Actualités

Accords passés pour les régionales : Chevènement (MRC) met en garde le PS


Dépêche AFP, mardi 16 mars, 00h20.


Accords passés pour les régionales : Chevènement (MRC) met en garde le PS
Le président du Mouvement républicain et citoyen (MRC) Jean-Pierre Chevènement a mis en garde le Parti socialiste lundi soir "contre la tentation de revenir" sur les accords passés avant le premier tour des régionales.
"Ces accords stipulent que nos candidats bénéficient sur les listes conduites par le PS de places qui ne peuvent être modifiées entre le premier et le second tour", a expliqué M. Chevènement à l'AFP.
"Je mets en garde la direction du PS contre la tentation de revenir sur les accords passés avec nous. De l'application correcte de ces accords nous nous réservons de tirer toutes les conséquences", a prévenu l'ancien ministre.
Le président du MRC a fait cette mise au point alors que le PS a entamé des négociations avec Europe Ecologie et le Front de gauche en vue de fusionner les listes régionales pour le second tour. Les listes doivent être bouclées avant mardi 18H00.


Rédigé par Chevenement.fr le Mardi 16 Mars 2010 à 07:55 | Lu 4933 fois



1.Posté par SEDAT Reynaldo le 16/03/2010 18:42
Bsr Jean-Pierre Chevènement...!

53,65% d'abstention lors de ce premier tour des "Régionales 2010",c'est très grave,historique,si un tel score se réitère au deuxième tour,c'est toute la République française démocratique qui sera en danger,la France est coupée en deux,divisée,hallucinant,on devrait rendre le vote obligatoire...!
Salutations,@+,Reynaldo.

2.Posté par gasoil le 17/03/2010 02:02
Mais que croyiez-vous monsieur Chevènement ? Que pèse le MRC et que pèse le logiciel républicain pour ce parti de notables ?
Au risque d'être vulgaire, n'en avez-vous pas marre d'être l'éternel cocu du PS ?
Votre intelligence ne devrait-elle pas plutôt servir votre pays, la République ?
On a besoin de vous, arrêtez de vous entêter !


3.Posté par gasoil le 17/03/2010 02:14
Si les républicains des deux rives ne se rassemblent pas avant 2012, ce sera une voie royale pour Marine Lepen, qui a adouci et corrigé les éructations de son père...

4.Posté par SEDAT Reynaldo le 17/03/2010 08:29
C'est clair Jean-Pierre Chevènement,la France a besoin de vous avant qu'il ne soit trop tard...!

5.Posté par decome le 17/03/2010 14:26
Peut-on faire encore confiance au PS?

Les tractations entre les verts et le PS de la région Rhône Alpes ont abouties à la relégation en position inéligible des candidats du MRC et du candidat PC. Les accords scellés entre le PS et le MRC stipulaient que la position de nos candidats sur la liste présentée pour le premier tour était ferme et définitive et resterait inchangée au second tour quels que soit les accord passés avec les nouveaux entrants.
En conséquences, le MRC et le PC se retirent de la liste. Une fois de plus le PS a trahi. La trahison de E.BESSON n'était pas un accident on peut dire aujourd'hui qu'elle est dans les gènes des dirigeants du PS.

Comment pourrons nous faire confiance aux prochaines élections à ceux qui se prétendent socialistes, de gauche et démocrates?

6.Posté par baudouin gregory le 17/03/2010 16:18
le PS qui fait un bébé dans le dos du MRC et qui ne respecte pas les accords?...!!!!! Non ils n'oseraient pas. Ils ne l'ont d'ailleurs jamais ... attendez maintenant je me souviens, ah si ! ils l'ont fait , d'ailleurs ils l'ont touujours fait. En 1992, nous étions un armée en mouvement derrière un seul homme, aujourd'hui que reste t il de notre arme de dissuasion ? les troupes du KB ? Monsieur Chevènement vous êtes une référence pour la France, la République, la gauche, reprenez vous, virez cette bande copain et reprenons le combat, le vrai , pas celui des postes

7.Posté par Pascal Olivier le 17/03/2010 17:00
"Je mets en garde la direction du PS contre la tentation de revenir sur les accords passés avec nous. De l'application correcte de ces accords nous nous réservons de tirer toutes les conséquences" (JPC)

Ne pourrions-nous pas dès à présent tirer les conséquences qui s'imposent en appelant à battre le PS partout où les accords n'ont pas été respectés ?

Un peu de dignité et de sens de l'honneur péseront plus lourd, y compris vis à vis du PS, que quelques sièges rescapés du massacre.

8.Posté par Elie Arié le 17/03/2010 20:15
Une grande occasion a été ratée, après le referendum sur le TCE : celle de recomposer la vie politique française à partir du vrai clivage sur l’essentiel, le clivage entre le OUI et le NON, dont découle tout le reste de la politique à mener ; il y a aujourd’hui davantage de points communs que de différences entre, d’une part, un Mélenchon, un Chevènement, un Fabius, un Emmanuelli, une Marie- George Buffet, et, d’autre part, une Aubry, une Royal, un Hollande, un DSK, un Fillon, un Sarkozy ; chacun des membres de ces deux groupes devrait se retrouver dans le même parti, ce qui les sépare étant moins important que ce qui les réunit.

On peut même s’interroger, à propos du camp « souverainiste » et anti- néolibéral, sur la place que devraient y tenir un De Villiers, qui décline ce projet sur le mode catholique intégriste, et un Le Pen, qui le décline sur le mode populiste et racialiste, mais qui réussit ainsi à capter les voix des couches populaires qui sont les principales victimes du néolibéralisme mondialisé et maastrichien.

Or, rien n’a bougé : Emmanuelli, Royal, Fabius et DSK sont toujours dans le même parti, et De Villiers, farouche adversaire du traité de Lisbonne, a rejoint le camp de Sarkozy, qui l’a fait ratifier par le Parlement ; c’est pourquoi ni les uns, ni les autres, n’arriveront jamais à présenter un projet commun sans esquiver leurs divergences sur l’essentiel, à moins de se renier : ceci ne trompe personne, et voilà pourquoi l’abstentionnisme a encore de beaux jours devant lui.

Reste à comprendre pourquoi cette recomposition du paysage politique fondée sur l’essentiel ne s’est pas opérée après le referendum sur le TCE, et pourquoi la vie politique française reste structurée en partis politiques dont la composition est héritée des réponses qu’ils apportaient aux questions posées à une période révolue, celle de la guerre froide, de l’avant-mondialisation et de l’avant-Maastricht.

La réponse est simple, triviale et terre-à- terre : si un des rôles d’un parti est d’appliquer une politique lorsqu'il est au pouvoir, son autre rôle essentiel est d'y parvenir et de faire élire en permanence des gens aux différents niveaux - municipal, départemental, régional, national, européen ; et cette fonction dépend de tout un réseau de solidarités, de militants, d’élus locaux, d’influences, d’amitiés personnelles, etc., qui ne se reconstruisent pas du jour au lendemain ; et, à l’évidence, ce second rôle, qui est celui du court terme dans un pays où il y a une élection importante tous les ans, n’a pu être sacrifié, et a pris le pas sur le premier. Personne, à part quelques marginaux qui se sont condamnés à le rester, comme Chevènement, Mélenchon, Dupont-Aignan, n’est disposé à entamer une traversée du désert qui risque d’être définitive à l’échelle d’une carrière politique humaine.

Et cette nécessité d’être élu passe avant toutes les autres considérations de crédibilité : comment ne pas s’inquiéter de voir le Parti Socialiste, qui se veut "progressiste" s’allier à ce parti réactionnaire, au vrai sens du terme, qu’est Europe- Écologie, partisan de la « croissance verte » qui n’est qu’une astuce sémantique pour éviter le terme de « décroissance » (avec tout ce qu’il implique de désindustrialisation, de destruction d’emplois et de baisse du niveau de vie), au nucléaire civil, au développement des infrastructures (autoroutes), à toute innovation (nanotechnologies, OGM, etc.), et défenseur de l’absurde taxe carbone chère à Sarkozy et d’une démagogie à court terme qui sacrifie l’avenir ( hostilité à ITER en Île de France, défenseur de la voiture électrique qui ne sera qu'un gadget pour bobos, et du pass Navigo à 65 € en Île de France qui coûtera 500 millions par an et empêchera les investissements nécessaires à l’amélioration des conditions de transport, etc. )

Et voilà pourquoi votre fille est muette...et 53 % des électeurs aussi.

9.Posté par Claire Strime le 18/03/2010 12:17
Ce n'est pas encore le jugement dernier, mais si je prends l'exemple picard, au 2nd tour il y aura 1 liste verts-PS-PRG-MRC, les 2 listes communistes (et nonistes) du premier tour ne pouvant se maintenir.
Région où M.Peillon a déjà brillé dans le passé en insultant la chasse populaire, conquête de la nuit du 4 aoüt 1789.
Et dans cette région industrielle, croyez vous que l'électorat populaire va se retrouver dans la gauche sanspapiériste et antinucléaire?
S'il veut faire passer un message il est à craindre qu'au second tour il se tourne vers la voie sans issue qui lui est laissée autant par le système électoral absurde que par les stratégies de la gauche noniste.

10.Posté par Emmanuel le 19/03/2010 08:37
Et voilà ! une fois de plus le MRC se fait avoir !
Il y en a assez de ces éternelles alliances avec le PS !
Quand allons devenir enfin autonome !?
Nous n'avons rien à voir avec le PS, le TCE nous sépare, et c'est énorme !
Le MRC a une identité propre qu'il doit faire entendre et respecter et ce genre de comptes de boutiquiers nous discrédite autant qu'il nous affaibli.
Merci M. Chevènement de prendre en compte l'avis de la "base".

11.Posté par Dominique le 19/03/2010 10:19
Très bon résumé de la situation, Elie Arié ! J'ai personnellement voté pour une liste "marginale" au 1er tour mais n'ai nullement envie d'apporter ma voix à l'une ou l'autre des grandes formations en présence au second tour, d'autant qu'elles s'accordent sur l'essentiel (le "oui" à Maastricht et à Lisbonne, traités que j'ai toujours combattus !).

Une abstention encore plus massive au second tour aura une vraie valeur de vote CONTRE ces petites cuisines électorales !

12.Posté par harry lime le 19/03/2010 13:13
Je serais aussi favorable sur le principe à une stratégie autonome du MRC et même avec un rapprochement avec DLR ou le FG. Mais cette stratégie n'est pas sans risque politique. DLR reste faible électoralement et une alliance MRC-DLR, pour souhaitable qu'elle soit, serait peu significative életoralement. Avec le Front de gauche, le problème serait moindre d'un point de vue électoral. Cela respecterait la logique gauche/droite qui reste un encrage fort de la vie politique française, notamment mais pas seulement à cause du système électoral qui en la matière fixe souvent les règles du jeu et des alliances. Dans tous les cas, il n'y a plus rien à attendre d'un PS (et pas seulement en France) qu'une politique de droite vaselinée. Je dis cela indépendamment du respect ou du non-respect d'accord électoral.

13.Posté par Dominique le 19/03/2010 16:28
@ 12

Un rapprochement DLR-MRC-FG serait tout à fait pertinent car, justement, il briserait les règles du jeu électoral droite-gauche en se concentrant sur les points communs fondamentaux : le refus de la supranationalité, le retour à un état régulateur, la défense du progrès, l'investissement productif, la laïcité, la cohésion républicaine, tout en opérant un brassage des cultures public-privé ...

Il y a tant d'adversaires communs (EE, FN) sans compter les grandes formations hégémoniques européistes (PS et UMP) qu'il serait temps de penser à l'intérêt général de la France !

14.Posté par Julien Landfried le 19/03/2010 16:57
Chimère que l'alliance DLR-MRC-FG : Dupont-Aignan est ostracisé par l'ensemble des partis "de gauche" (hors MRC), y compris le FG.
Quant au FG, il n'a pas voulu d'une alliance aux Européennes, et n'en voudra pas plus dans le futur. A cet égards, le FG n'a pas de leçons à recevoir du PS en termes de "mauvaises manières".
Conclusion lucide et réaliste : il faut que le MRC développe ses propres forces.

15.Posté par JF Cayla le 19/03/2010 17:26
Electeur en Ile de France j'ai eu la désagréable surprise de constater la rétrogradation spectaculaire des candidats MRC sur les listes Huchon du
2éme tour.
Une fois de plus nous passons sous les fourches caudines du PS !!!
Je n'ai aucune envie de participer à l'élection des bobos communautaristes et
anti-républicains d'Europe Ecologie ; aussi n'en déplaise à la bien pensance
de "l'ensemble des partis de gauche" je voterai pour DLR le 21 (donc un bulletin nul). Après tout BHL classe JPC à l'extrême droite, alors ...
Il faudra bien un jour tirer les conséquences de 20 ans de combat républicain
à gauche qui a vu le MdC/MRC se réduire aux "amis de JPC".

16.Posté par lenormand le 20/03/2010 00:44
Il y'a sur ce site, comme ailleurs, des spécialistes de stratégie politique !
Et si on revenait à l'essentiel..c'est à dire à la France ?
Une évidence... la place de la France dans le monde, son indépendance, le rôle de l'état - les services publics - le renaissance de grands groupes "publics" dans les secteurs essentiels pour la France et les français ( l'énergie, la poste, les banques,les autoroutes etc....) Tout cela aurait dû rapprocher le MRC et DLR et n'est-ce pas cela l'important !
Le fait que MRC et DLR soient des petits partis (dlr +4% en IDF, peu de moyens financiers) ne devraient pas empêcher un rapprochement..Au contraire !
Il y'a bien sûr des différences entre ces partis ( moins à mon avis qu'entre les thèses du pc et de DSK par ex) mais pour la France et les français il faut se rassembler sur l'essentiel en ces temps difficiles.
Messieurs Chevenement et Dupont-Aignan SVP un effort !

17.Posté par Alexandre le 20/03/2010 12:26
Il est fort regrettable que le MRC n'ait pas profité des élections européennes et régionales pour se défendre ses propres couleurs (avec ou sans DLR, avec serait le mieux) et se faire une place dans le paysage politique comme ont su le faire Europe Ecologie et le Front de Gauche. Je rappelle qu'à la présidentielle de 2007, Voynet n'avait obtenu que 1,57 % des voix, Buffet 1,93 %. Et on voit maintenant ce que finissent par donner les alliances avec les socialistes : trahison des accords, gain ridicule de sièges, bref, à ce prix-là, le MRC aurait pu monter ses propres listes !
Je ne vois franchement pas comment le MRC pourrait peser dans la présidentielle de 2012. La notoriété publique du parti et surtout de JPC lui-même n'a rien à voir avec celle de 2002. Pour la masse des Français, JPC est mort politiquement. Et ça me semble impossible à corriger en à peine deux années... Si les chefs républicains veulent faire une percée en 2012, il faut s'y atteler dès maintenant. D'autant que le contexte actuel est exceptionnellement favorable aux idées du courant républicain.

18.Posté par Raynald91 le 20/03/2010 16:06
Je me permets d'intervenir sur ce site en tant qu'adhérent de DLR (je suis conseiller national), mais bien sûr, ici, je n'engage que moi et non le mouvement auquel j'appartiens.
Je pense qu'il faudra très rapidement une alliance des républicains des deux rives (DLR+MRC); même si électoralement et mathématiquement parlant, cela semble faire peu (DLR a fait 4,15% aux regionales en IDF), cela pourra créer un électrochoc dans le paysage politique français.
POur le Front de Gauche, je suis pour l'instant assez reservé, car il faudra approfondir certains points (par exemple, connaître leur position sur un protectionnisme raisonnable au niveau européen)...mais ce n'est pas impossible.
Et d'autres personnalités de droite ou de gauche pourraient rejoindre cette alliance...
Cette alliance des républicains doit commencer au lendemain des régionales, car 2012 va vite arriver, et je ne veux pas avoir le choix entre Royal et Sarkozy encore une fois au deuxième tour de l'élection présidentielle...
Mais bon, dommage que pour les Européennes et les Régionales, JPC soit resté renfermé sur le PS....

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter