Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux



La victoire de Donald Trump est à coup sûr une défaite de l’establishment. Venant après le Brexit, elle est une nouvelle pierre jetée dans le jardin de la globalisation néolibérale.

Elle devrait aussi inciter les Européens à penser l’avenir d’une Europe européenne, de l’Atlantique à la Russie, capable de se déterminer par elle-même, alliée des Etats-Unis mais non alignée sur eux.


Mots-clés : donald trump, états-unis
Rédigé par Jean Pierre Chevenement le Mercredi 9 Novembre 2016 à 10:59 | Lu 9610 fois



1.Posté par Alex Prd le 09/11/2016 11:19
Vous avez tout a fait raison, il est regrettable que trop peu de politiciens partage votre sens de la nation, de l'histoire et votre vision pour la France, qui devrait etre moteur d'une Europe Européenne.

2.Posté par Philippe Belin le 09/11/2016 17:53
Ce qui vient de se passer aux Etats-Unis peut nous arriver en France, on le sait bien. Comment l'éviter? Nous n'avons plus beaucoup de grands commis de l'Etat qui pensaient aux citoyens avant leur propre carrière. Si un clown malsain parvient à se faire élire aux Etats-Unis, essayons de prendre de la hauteur, analysons sereinement cette mascarade car elle ne doit durer que quatre ans. C'est court, mais tellement long dans ces conditions. L'urgence en France?
Il faut convaincre les français qu'ils ont besoin d'un Etat fort mais humain, capable de travailler pour eux et uniquement pour eux. Sinon, beaucoup voteront pour provoquer le chaos. Quand on considère n'avoir plus rien à perdre car on se sent délaissé, alors oui on peut basculer vers l'absurdité et se dire: " Après tout, on va tenter ce que l'on n'a pas encore testé". Quant aux plus riches, ils ne se font pas de souci, leurs fortunes les préservent, quelque soit le régime en place. Et là tout bascule mais il est trop tard. Il suffit de se référer à notre histoire pour s'en convaincre. En France,les femmes et les hommes politiques, vrais républicains, pas comme Trump, doivent s'accorder sur un objectif commun: Faire barrage au populisme. Cela ne signifie pas qu'ils ne puissent pas proposer des mesures différentes en économie, au niveau sociétal ou culturel. Chacun peut défendre son programme mais tous doivent s'allier sur l'Unité Nationale face au populisme. Nous n'avons plus le droit d'attendre le deuxième tour d'une élection présidentielle pour faire barrage au FN. Ces calculs politiciens vont tuer la démocratie.Il faut les dénoncer, vous pouvez le faire Jean-Pierre!
Première urgence: Le dernier débat des primaires à droite se doit de montrer l'exemple, donc d'être exemplaire. S'il n'y a pas une union sacrée contre le populisme, alors, nous aussi, nous basculerons dans un autre monde. Sarko va faire n'importe quoi pour être élu, capable de dire "Mon ami Donald". Il faut quelqu'un comme vous pour lui couper l'herbe sous le pied, tout de suite, avant même qu'il ne puisse se poser comme le seul interlocuteur possible des US et donc, d'après-lui, faire sur ce dossier également, barrage au FN. Il cherche les voix du FN, c'est clair. Il ne faut pas qu'il les obtienne.
Pour conclure:
Il y a eu les Jeux Olympiques de Berlin, prions que les prochains Jeux ne soient pas une nouvelle fois, une répétition de l'histoire.
"J'ai fait un rêve". Ce ne fut qu'un rêve pour Martin, rendons lui le plus bel hommage en faisant en sorte que le nôtre devienne réalité.Dans le cas contraire la démocratie est foutue pour de longues années. Bien sûr qu'elle reviendra, mais à quel prix? Jean-Pierre, je pense que vous êtes un des derniers à pouvoir leur faire entendre raison. Il faut y aller, la situation est vraiment grave. "Ouvrez votre gueule!" Ce n'est pas irrévérencieux, c'est juste une référence à vos propos que, tout le monde bien sûr aura reconnu. Vous savez bien que le monde bascule dans le mauvais sens. Un sacerdoce n'est jamais achevé, il est éternel. Alors ouvrez-là encore plus fort!

3.Posté par Carl GOMES le 09/11/2016 21:39
C'est une très belle victoire de Trump contre l'establishment financier, politique et les médias qui l'avaient donné grand perdant.
Le vrai grand perdant, encore une fois, c'est Hollande, celui qui avait misé sur Clinton contre Trump, sur Kerry contre Poutine.

4.Posté par Patrick LENORMAND le 11/11/2016 11:25
'La France, comme beaucoup d'autres pays de par le monde et plus encore qu'eux, a besoin d'un authentique sursaut démocratique et national. C’est tout le sens de mon projet présidentiel pour une France libre, forte et juste. Il y a urgence.'
Dupont-Aignan
En effet Monsieur Chevènement il y'a URGENCE !
Urgence que les patriotes se rassemblent ... Que les français qui en ont marre de l'establishment ne trouvent pas que le FN pour s'exprimer.
Allez Mr Chevènement ... Cette fois vous oserez ?

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Novembre 2017 - 08:18 Voici venu le moment de nous séparer...

Dimanche 29 Octobre 2017 - 21:43 Didier Motchane, un homme magnifique




Derniers tweets
RT @coe: .@chevenement Pres. 'Fondation de l'Islam de France,' tells #CoE assembly hearing - 'the answer to #Salafist theology is to go to…
Mercredi 15 Novembre - 15:43
RT @coe: .@chevenement tells #CoE assembly hearing: Training for #imams - "we could establish a faculty of #Muslim theology in #Strasbourg.…
Mercredi 15 Novembre - 15:43
RT @PACE_News: Jean-Pierre @chevenement à @PACE_Political : « La réponse à la théologie salafiste est d’aller vers un islam cultivé » https…
Mardi 14 Novembre - 14:53

Abonnez-vous à la newsletter