Actualités

Chevènement: le PS devrait «revoter» et «remettre du contenu politique»


Dépêche AFP, dimanche 23 novembre 2008, 20h21.


Chevènement: le PS devrait «revoter» et «remettre du contenu politique»
Jean-Pierre Chevènement a estimé dimanche que le PS devrait "organiser un nouveau vote" pour départager Martine Aubry et Ségolène Royal, mais devrait surtout "remettre du contenu politique" dans son projet.

"Cela se joue vraiment à quelques voix. Cela n’a pas beaucoup de sens de décider que l’une ou l’autre l’a vraiment emporté. (...) Les dirigeants socialistes seraient bien inspirés d’organiser un nouveau vote," a jugé le président du Mouvement républicain et citoyen (MRC), au "Forum" de Radio-J.

"Il faudrait surtout remettre du contenu politique", a poursuivi le sénateur du Territoire de Belfort, "faire en sorte qu’une nouvelle élection intervienne sur la base de deux textes où chacune des protagonistes préciserait ce que sont son projet, son programme, ses objectifs".

"Ce qui me frappe c’est l’absence totale de débat d’idées au congrès de Reims", a estimé l'ancien ministre qui a quitté le PS en 1993.

M. Chevènement, qui avait soutenu Mme Royal à la présidentielle de 2007, a jugé qu'il fallait "que le Parti socialiste s’ouvre, qu’il accepte l’idée d’un grand parti et peut-être provisoirement d’une fédération ou d’une confédération avec la responsabilité d’organiser ces vastes primaires présidentielles où tous les sympathisants de la gauche (...) pourront venir s’exprimer".


Rédigé par Chevenement.fr le Dimanche 23 Novembre 2008 à 22:02 | Lu 3492 fois



1.Posté par fsald le 23/11/2008 23:41
" Il ne faut pas désesperer Billancourt, jusqu'à l'inexorable..." disait Nekrassov dans la pièce de JP Sartre.
Mais ces cons au Ps ils vont y arriver. Plus que jamais un grand parti de la Gauche doit se construire dans ce pays, le MRC le Parti de Gauche de Mélanchon, le NPA de Besancenot, le Parti communiste, Lutte Ouvrière, ATTAC les verts et ceux encore au PS qui le souhaitent, ont la responsabilité de redonner espoir au peuple qui se prépare à en prendre plein la "gueule" dans les mois à venir!

2.Posté par hélène le 24/11/2008 10:04
Et comme toujours :

Jean Pierre Chevènement, la voix et la voie de la raison.

3.Posté par gasoil le 24/11/2008 10:43
Certains d'entre nous auraient préféré un commentaire de JPC sur le congrés de DLR, s'il veut du "contenu politique" ce n'est pas vers le PS qu'il faut lorgner. Anne, ma soeur Anne...

4.Posté par jctoussaint le 24/11/2008 12:59
D'autres auraient aimé un commentaire de JPC sur le vote des motions au PCF.
Parce que le MRC, faut-il encore le rappeler, est un parti de gauche et que le clivage gauche/droite est encore d'actualité.
Quant au contenu politique, il faut commencer à y travailler sans s'occuper des autres.

5.Posté par BA le 24/11/2008 16:13
Le premier ministre britannique, Gordon Brown, s'apprête à défendre son plan de relance pour tenter d'éviter une grave récession. Son ministre des finances, le chancelier de l'Echiquier Alistair Darling, présentera, lundi 24 novembre, devant la Chambre des communes, les grandes lignes de son pré-budget 2009-2010. Il comprend un train de mesures à base de baisse de TVA et d'investissements publics supplémentaires. Avec ces nouvelles dépenses publiques, financées par l'emprunt, l'intervention de l'Etat dans l'économie britannique va atteindre les 20 milliards de livres (24 milliards d'euros).

http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/11/24/le-plan-anti-crise-de-gordon-brown_1122142_3214.html

Le président démocrate élu Barack Obama et les élus démocrates au Congrès mettent la dernière touche à un vaste plan de relance économique qui pourrait se chiffrer à 700 milliards de dollars sur deux ans, rapporte le journal Washington Post, lundi 24 novembre. Le quotidien estime que si ce projet était approuvé, ce serait l'un des plans de relance les plus massifs depuis le New Deal de Franklin Delano Roosevelt dans les années 1930.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2008/11/24/obama-preparerait-un-plan-de-relance-de-700-milliards-de-dollars_1122191_3222.html

La période ouverte par Margaret Thatcher (élue en 1979) et par Ronald Reagan (élu en 1980) est finie. C’est une nouvelle période qui commence aujourd’hui. C’est le retour de l’interventionnisme d’Etat.

Nous vivons ce que les intellectuels appellent « un changement de paradigme ».

6.Posté par BA le 24/11/2008 17:28
Crise : Merkel dit « non » à Sarkozy.
Nicolas Sarkozy n’a pas réussi à convaincre Angela Merkel. La France et l’Allemagne se sont bien accordées ce lundi 24 novembre pour coordonner leurs efforts de relance économique face à la récession, mais la chancelière allemande refuse de mettre la main à la poche pour soutenir le plan européen concocté à Bruxelles, comme lui a demandé le président français. Après une heure d’entretien avec Angela Merkel, Sarkozy a conclu le dixième conseil des ministres franco-allemand en résumant d’une phrase lapidaire les positions des deux pays sur les mesures de soutien que la Commission européenne doit proposer mercredi à ses 27 membres : « La France y travaille, l’Allemagne y réfléchit. »

http://www.liberation.fr/economie/0101268429-crise-merkel-dit-non-a-sarkozy

Et pendant ce temps, à Londres :

Le premier ministre britannique, Gordon Brown, s'apprête à défendre son plan de relance pour tenter d'éviter une grave récession. Son ministre des finances, le chancelier de l'Echiquier Alistair Darling, présentera, lundi 24 novembre, devant la Chambre des communes, les grandes lignes de son pré-budget 2009-2010. Il comprend un train de mesures à base de baisse de TVA et d'investissements publics supplémentaires. Avec ces nouvelles dépenses publiques, financées par l'emprunt, l'intervention de l'Etat dans l'économie britannique va atteindre les 20 milliards de livres (24 milliards d'euros).

http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/11/24/le-plan-anti-crise-de-gordon-brown_1122142_3214.html

Conclusion : en Europe, chaque Etat fait ce qu’il veut dans SON coin.

Face à la crise économique et financière, chaque Etat joue SON jeu.

Chaque Etat mène SA politique, en fonction de la structure de SON économie.

7.Posté par JF CAYLA le 25/11/2008 09:22
A la lecture de l'appel fondateur de DLR du 23 nov. qui commence par une citation de Clémenceau et se termine ainsi :
"C’est en faisant preuve de courage républicain que la France retrouvera la voie de la démocratie, de la liberté, de l’unité nationale, de la citoyenneté républicaine, de la puissance économique et de la justice sociale. Elle empruntera alors à nouveau le chemin du Progrès partagé."
on peut se demander ce qui nous separe des amis de N.Dupont-Aignan ?
Plutôt que la recherche d'un strapontin dans le cirque du Parti Socialiste ne vaudrait-il pas mieux un fauteuil dans la grande famille républicaine aux côtés de Debout la République ?
Une campagne commune lors des élections européennes serait un bon moyen de faire connaître nos idées au plus large public qui nous ignore actuellement.
Amitiés républicaines.

8.Posté par Naradatta le 25/11/2008 09:53
Une alliance DLR-MRC pour les européennes... je vois déjà les titres de la presse aux ordres : "l'union des nationalistes anti-Europe", "le PS (ce qu'il en reste) dénonce la dérive droitière de JPC", "NDA aux discours étatiques (dans le figaro)"...

J'en salive par avance. Quel coup médiatique! (je pécise je suis DLR et favorable à ce rapprochement).

9.Posté par gasoil le 25/11/2008 10:42
Si JPC s'entête à vouloir flirter avec le PS, une effusion des militants MRC vers DLR me semble probable, à moins qu'un vrai rassemblement des forces de gauche se fasse loin du PS

10.Posté par Claire Strime le 26/11/2008 10:13
Les conditions du marché politique/électoral ont changé, il ya une crise d'une telle ampleur que les teneurs de marché habituels (market makers) ne contrôlent plus vraiment la situation, ce qui permet aux "échangistes bruyants" (noisy traders) de lancer leurs OPA ou OPE...

Les 5 % obtenus par JPC en 2002 ne se sont en fait fixés durablement nulle part. Il est douteux que le PS , surtout dans l'état où il est depuis Reims et le ballotage technique, soit le mieux placé pour les reprendre.
Il ne manque pas, à droite et surtout à gauche (le florentinisme mitterrandien a laissé quelques traces) d'individus ayant suffisamment de sens politique pour voir l'intérêt, dans la conjoncture actuelle, de faire du chevènementisme sans Chevènement. Qui va tirer les marrons du feu?

11.Posté par JF CAYLA le 26/11/2008 11:56
@ Claire Strime
Il ne s'agit pas de faire du chevènementisme sans JPC, dont les idées sont toujours aussi pertinentes, mais d'associer JPC et NDA, plus les autres personnalités qui le voudront bien,dans une campagne républicaine lors des prochaines échéances électorales.
Une base de départ de 5 pct n'est déjà pas si mal quand on regarde le battage médiatique autour du PCF et des Verts qui ne font que 2 pct !
Sans l'union des Républicains je crains que notre message ne soit occulté ou noyé dans des querelles sans intérêt.

12.Posté par Claire Strime le 26/11/2008 12:51
Par Chevènementisme j'entends une certaine idée de la Nation, de la République, du Progrès, mais aussi de la laÏcité et de la gauche (ce qui n'empêche pas des citoyens de droite de s'y reconnaître), en fait c'est l'héritage d'un courant qui existe depuis les Lumières et la Révolution française.
V.Peillon semble l'avoir compris au moins en partie (je n'ai pas lu son livre) mais SR et le PS me semblent très mal placés pour incarner ce courant après 25 ans d'eurobéaterie néolibérale (dont le sommet fut l'élection de DSK au FMI).
Mélenchon va très vite se trouver placé face à un dilemme: soit l'idéologie victimaire de la "gauche morale" (qu'on peut trouver dans les CUAL, les alternatifs voire Politis: certes électoralement ça pèse peu mais c'est aussi 1 courant de pensée historique au moins depuis le PSU de l'époque Rocard), soit l'accent mis sur la République et la laïcité sans omettre la Nation.

NDA peut aussi (allant plus loin que son illustre modèle) intégrer des valeurs clairement identifiées à gauche dans son corpus théorique, la crise systémique peut y contribuer mais je doute que le clivage biséculaire gauche/droite soit effacé d'ici juin 2009. Mais si NDA se retrouve seul à occuper le terrain de la République et de la Nation...

13.Posté par Yomanal le 26/11/2008 17:45

A force de ne pas vouloir assumer ses convictions et cherche à marier la carpe et le lapin (le PS et le MRC) Le MRC va disparaitre et ce sera alors une grande porte pour la politique française.

J'ai relevé un petite phrase bien sentie sur le site de Riposte laique : 'anciens chevènementistes qui n’acceptent pas que leur leader continue à se vendre au PS pour un plat de lentilles'

http://www.ripostelaique.com/

Mais ne désespéreront pas !
Peut-être une alliance est elle clairement possible. Dans ses discours, NDA fait de nombreux appels du pied à JPC.

Je suis adhérent DLR mais je pourrais tout aussi bien l'être au MRC car je reste persuadé que seulement quelques broutilles nous séparent.

14.Posté par jctoussaint le 26/11/2008 18:00
Je trouve toujours étonnant à voir avec quelle énergie certains cherchent à tout prix des connections entre le MRC et DLR. Les programmes ne sont pas les mêmes. Le clivage gauche/droite reste toujours d'actualité. Si, demain, DLR et NDA se retrouvent dans le programme de gauche du MRC, ils n'ont qu'à le rejoindre. Mais sur les bases républicaines socialistes. NDA est-il socialiste? Non... tout comme le PS.

15.Posté par Julien Landfried le 26/11/2008 18:06 (depuis mobile)
Une remarque en passant : les partisans de NDA sur ce blog sont certes charmants, mais si je puis me permettre un petit conseil, il vaut mieux ne pas présenter le MRC comme un regroupement de mauviettes dont le salut résiderait dans la seule alliance avec NDA...
Capito ?

16.Posté par Yomanal le 26/11/2008 18:52

Les connexions sont là sur les sujets européèns, et c’est justement des sujets européèns dont nous parlons à l’approche des elections de juin 2009.
Ce qu’on veut c’est une alliance ponctuelle pas une fusion des mouvements !

Le MRC n’est pas un regroupement de mauviettes qui ne devrait sont salut qu’a une alliance avec NDA.
Si vous étiez des mauviettes vous seriez au Parti socialiste, à renier chaque jour un peu plus vos convictions républicaines.

Néanmoins, je suis persuadé que le salut du MRC réside dans une alliance avec le DLR tout comme celui de DLR réside dans une alliance avec le MRC.


17.Posté par Claire Strime le 27/11/2008 11:10
Certes notre pays vit une crise économique de grande ampleur et on ne sait trop de quoi l'avenir politique sera fait.
Mais quand même, pour dépasser le clivage biséculaire gauche/droite il a fallu la situation tragique de 1940. Ce clivage n' a même pas été dépassé en 1958-1962 quand pourtant les Républicains des 2 rives durent empêcher l'aventure de l'OAS.
Les élections européennes ont leur importance mais ne sont pas 1 horizon indépassable (et je doute qu'elles seront vécues par les Français comme pouvant apporter même1 solution partielle aux difficultés de la situation qu'ils vont subir).
L'Histoire choisira d'autres rendez-vous.

18.Posté par gasoil le 28/11/2008 20:52
trouvé sur le site figaro.fr 28/11/2008:
Jean-Pierre Chevènement : «Les socialistes ont oublié
le débat d'idées»


28/11/2008 | Mise à jour : 16:07 |.

« Il y a trop d'intérêts électoraux et financiers la subvention publique dépasse 20 millions pour que les socialistes disparaissent, quelles que soient leurs divergences, lesquelles ne sont, au reste, pas si nombreuses. La perspective est donc celle d'un immobilisme qui, naturellement, favorise le pouvoir établi. Tant que le Parti socialiste n'aura pas redécouvert ce qu'est un véritable débat d'idées et qu'il n'aura pas donné son plein sens au courage qui, selon Jaurès, consiste à chercher la vérité et à la dire, rien ne se passera. Le Parti socialiste n'a pas de projet sérieux et solide. Il est en contradiction complète avec les tabous européens, à l'origine desquels il se trouve largement, et qu'il a reçus en héritage... »

* Président du MRC et sénateur du Territoire de Belfort.

19.Posté par furaxauboulot le 02/12/2008 23:59
J'éprouve toujours un certain malaise ( relatif ) quand on me dit que JPC est de gauche. Ses racines sont de gauche. Son parcours. Mais ses positions vont bien au-delà outre son charisme. Les valeurs qu'il défend sans défaillir sont républicaines et dépassent trés largement les frontières politiques. Il symbolise une transcandence qu'il est dommage de simplifier aux travers de prismes obsolètes car la ligne de partage n'est plus la même depuis des lustres. En cela , JPC est le digne héritier du Général De Gaulle , le seul qui puisse se prévaloir de son courage et de sa clairvoyance. Pas de flagornerie chez moi mais un grand espoir : JPC à sa juste place ; c'est-à-dire à la plus haute fonction de l'Etat. Qui aurait parié un kopek sur le "grand Charles" en 55 ou 56 ? Nous avons besoin d'une valeur sûre , d'un vrai homme d'Etat. Ne le laissons pas passer car la Nation est en danger et l'heure est aux vraies valeurs , sans paillettes ni strass. Si chacun de nous consacre quelques heures par jours comme nous le faisons dans le Nord pour dialoguer avec nos Concitoyens pour les convaincre , même de manière anodine , un sacré bout de chemin sera réalisé. JPC en a t-il conscience ? Je n'en suis pas certain. Et pourtant , croyez-moi , ça marche. Je ne fais pas un pas dans mon quartier sans être apostrophé :"Dis-donc , on le voit plus Jean-Pierre !" ou "je l'ai vu hier à la télé , il a été trés bien" etc. Nous nous faisons fort , nous les chti'mi de l'inviter à Lille pendant une journée. Il verra le gros travail accompli et repartira à Paris gonflé à bloc et des marques d'amitié plein la tête. Des mouvements laïques voudraient le rencontrer , la communauté gay , les commerçants , les patrons de PME et TPE. Ma réponse est systématiquement : "il est débordé de travail". Une journée à l'air pur des Flandres , c'est une cure de jouvence. Monsieur le Ministre , Cher Jean-Pierre , quand êtes vous disponible pour une visite à Lille ? Vous leur manquez. Vous savez qui joindre. Une absence de réponse nous attristerait. Amitiés Républicaines et donc à trés bientôt ???

20.Posté par furaxauboulot le 13/12/2008 22:51
Je relis mon propos du 2 décembre et me pose la question suivante : "L'affect et l'élan du coeur sont-ils déplacés dans une Société où il est de bon ton de cultiver une réserve finalement trés anglo-saxonne ?". Pétris d'une culture judéo-chrétienne , vous vous demanderez comme moi : " Est-ce que je n'ai pas eu tort de dire ceci ou cela ?"Jusqu'où va la spontanéité ? Exprimer au travers de mots sa conviction profonde avec parfois des "coups de gueule" est une bonne chose , d'autant qu'aucun jugement lapidaire n'est venu entraver les propos des uns et des autres. D'une certaine manière , écrire n'est pas un exercice de style mais une épreuve que l'on s'impose à soi-même C'est peut-être aussi une épreuve pour JPC !!!!

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter