Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Cela va sans dire, mais cela va même mieux en le disant



Madame Merkel, dans une interview au Monde des 14 et 15 janvier, demande qu’« on tienne l’euro en dehors du débat politique ». Elle souhaite qu’on s’inspire de l’exemple allemand : « Notre croissance aujourd’hui tient à ce que nous avons fait passer des réformes très difficiles. Nous avons transformé notre marché du travail. Beaucoup d’entreprises se sont restructurées. Pendant des années des gens ont renoncé à des argumentations de revenus, les négociations salariales ont été très raisonnables pour renforcer la compétitivité de l’économie. Face à la mondialisation, on ne peut échapper à cette voie ».

Nous connaissons ce discours. Mme Merkel ajoute : « Avec l’UMP, nous sommes dans la même famille politique. Je connais bien Nicolas Sarkozy et nous nous soutiendrons peut-être en campagne électorale, c’est évident. »

Cela va sans dire, mais cela va même mieux en le disant !


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Mardi 16 Janvier 2007 à 08:00 | Lu 4849 fois



1.Posté par Galeski le 16/01/2007 03:10
rebonsoir,

Bien sur on avait entendu et relever ces propos ce soir de Mme MERKEL. Elle a dit aussi qu'il ne faudrait pas toucher à l'autorité de la BCE, ce à quoi Ségolène Royal a répondu ce soir dans une sorte de mise au point. Mais Madame Merkel a dit aussi qu'il faudrait revenir dans le pacte de sécurité budgétaire et s'y tenir. Alors Sarkosy va-t-il céder là ou chirac a tenu ? Cela signifie que nous sommes loin du bout du proplème.

Ces propos de Mme Merkel seraient à rapprocher des propos de D. Strauss Khahn samedi ou dimanche soir sur RTL, qui lui aussi s'est exprimé sur ces questions et semble aller dans le sens de Mme Merkel

M Galeski (63 )

2.Posté par Claire Strime le 16/01/2007 10:29
Je crois savoir qu'il y a aussi 1 position commune Merkel-Sarkozy pour faire passer (imposer?) 1 TCE "light" (qui en aurait sans doute en fait une force de pénétration dans les droits nationaux inversement proportionnelle à sa brièveté) au mépris bien sûr, de l'expression du suffrage universel en France et Hollande.

Je ne suis pas sûr que M.Zapatero (mais lui nous a déjà réserveé de bonnes surprises), Prodi, sans parler des atlantistes (sans atlantique) effrénés de Tallinn à Burgas, soient foncièrement contre cette ligne Sarko-Merkel!!
Mais que fait l'Internationale Socialiste?

On aura bien besoin d'une Jeanne d'Arc!


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:18 A propos des primaires à gauche

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:47 Deux bonnes décisions




Derniers tweets
Tribune collective dans @Le_Figaro: Europe: la supranationalité a échoué, faisons confiance aux nations… https://t.co/DmB4OQ9G5L
Jeudi 23 Mars - 22:20
[AFP] Chevènement "voterait plutôt" Mélenchon... s'il s'agissait de reconstruire la gauche, mais pas pour la France https://t.co/rqwtbqmz4x
Jeudi 23 Mars - 21:50
Ce matin avec @ThomasSotto:"Il faut que les Français restent libres de leur vote jusqu'à la veille du premier tour"… https://t.co/VO7c614sls
Jeudi 23 Mars - 21:50

Abonnez-vous à la newsletter