Agenda et médias

"Chevènement pense la France"


Entretien de Jean-Pierre Chevènement à Midi Libre, mercredi 9 février 2011.


"Chevènement pense la France"
Midi Libre : Il y est beaucoup question d'Histoire, mais ce livre parle surtout d'avenir... Vous allez vous présenter en 2012 ?
Jean-Pierre Chevènement:
Il est encore tôt. Je prendrai une décision à l'automne. Ce qui compte, c'est d'avoir un vrai projet. Rien ne serait pire que de décevoir.

Vous ne craignez pas une dispersion des voix de gauche ?
En 1981, les candidatures de gauche n'ont pas empêché François Mitterrand d'être élu. Et en 2002, c'est l'absence de projet qui a fait problème, pas le nombre de candidatures.

Dans votre livre, vous parlez beaucoup de l'Europe. Vous regrettez le social-libéralisme qui l'anime ? J'évoque le processus qui a vu le néo-libéralisme se déguiser aux couleurs de l'Europe. Mais plutôt que de se demander comment nous en sommes arrivés là, il faut surtout savoir comment nous pouvons nous en sortir. Et comment la France peut y contribuer.

Pensez-vous que le « moteur » franco-allemand peut encore fonctionner ?
Quand je vois la faiblesse des réactions contre le pacte de compétitivité présenté par Monsieur Sarkozy et Madame Merkel, je me demande : est-ce vraiment ce que nous voulons ? L'Europe a besoin d'une bonne entente franco-allemande. Mais il faut que la France s'affirme face à la conception 'boutiquière' de l'Allemagne d'Angela Merkel et sa culture de la stabilité. Il faut un grand projet, de la Méditerranée à la Russie, face aux hyper-puissances que sont les Etats-Unis et la Chine.

La France a-t-elle un rôle particulier à jouer dans l'avenir des pays tels que la Tunisie ou l'Egypte ?
Nous avons beaucoup de liens avec les pays du pourtour méditerranéen. Nous devons rappeler qu'il n'y a pas de démocratie sans citoyenneté, sans esprit de responsabilité. Je suis contre le 'devoir d'ingérence', l'avenir de ces pays appartient aux peuples mais nous pouvons les aider. Si l'Europe donne des marchés à ces pays, ce sera une aide pour qu'ils aillent vers la démocratie en luttant contre la misère et le chômage.

Propos recueillis par Philippe Mouret
Source : Midi Libre.


Rédigé par Chevenement.fr le Mercredi 9 Février 2011 à 08:05 | Lu 2046 fois


Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04
A ce stade, j’entends avant tout préserver ma liberté de jugement et d’expression afin de faire valoir ces exigences https://t.co/YK1tUAN3BY
Mercredi 7 Décembre - 13:30
Deux défis pour la France: se plier à un devoir de vérité et accomplir un effort de rigueur équitablt partagé https://t.co/YK1tUAN3BY (2/2)
Mercredi 7 Décembre - 13:30

Abonnez-vous à la newsletter