qui, malheureusement, a même été soutenu et adopté par une partie de la gauche.

C'est la fin d'un système, d'une idéologie quie a créé des richesses pour une frange infime de la société et exacerbé les tensions économiques, sociales et même politiques.

2.Posté par Tout va tres bien mme la Marquise le 10/10/2008 19:13
Je ne suis pas de gauche mais j'ai toujours apprécié la vision de JPC sur le monde.
Le monde politique l'avait rigardisé en se moquant de ce républicain trop peu libéral à leurs yeux.
Aujourd'hui les néolibéraux doivent faire drôle de tête
J'aimerais que JPC s'allie avec NDA pour un front républicain pour les Européennes, c'est le succès assuré

3.Posté par furaxauboulot le 10/10/2008 21:50
J'exprimais dans une autre rubrique mon souhait de voir JPC resortir des placards ses interventions antérieures quant aux méfaits de la mondialisation financière. Me voilà parfaitement satisfait hormis le fait que ses messages en la matière , de manière générale , notamment en ce qui concerne le rôle de l'Etat , sont bien antérieurs à 2002.
Après tout , la modestie est une vertu...
" Chapeau bas à un grand Monsieur de la Politique Française" qui n'a jamais transigé avec ses convictions.
Comment voulez-vous que les vrais Gaullistes ne lui aient jamais ménagé leur confiance ?
Le magnifique message de l'espérance dans un Monde plus juste et du rôle d'une France Messianique ( Républicaine et porteuse d'un message universel ) n' a jamais été mieux incarné. Plus que jamais , nous faisons pleine et entière confiance en JPC. Qu'il me soit ici permis de manière peut-être un peu singulière pour certains , de lui dire qu'il est un immense espoir pour un pays meurtri , un Peuple terriblement déboussolé . Que JPC sache que ses amis vont bien au-delà de ce qu'il peut imaginer et qu'en adeptes de Gramsci , chaque jour est employé pour véhiculer son message.Si d'aventure , il était amené à négocier avec les libéraux de gauche (?) , JPC aura la certitude de compter sur ses satellites de Province qui sont certainenement mieux armés pour la confrontation des idées que le MRC.Nous savons ce que c'est que la dialectique mais ne sommes nullement intéressés par les postes à pourvoir . Un feu vert et et nous sommes en ordre de bataille.. Au risque de me répeter , il y a la face émergée de l'iceberg dénommée MRC et la face immergée qui est un immense potentiel. D'ores et déjà , dans certaines fédérations dominantes , les points ont été mis sur les "i";
Le choix est de la compétence exclusives de JPC. Quel est le meilleurs vecteur de son message ? Qui est la sensibilité la plus représentative de sa profonde conviction ?
Pour être contructifs , tenons nous aux règles suivantes:

1. Un MRC loyal non inféodé à des potentats locaux
2. Des satellites associatifs dans la stricte obédience Chevenementiste.

JPC devra trancher à bref délai en espérant qu'un accord sera de nature à féférer des sensibilité complémentaires.

Les cousins de province ne se contenteront pas de strapontins.

4.Posté par furaxauboulot le 11/10/2008 12:11
Il me semble utile de modérer mes propos d'hier. Le MRC n'a pas démérité et lui revient le rôle notamment sur le plan électoral de relayer le message de JPC. Quant aux responsables du MRC , contrairement à ce que j'ai pu le laisser entendre , en tant qu'élus , ils font leur travail correctement. Ce que j'ai voulu dire maladroitement hier , je le reconnais , c'est que ne doit pas se créer un fossé entre les militants et les cadres qui ont une vision à plus long terme , peut-être un peu trop politicienne ( alliances , après - Chevènement etc ). Ce phénomène n'est pas propre au MRC en majeure partie. Quant aux satellites , ils n'ont pas vocation à remplacer le MRC mais plus surement à prétendre à un rôle complémentaire car leur sensibilité est un peu différente...et leur réflexion ne se pose pas en termes de mandats. Une confédération "Chevènementiste" au-delà du MRC serait probablement la bienvenue car elle permettrait d'exploiter d'autres gisements de sympathie et de partage des idées de JPC.
Logique de 2002 me direz vous ? Peut-être. Mais le monde actuel change vite en ce moment. Ne serait ce pas le moment de mobiliser au-delà des clivages ?
L'inscription de JPC au RDSE serait-elle un signe ?
Donc , mea culpa pour le message précédent à l'emporte pièce. De toute façon , c'est à JPC et à lui seul de déterminer la stratégie qui convient. Il ne saurait être question de lui forcer la main. Les cousins de Province seront donc disciplinés et continueront leur travail de terrain , comme le font les miltants du MRC.
Les changements actuels font que l'on s'emballe parfois et que la volonté d'action prenne le dessus sur le tact et la mesure....

5.Posté par furaxauboulot le 12/10/2008 10:25
Figaro du 8 Octobre :

Toute la gauche du PS, emmenée par Benoît Hamon, a salué la «bonne idée» du conseiller ( Guaino ) de Nicolas Sarkozy. S'affranchir de critères dont Jean-Pierre Chevènement explique depuis seize ans qu'ils sont «mortifères» ? Cette gauche-là en rêve depuis que François Mitterrand les lui a imposés, en 1992. Mais François Hollande, Élisabeth Guigou et tous les europhiles du PS ont fustigé Guaino pour réclamer le respect des «règles de bonne conduite» imposées par Bruxelles. Ceux-là, dans leurs déclarations sur la crise financière, manquent un peu d'imagination.

6.Posté par BA le 12/10/2008 19:27
Maastricht : " dépasser les 3 % " (Balladur).

Source : AFP.

12/10/2008 | Mise à jour : 18:22 |

L’ancien premier ministre Edouard Balladur (UMP) a estimé aujourd’hui que l’"on peut dépasser la limite des 3 % à titre provisoire", en référence aux critères de Maastricht, qui prévoient notamment un déficit public contenu sous la barre des 3 % du PIB, aujourd’hui à "Dimanche soir politique" (Itélé / Le Monde / France Inter).

"On peut dépasser la limite des 3 % à titre provisoire, à condition d’être bien déterminé à revenir en dessous le plus rapidement possible", a déclaré M. Balladur, ajoutant aussitôt : "Je ne voudrais pas que l’on saisisse cette occasion pour un débat entre pro et anti-européens".

Henri Guaino, conseiller spécial du président de la République, avait déclaré le 2 octobre que "temporairement", face à la crise financière, les critères de Maastricht n’étaient "pas la priorité des priorités", des propos qui avaient provoqué l’émoi au sein du gouvernement et des parlementaires UMP.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/12/01011-20081012FILWWW00125-maastricht-depasser-les-balladur.php

En clair : il faut respecter le traité de Maastricht, sauf quand la situation exige de ne pas le respecter.

Conclusion : le traité de Maastricht ne signifie plus rien du tout. Le traité de Maastricht est mort.

7.Posté par Claire Strime le 13/10/2008 08:24
Le traité de Maastricht est moribond, celui de Lisbonne n'est pas ratifié par chacun des 27 pays de l'UE...

mais il reste 1 petit paquet de directives européennes dont il faut se débarasser au plus vite pour éviter d'aggraver la catastrophe

le Parlement français doit effectuer cet acte qui relève de la souveraineté nationale (d'ailleurs inscrite à l'art 3 de la Constitution)

8.Posté par RepMod le 14/10/2008 12:14
La ministre Lagarde est déjà en train de nous expliquer que le capitalisme est sorti grandi de la crise , le système ayant réussi à s'auto-réguler. Il fallait oser , elle l'a fait.

9.Posté par furaxauboulot le 14/10/2008 19:36
Le Figaro , ce soir :

«Il n'y a pas de meilleur système que le capitalisme»

Samuel Potier (lefigaro.fr)
14/10/2008 | Mise à jour : 19:14 | Commentaires 7 .
Le président de l'Unedic Geoffroy Roux de Bézieux était l'invité du Talk Orange-Le Figaro mardi soir.


«Il n'y a pas de meilleur système que le capitalisme, système qui a sorti 600 millions de personnes de la pauvreté en Asie. Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain !» En pleine crise financière et bancaire mondiale, la démagogie n'a pas sa place, selon Geoffroy Roux de Bézieux. Avec de telles déclarations, le président de l'Unedic ne craint pas d'apparaître comme un provocateur.

Invité mardi soir du Talk Orange-Le Figaro, il a trouvé Nicolas Sarkozy «pragmatique», et a estimé que les mesures du plan européen de sauvetage des banques, avec notamment 360 milliards pour les établissements financiers français, «vont dans le bon sens». Mais il reste toutefois très prudent, voire «inquiet». «Une PME qui demande un découvert devra passer par les comités de crédit des banques. L'argent va recouler dans les PME d'ici quelques semaines, mais pas avant. Or, pour certaines entreprises, c'est une question de jours…» pour survivre, assure celui qui s'est vu lui-même refuser une demande de découvert en septembre.

Patron de l'Unedic, il compte donner un coup de pouce à toutes ces PME qui «ont des problèmes de trésorerie». «L'Unedic peut demander un report du paiement des cotisations de un ou deux mois. C'est de l'ordre du symbole fort, de 1,5 milliard d'euros à l'échelle du pays, mais ça peut aider les très petites entreprises.»

«Limiter le salaire des patrons n'a pas de sens»

Interrogé ensuite sur une éventuelle limitation des stock-options, il rappelle que «quand on est dans une crise, il y a certaines choses qui sont insupportables pour nos concitoyens. Ce n'est pas ça qui va résoudre la crise, mais c'est important sur le plan symbolique.» Quant à l'idée de limiter le salaire des patrons, il la balaie d'un revers de main, sans langue de bois : «Je pense qu'il faut des riches en France, qui le méritent et qui créent des richesses. Limiter le salaire des patrons, ça n'a pas de sens. Où fixe-t-on la limite ? A quatre fois le Smic, comme le dit Besancenot ?», ironise-t-il.

Geoffroy Roux de Bézieux préfère concentrer ses efforts sur les risques pour l'emploi, alors que l'Unedic table sur une hausse totale de 46.000 chômeurs en 2008. Il indique par exemple avoir recensé «4.000 demandeurs d'emploi en plus en septembre 2008 par rapport à septembre 2007. Mais la chance qu'on a, c'est que le choc démographique de 2009 nous est favorable, avec plus de travailleurs âgés partant en retraite et moins de jeunes arrivant sur le marché de l'emploi». Quant au scandale des traders de Londres, qui reviennent en France toucher plus de 6.000 euros d'indemnités par mois, il répond franchement : «C'est une loi de 1971 qui autorise les travailleurs européens à toucher des indemnités dans un pays où ils ne travaillaient pas. On a trouvé quatre cas, c'est assez immoral, mais ça reste marginal».

C'est bien bien ce que je vous disais , qu'attendons nous pour remercier les responsables d'un système qui se glorifie de s'être momentanément sauvé aux frais des contribuables ?

Il est temps d'investir dans une machine à distribution des paires de claques.

Attention , ce sera probablement un projet auto-financé....

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter