Actualités

Chevènement va poursuivre en justice la ville de Paris à propos de la polémique sur son logement


Dépêche AFP, samedi 19 novembre 2011, 14h19.


Chevènement va poursuivre en justice la ville de Paris à propos de la polémique sur son logement
Jean-Pierre Chevènement, sénateur du Territoire de Belford et candidat à la présidentielle, a annoncé samedi à l'AFP avoir demandé à son avocat de "saisir la justice à l'encontre" de la ville de Paris à qui il reproche de "nourrir la polémique" sur son appartemant parisien.

"J'ai demandé à mon avocat de saisir la justice à l'encontre de mon bailleur", a déclaré le président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), en accusant la "ville de Paris de nourrir contre lui une polémique au sujet d'un appartement" qu'il loue dans la capitale.

Le candidat à la présidentielle loue à la régie immobilière de la ville de Paris (RIVP) un appartement de 120 m2 proche du Panthéon, qu'il occupe depuis 1983, pour 1.519 euros par mois.

La polémique ancienne sur cet appartement est réapparue quelques jours après l'annonce de candidature de M. Chevènement à la présidentielle.

Depuis, l'ancien ministre tente de convaincre que son logement n'est "pas un logement social mais un logement à loyer libre dont le prix est fixé par le bailleur".

"Cette dénomination (de logement social) est le fait du bailleur qui non seulement est libre du prix mais se croit autorisé à discréditer ses locataires par des campagnes de rumeurs organisées. Ce n'est pas comme cela qu'on me fera taire", avait-il fait valoir récemment.

Le sénateur a indiqué en outre à l'AFP être propriétaire de deux appartements, "un de 48m2 et un de 90m2", à Ivry-sur-Seine, confirmant une information de l'Agence Bretagne Presse (ABP) reprise par Libération daté de samedi/dimanche.

"Après mon accident thérapeutique en 1998, il est normal que j'ai eu le souci de constituer pour ma famille des éléments de patrimoine", a-t-il expliqué.


Mots-clés : logement
Rédigé par Chevenement.fr le Samedi 19 Novembre 2011 à 16:02 | Lu 2150 fois



1.Posté par Jacques POUZET le 19/11/2011 18:54
Croyez-vous Monsieur Chevènement qu'on puisse encore faire bouger les lignes de pareils faux culs qui fournissent des arguments en or à l' UMPS de qui vous savez.
Evidemment, mon soutien vous est acquis et j'espère que nous sommes nombreux.
Vous avez beaucoup de choses à dire pour convaincre les citoyens de refuser ladécadence.
Toutes vos minutes sont précieuses et j'apprécie beaucoup le démarrage de votre communication nationale qui me semble au niveau que la situation exige
C'est sans doute ce qui agace les pitbulls en service commandé par les "propriètaires" de Paris

2.Posté par Philippe ALBERT le 20/11/2011 23:27
Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est pourquoi cette affaire n'a pas éclaté lors de votre première candidature en 2002 ou vous aviez déjà beaucoup d'ennemis.
Ceux qui l'on lancé pensent avoir trouvé votre talon d'achille.
Il est vrai qu'il s'agit d'un privilège qui compromet fortement votre candidature.
Ce qui m'étonne c'est votre ligne de defense. Au lieu de faire profil bas, vous vous accrochez à cet appartement telle une moule à un rocher. Affaire de principe?
Un candidat à la présidentielle ne peut pas se comporter ainsi. Certes, en 2007, l'actuel locataire de l'Elysée avait innové dans ce domaine. Mais ce n'est vraiment pas un exemple à suivre.
En campant sur vos positions, vous donnez du grain à moudre à vos adversaires alors que cette affaire aurait du faire "pschitt" depuis des semaines.
Ce qui est sûr c'est que l'on s'acharne sur vous alors que vous n'êtes sans doute pas la seule personnalité politique à occuper un appartement de la ville de Paris. J'ai lu dans la presse que la députée PS Delphine Batho etait dans le même cas. Tout comme Fadela Amara et sans doute bien d'autres encore. Pourquoi ne pas le dire et lâcher des noms? Car la meilleure des défenses reste encore l'attaque....

3.Posté par Guillaume DELYE le 21/11/2011 12:25
De la spéculation immobilière à une spéculation politique de bas étage

Tout locataire établi à Paris depuis une date aussi reculée que 1983 ne peut que bénéficier d'une décote par rapport au prix du marché du même ordre de grandeur que celle de Jean Pierre Chevènement.
Il suffit de mesurer l'écart entre la flambée des prix immobiliers à Paris et les garde fous encadrant les hausses de loyer pour comprendre le creusement de l'écart.
L'effet d'optique consiste à comparer un loyer négocié de longue date avec les loyers du marché. Je pense que le compromis trouvé par JP Chevènement est convenable.

La question de fond devrait plutôt porter sur les inégalités intergénérationnelles croissantes que la flambée des prix de l'immobilier crée entre les "établis" et les jeunes entrants. Il serait temps de s'interroger sur les manières de dégonfler la spéculation immobilière des grandes villes et de faire reculer la précarité parmi les jeunes générations : déconcentration parisienne, décentralisation, développement des moyens de transport, emplois jeunes, compte épargne innovation....

L'attaque qui vise M.Chevènement est donc davantage une spéculation politique. Certains journaux profitent d'ailleurs de l'occasion pour égratigner la personne de M. Chevènement en rappelant au passage que son âge vénérable empêcherait toute expulsion de son logement. Au contraire, je note, pour ma part, que M. Chevènement habite au troisième étage sans ascenseur et qu'il reste donc jeune dans mode de vie comme dans sa tête !!!

Sa devise tient toujours : "Tous gaillards, pas de trainards" !

4.Posté par Vincent HAMY le 21/11/2011 14:43
Je trouve aussi cette polémique lamentable.

Je suis aussi locataire d'un appartement "intermédiaire", en toute légalité, sans tricher. Ca n'empêche pas les gens de trouver amoral que je paye 600€ de loyer pour un 50m² dans le 19e.
La loi est ainsi faite et protège le locataire, si elle n'est plus adaptée, dans ce cas qu'on la change.

Il faudrait surtout que l'Etat se remette à construire des logements en masse, ce qu'il a cessé de faire depuis longtemps.

5.Posté par Jack SIMONNET le 21/11/2011 17:43
germinal
Au moment de mon départ en retraite j'ai fait construire une maison grace à mon épargne et ce que m'ont laissé mes parents
Ceci n'intéresse personne je ne suis pas candidat à la présidentielle ! !
Dans le cas inverse ;on aurait cherché si l'un de mes aieux n'était pas dans la bande à Bonnot !!!

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17

Abonnez-vous à la newsletter