Agenda et médias

Colloque de la Fondation Res Publica : Réforme territoriale et développement


Poursuite du cycle de colloques de la Fondation Res Publica mardi 26 mai 2009 à 18h à la Maison de la Chimie (28, rue Saint Dominique 75007 Paris). En voici le programme ci-dessous.


Colloque de la Fondation Res Publica : Réforme territoriale et développement
Avec la participation de :
  • Jean-Pierre Duport, Conseiller d’Etat, ancien Datar et ancien préfet de la région d’Ile de France
  • Patrick Quinqueton, Conseiller d’Etat, Elu de la communauté d’agglomération du Val de Fensch
  • Jean-Pierre Chevènement, Président de la Fondation Res Publica

    NB : sur le sujet de la réforme des collectivités territoriales, cf. les interventions de Jean-Pierre Chevènement.

    Inscrivez-vous à l'adresse électronique res-publica@wanadoo.fr (Merci de préciser vos nom et coordonnées complètes). Pour consulter les travaux de la Fondation Res Publica, fondation reconnue d'utilité publique par décret du 30 décembre 2005, une seule adresse : www.fondation-res-publica.org.



Rédigé par Chevenement.fr le Vendredi 22 Mai 2009 à 00:04 | Lu 2995 fois



1.Posté par BA le 13/05/2009 10:01
En fermant son site de 1120 salariés, l’équipementier CONTINENTAL poursuit une stratégie « de délocalisation rampante » vers les pays low cost. C’est ce que prouve l’expert mandaté par le Comité Central d’Entreprise.
En annonçant la fermeture de son usine de Clairoix (1120 salariés), au prétexte d’un marché européen en surproduction, le géant du pneu CONTINENTAL poursuit bien une stratégie de « délocalisation rampante » vers les pays low cost, décidée en 2005.
En 2009, selon le cabinet SECAFI, « la fermeture du site de Clairoix permettrait à celui de Timisoara (Roumanie), de Otrokovice (République tchèque) et de Püchov (Slovaquie) de reprendre une croissance mise entre parenthèses ces six derniers mois. »

http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Fermeture-de-Continental/Le-rapport-accable-Continental

JPC devrait profiter de cette délocalisation pour parler de l’Union Européenne et de ses conséquences concrètes. JPC devrait montrer le vrai visage de l’Union Européenne :

- les entreprises multinationales ferment de plus en plus leurs usines en France ;

- les entreprises multinationales embauchent de plus en plus dans d’autres pays de l’Union Européenne ;

- l’Union Européenne place les salariés français en concurrence directe avec les salariés, roumains, bulgares, etc.

Les salaires minimum légaux, dont disposent 20 des 27 Etats membres de l'Union Européenne, varient dans une proportion de 1 à 17, selon l'office statistique Eurostat. Le Luxembourg accorde le plus haut salaire minimum, à 1570 euros par mois. La Bulgarie dispose du plus bas, à 92 euros par mois.

Toutefois, si l'on considère les parités de pouvoir d'achat pour tenir compte du coût de la vie, les écarts entre les Etats membres se réduisent, passant de 1 à 7. C'est alors la Roumanie qui offre le salaire minimum le plus bas.

http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/les-salaires-minimum-varient-de-1-a-17-dans-l-union-europeenne_121573.html

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter