Actualités

Belfort: le PS fusionne avec le MRC, le MoDem se maintient


Dépêche AFP, mardi 11 mars 2008, 16h59.


Belfort: le PS fusionne avec le MRC, le MoDem se maintient
Les listes du maire sortant MRC de Belfort Etienne Butzbach et du socialiste Bruno Kern ont fusionné mardi, tandis que Christophe Grudler (MoDem) se maintient au second tour des municipales, laissant ainsi peu de chances à l'UMP de s'emparer de la ville, acquise au MRC depuis 1983.
Au premier tour des municipales, le socialiste Bruno Kern, qui s'est présenté aux municipales à Belfort malgré l'avis défavorable de la direction nationale du PS, n'a recueilli que 13,20% des voix.
Etienne Butzbach, auquel Jean-Pierre Chevènement avait cédé son fauteuil de maire en juin dernier après avoir subi une seconde défaite aux législatives, a obtenu 33,04% des voix dimanche.
"Les électeurs nous ont montré la marche à suivre et nous en avons pris acte", a déclaré à l'AFP Bruno Kern.
La gauche a toutes les chances de l'emporter au second tour, dans une triangulaire qui la mettra aux prises avec les listes du député UMP Damien Meslot et de Christophe Grudler.
La liste de M. Meslot avait recueilli dimanche 32,34% des suffrages et celle de M. Grudler 16,91%.
"Je serai au second tour pour défendre un projet local qui rassemble tous ceux qui ne veulent pas d'un système UMP ou d'un système MRC. Je suis dans une logique de troisième voie, mais je regrette que l'UMP ait été jusqu'au-boutiste", a déclaré à l'AFP M. Grudler.


Mots-clés : belfort, butzbach, mrc, municipales
Rédigé par Chevenement.fr le Mardi 11 Mars 2008 à 19:00 | Lu 4151 fois



1.Posté par Instit le 12/03/2008 13:21
Le journaliste Eric Decouty a révélé le scandale Denis Gautier-Sauvagnac, l’ancien président de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM). Eric Decouty a révélé notamment que l’UIMM disposait d’une caisse noire de 600 millions d’euros. Le 11 mars 2008, il écrit dans le journal Marianne ( page 18 ) :

« Au fond, c’est peut-être le silence de Nicolas Sarkozy qui en dit le plus long sur les secrets de Denis Gautier-Sauvagnac et de l’UIMM.

Le président de la République n’a rien dit de l’affaire. Presque rien. A l’Elysée, on brandit le prétexte de la « procédure judiciaire en cours » pour justifier cette discrétion. Argumentaire repris dans un entretien-fleuve dans Le Figaro, où Sarkozy élude : « C’est une affaire interne au MEDEF. De surcroît, il y a une procédure judiciaire qui suit son cours. »

On connaît la raison de la gêne présidentielle dans cette affaire. Comme Marianne l’a relaté (lire notre édition du 24 novembre 2007), en 2004, alors ministre des Finances, Nicolas Sarkozy a eu connaissance par Tracfin (la cellule antiblanchiment de Bercy) des opérations de Denis Gautier-Sauvagnac. Nicolas Sarkozy a alors choisi de ne pas transmettre le dossier à la justice. Après lui, Thierry Breton a fait de même, les ministres des Finances laissant perdurer en connaissance de cause le système. Pourquoi ?

Le président de la République devra fournir tôt ou tard des explications. En coulisses aujourd’hui, off the record comme le veut l’usage, beaucoup évoquent avec insistance l’existence de valises de billets à destination d’hommes ou de femmes politiques, afin de financer, par exemple, des campagnes électorales. »

2.Posté par Instit le 12/03/2008 15:19
Le plus grand scandale de la Cinquième République va-t-il être enterré ?

Le journaliste Eric Decouty a révélé que l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) possédait une caisse noire de 600 millions d’euros. Cette caisse noire servait à corrompre certains syndicats et certains hommes politiques. Il a aussi révélé que, durant l’année 2004, le ministre des Finances Nicolas Sarkozy avait été prévenu par Tracfin, la cellule antiblanchiment du Ministère des Finances. Chose incroyable, Nicolas Sarkozy n’avait pas transmis le dossier à la justice ! Tout le monde se demande bien pourquoi !

Le 11 mars 2008, Eric Decouty fait le point sur l’enquête en cours. Il écrit dans le journal Marianne (page 18) :

« On sait avec quelles difficultés le procureur de la République de Paris a fini par ouvrir une information judiciaire. Presque trois mois ont été nécessaires. Trois mois qui ont permis aux différents acteurs du scandale de se rencontrer, de se concerter. Quand d’autres sont jetés en prison, ou placés sous contrôle judiciaire, les hommes de l’UIMM ont tout loisir pour se voir librement ! Cette liberté leur a d’ailleurs permis de conclure le fameux pacte secret de Denis Gautier-Sauvagnac. La faute du procureur aux ordres de la chancellerie et du pouvoir est aussi flagrante qu’indiscutable.

Mais l’inquiétude quant à l’avenir de l’enquête ne se résume pas aux responsabilités du parquet. Le juge d’instruction Roger Le Loire n’a jusque-là montré aucune détermination à mener ses investigations. Aucune expertise informatique n’a, par exemple, été diligentée lorsque les policiers ont découvert que tous les éléments relatifs à ce dossier avaient été effacés des ordinateurs de Tracfin.

De même, le juge ne s’est nullement empressé d’enquêter sur les conditions du pacte de silence conclu entre Denis Gautier-Sauvagnac et l’UIMM. « L’affaire est destinée depuis le début à être enterrée », ricane-t-on tristement au pôle financier.

Le constat est terrible. Bien au-delà des polémiques, des querelles qui alimentent aujourd’hui les gazettes, tout est réuni pour que la chape de plomb s’écroule définitivement sur les sombres pratiques des barons de la métallurgie. Au patronat, dans les syndicats, au gouvernement et à l’Elysée, personne ne veut que la vérité soit faite. L’essentiel a même, semble-t-il, été mis en œuvre pour l’empêcher.

« Il vaut peut-être mieux, ponctue Maître Jean-Yves Leborgne, le défenseur de Denis Gautier-Sauvagnac. Il y a des secrets qu’il vaut mieux parfois ne pas dévoiler, dans l’intérêt de la démocratie. »

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter