Actualités

Appel des forces de gauche et de progrès pour l'élection de Jean-Pierre Chevènement dans la 2ème circonscription du Territoire de Belfort


Communiqué de presse, Belfort, le 12 juin 2007


Les élus socialistes, communistes, citoyens et républicains de la 2ème circonscription du Territoire de Belfort, réunis ce lundi 11 juin 2007 à la Maison du Peuple, lancent un appel solennel, de rassemblement à l’ensemble des forces de gauche et de progrès pour le 2ème tour des élections législatives.

Face au candidat de l’UMP, ils appellent tous les candidats s’étant réclamés de la gauche au 1er tour, à voter et faire voter pour Jean-Pierre Chevènement. Ils demandent aux abstentionnistes du premier tour, notamment ceux qui ont apporté leurs suffrages à Ségolène Royal au 2ème tour de l’élection présidentielle de se mobiliser et de voter pour Jean-Pierre Chevènement ce dimanche 17 juin.

« Quand les blés sont sous la grêle, fou qui fait le délicat. (Aragon) »


Les signataires :

Michel DREYFUS-SCHMIDT, Sénateur ; Yves ACKERMANN, Président du Conseil Général du Territoire de Belfort ; Christian PROUST, Conseiller Général ; François DUPONT, Conseiller Général ; Gilberte MARIN-MOSKOVITZ, Conseillère Générale ; Daniel LANQUETIN, Conseiller Général ; Jean-Claude CHERASSE, Conseiller général

Michel BERNÉ, Président de l’Association des Maires et Maire de Rougemont-le-Château ; Robert BOLLE-REDAT, Maire de Valdoie ; Jean-Louis BUCHWALTER, Maire de Lachapelle-sous-Rougemont ; Philippe CHALLANT, Maire de Sermamagny ; Michel GAIDOT, Maire de Vescemont ; Daniel GOUINCE, Maire de Vétrigne ; Bernard GUTHLEBEN, Maire de Bourg-sous-Châtelet ; Gérard GUYON, Maire d’Etueffont ; Renée HUMBERT, Maire de Lamadeleine-Val-des-Anges ; Guy MICLO, Maire de Rougegoutte ; Michel ORIEZ, Maire d’Eloie ; Dominique ORY, Maire de Saint-Germain-le-Châtelet ; Nelly WISS, Maire de Dorans ; Gérard WURTZ, Maire de Felon ; Daniel BERTRAND, Maire d’Essert.

Jean-Luc BRIGNON, Adjoint au maire d’Offemont ; Sylvie CABLÉ, Adjointe au maire d’Essert ; Brigitte CHEVILLAT, Adjointe au maire d’Offemont ; Gilles DEICHELBOHER, Adjoint au maire de Bavilliers ; Martine DIDIER, Adjointe au maire d’Offemont ; Bernard DRAVIGNEY, Adjoint au maire de Vétrigne ; Bernard FRANÇOIS, Adjoint au maire de Sermamagny ; Ennio GALLINO, Adjoint au maire de Bavilliers ; Philippe GAROT, Adjoint au maire de Belfort ; Dominique GASPARI, Adjoint au maire d’Eloie ; Mireille GILLER, Adjointe au maire d’Offemont ; Henri GIROL, Adjoint au maire d’Eloie ; Jean-Paul GRANGER, Adjoint au maire d’Offemont ; Lucie IENCO, Vice-présidente de la CAB et Conseillère municipale de Belfort ; Odette JACQUOT, Adjointe au maire de Bavilliers ; André KAUFMANN, Adjoint au maire de Belfort ; Jean-Claude MEYER, Adjoint au maire d’Eloie ; France MICHELI, Adjointe au maire de Valdoie ; Yvette PARIS, Adjointe au maire d’Eloie ; Daniel PASTORI, Adjoint au maire de Bavilliers ; Josette REISS, Adjointe au Maire de Bermont ; Dominique RETAILLEAU, Adjoint au maire d’Offemont ; Michel SCHROLL, Adjoint au maire d’Offemont ; Gérard SIMON, Conseiller municipal délégué de Belfort ; René SPAITE, Premier adjoint au maire de Rougemont-le-Château ; Jean-Pierre THABOURIN, Premier adjoint au maire de Bavilliers ; Corinne SCHAEFFER, Adjointe au maire de Belfort ; Jean-Paul SCHIRRER, Adjoint au maire d’Offemont ; Etienne BUTZBACH, Adjoint au Maire de Belfort ; Daniel MEYER, Adjoint au Maire d’Essert; Betty OCHEM, Adjointe au Maire d’Essert ; Sylvie GUYOT, Adjointe au Maire de Valdoie ; Jackie DROUET, 1er adjoint au Maire de Belfort ; Maurice SCHWARTZ, Adjoint au Maire de Belfort ; Jean-Louis WOLFF, Adjoint au Maire de Belfort ; Denis PIOT, Adjoint au Maire de Valdoie ; Hubert BELZ, Adjoint au Maire de Belfort ; Pascal MARTIN, Adjoint au Maire de Belfort ; Marie-José FLEURY, Adjoint au Maire de Belfort ; Olivier PREVOT, Adjoint au Maire de Belfort ; Michèle-Alice FAIVRE, Adjoint au Maire de Belfort ; Ginette SPECHT, Adjointe au Maire de Valdoie Isabelle NEHDI, Adjointe au Maire de Bavilliers ; Marie-Antoinette VACELET, Conseillère Municipale de Belfort ; Selim GUEMAZI, Conseiller Municipal délégué de Belfort ; Jean-François CAILLEAU, Conseiller Municipal de St Germain le Châtelet ; Fatia DAHOU, Conseillère Municipale déléguée de Belfort ; Michel KROMER, Gilles VAUFREY, Yvette VAUFREY, Bernard CHEVALIER ; Daniel BRACONNIER ; Madeleine FLEURY, Marie-Christine MOREL, Armelle LELEUP, Isabelle LOPEZ, David BARTH, Bruno KERN, Philippe GURY ; Joël NIESS, Adjoint au Maire de Belfort ; Patrick DREYER, Adjoint au Maire de Valdoie ; Francine GALLIEN, Conseillère Municipale déléguée de Belfort ; Claude GRANDJEAN, Véronique MOUGEY, Adjointe au Maire de Belfort ; Jean-Paul COUQUEBERG ; Emile GEHANT, Conseiller Municipal de Belfort ; Myrande MARTIN, Conseillère Municipale de Belfort .


Rédigé par Chevenement.fr le Mercredi 13 Juin 2007 à 11:29 | Lu 8724 fois



1.Posté par Ghyamphy le 13/06/2007 12:34
Notre pays a besoin de résister à l'emprise absolue de l'UMP.
Seul, Jean-Pierre Chevènement peut porter les valeurs républicaines de laïcité et de justice, indispensables à la cohésion sociale de notre pays et à l'intégration de chacun, en particulier de la jeunesse.
Koffi Ghyamphy

2.Posté par Bonaparte le 13/06/2007 12:55
Extrait du communiqué de Vive la République, mouvement fondateur du Pôle Républicain :


Le premier tour des élections législatives 2007 accentue les traits forts de l'élection présidentielle. Le parti de Nicolas Sarkozy bénéficie du succès de ce dernier qui, donnant le sentiment à une frange importante de l'électorat populaire d'avoir été compris l'a poussé à déserter le vote Front National pour se reporter sur l'UMP.


La crise globale de la gauche explique également le succès de l'UMP. C'est pour une part importante l'électorat plus traditionnellement à gauche qui s'est abstenu, montrant à la fois qu'il considérait la partie comme perdue d'avance et qu'il ne voulait pas sauver la mise à ceux qui espéraient paresseusement depuis 2002 bénéficier d'un simple effet "d'essuie-glace" pour revenir au pouvoir.

Ainsi s'évanouit définitivement le mythe selon lequel c'est la candidature de Jean-Pierre Chevènement qui a fait perdre Lionel Jospin en 2002. Sa défaite était en réalité annonciatrice de la fin d'une époque, celle d'une gauche bâtie sur le mensonge et l'acceptation de la globalisation financière du monde, vouant la nation française à un passé honteux et révolu, acceptant sa dissolution par le haut dans l'Europe de la finance et par le bas par le régionalisme centrifuge et l'abdication devant l'immigration clandestine.

La gauche perd pour s'être regroupée derrière une partisane du "oui" à la constitution européenne, tandis que Nicolas Sarkozy a habilement fait croire que sa politique future tiendrait compte du "non". Les partisans du "non" à gauche, qui ont refusé de s'adresser à tous les électeurs du "non" au delà de leur idéologie d'un siècle révolu, payent aujourd'hui le prix fort. Jean-Pierre Chevènement risque hélas de payer jusqu'au bout le prix de son renoncement après sa tentative courageuse et prémonitoire de 2002 et nous souhaitons qu'un sursaut républicain et démocratique au deuxième tour lui permette de revenir au Parlement.

3.Posté par Elie Arié le 13/06/2007 14:50
Il y a bien, parmi les signataires, un "DREYFUS-SCHMIDT, Sénateur ": mais est-ce qu'il n'en manquerait pas un autre, celui qui a fait 7% au premier tour, et qui se prétend "de gauche"?

4.Posté par REMERAND Marcelle le 13/06/2007 16:24
La droite de N. Sarkozy n'a pas attendu la mise en place d'une
Assemblée qu'elle voudrait quasi monocolore ( jugeant que les Français n'yverraient que du bleu...!), pour annoncer en paroles, comme en tentatives defait dans certains départements ,la destruction prochaine des Lois fondamentales de notre République dont celles qui depuis 10 ans assurent la cohésion sociale sur le sol français, -Lois portées et votées au Parlement sous le Ministère de J.-P. Chevènement :concernant l'Intégration et la régularisation d'Etrangers ,la Décentralisation,et toutes mesures en faveur des principes de Laïcité,d'Egalité .J.-P. Chevènement doit re-devenir député Voter pour qu'il défende ces Lois, c'est voter pour la perennité de la République !

5.Posté par Bonaparte le 13/06/2007 23:25
Analyse extraite du site [http://www.revue-republicaine.fr/spip.php?breve578

] animé par des proches du Pôle Républicain:

Le rouleau compresseur UMP n’épargne pas le MRC

mardi 12 juin 2007.

A se focaliser sur les affres du FN, du MoDem, des Verts et du PCF, les observateurs en ont oublié le Mouvement républicain et citoyen. Ses principales figures ressortent pourtant étrillées par le scrutin du 10 juin. Le président d’honneur du MRC, Jean-Pierre Chevènement, battu en 2002 est largement distancé (26% contre 43% au sortant UMP), y compris à Belfort même. L’ancien candidat à la présidence de la République a peu de chance de retrouver son siège. Georges Sarre, comptant sur sa notoriété et l’appui de Ségolène Royal, a raté son parachutage dans sa région natale (30% contre 47% à l’UMP). L’ancien secrétaire du MRC Jean-Luc Laurent a, lui, perdu la primaire à gauche dans la 10e circonscription du Val-de-Marne, permettant au PCF d’entrevoir la conservation de son dernier fief du 94. Le MRC fait certes les frais d’une logique majoritaire exacerbée par le quinquennat. Mais le parti républicain ne paie-t-il pas aussi son soutien zélé à Ségolène Royal ? En espérant pouvoir se ménager un espace de liberté aux marges du PS, le mouvement chevènementiste a finalement accrédité l’idée d’un vote utile à gauche au risque de disparaître purement et simplement de la vie politique.


6.Posté par gwadaboul le 14/06/2007 09:02
Aperçu de votre commentaire
QUATRE JOURS CHRONOS
Les électeurs et principalement ceux de la gauche ont besoin de voir clair afin de se mobiliser dimanche pour éviter la débacle.
Il faut revenir aux fondamentaux proposer notre choix de société, convaincre les français sur le danger de la mise en place du projet ump dans sa totalité si cette majorité est écrasante à l’Assemblée et en dernier lieu, parler à l’unisson!
Les Français n’ont plus que quatre jours pour entendre et apprécier le discours de la gauche.
C’est aujourd’hui que se construisent les victoires de demain

7.Posté par Claire Strime le 15/06/2007 11:10
mini référendum contre le mini traité européen...




Derniers tweets
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04
A ce stade, j’entends avant tout préserver ma liberté de jugement et d’expression afin de faire valoir ces exigences https://t.co/YK1tUAN3BY
Mercredi 7 Décembre - 13:30
Deux défis pour la France: se plier à un devoir de vérité et accomplir un effort de rigueur équitablt partagé https://t.co/YK1tUAN3BY (2/2)
Mercredi 7 Décembre - 13:30

Abonnez-vous à la newsletter