Actualités

Chevènement déplore une primaire PS "funambulesque" où personne ne parle de l'euro


Dépêche AFP, lundi 29 août 2011, 15h49.


Chevènement déplore une primaire PS "funambulesque" où personne ne parle de l'euro
Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), a déploré lundi que les candidats socialistes à la présidentielle ne parlent pas de la "question centrale" de l'euro dans la crise, jugeant cette primaire "funambulesque".

Interrogé sur Europe1, le sénateur de Belfort a estimé qu'il ne s'était "pas passé grand chose" à La Rochelle lors de l'université d'été du PS. S'il est "normal" que les candidats "s'envoient des petites piques", il s'est demandé "à quoi ser(vai)t l'exercice comme ils ont le même programme". "C'est un peu funambulesque", selon lui.

Et puis, "aucun des candidats n'a abordé la question centrale" de l'euro, alors que "c'est ça le problème", selon lui.

"L'euro est victime d'une erreur de conception. On a mis ensemble des pays dont l'économie est très différente, entre l'Allemagne et la Grèce, même l'industrie en France pèse moins de deux fois l'industrie allemande", il y a aussi "des mentalités très différentes, des repères culturels très différents et avec ça, on ne fait pas une zone monétaire homogène".

Pour lui, "la solution la plus efficace, - aucun des candidats, sauf Arnaud Montebourg, ne s'oriente dans cette direction - , c'est de changer l'architecture de la zone euro".

"On a l'orthodoxie absolue, la Banque centrale indépendante, une seule mission la lutte contre l'inflation et on ne s'occupe pas de la croissance", ni de l'emploi, ni de la politique de change", a-t-il fait valoir.

L'ex-ministre a également souligné que l'euro était une "monnaie très surévaluée", ce qui "pèse sur l'activité économique et favorise les délocalisations industrielles". "Il faut changer la perspective" et "aucun des candidats" PS ne le dit "clairement", a-t-il dit.

Comme on lui demandait s'il serait candidat à la présidentielle, M. Chevènement (5,3% en 2002) a répondu : "mon seul objectif est de peser, de mettre la France à la hauteur des problèmes qu'elle va devoir affronter".

Récemment, M. Chevènement qui avait soutenu Ségolène Royal en 2007, a affirmé que s'il était au PS, il soutiendrait Arnaud Montebourg.


Rédigé par Chevenement.fr le Lundi 29 Août 2011 à 16:11 | Lu 1772 fois



1.Posté par DAVID MARTIMORT le 01/09/2011 18:29
Franchement Mr Chevènement, je vous trouve bien naïf. Pourquoi le parti socialiste nous parlerait -il de l'euro, quel serait leur intérêt sinon d'admettre qu'ils nous l'ont imposé avec les autres et qu'ils nous ont trompé?

2.Posté par sinno le 08/09/2011 09:34 (depuis mobile)
Superbe analyse. Toujours un grand plaisir de te lire. Pourrais tu nous expliquer pourquoi le candidat le plus adroite du PS est le favori des sondages ? Amities republicaines.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter